BANK OF HOPE FOUNDERS CUP : La sensation Liu Yu

Le week-end sera particulièrement animé au regard du très beau niveau de jeu que les joueuses du Top 10 ont délivré, dans ce second tour. Avec des scores compris entre -5 et -8, le haut du leaderboard est à la fois le reflet d’une génération talentueuse mais également d’un parcours qui permet de trouver facilement le chemin des green, qui bien que ferment, offrent une bonne accroche aux balles. Toute la difficulté est alors de trouver la bonne ligne de putt pour concrétiser un birdie. Leader, Yu Liu et Sung Hyun Park ont su tirer parti de ces éléments, mais n’en restent pas moins en danger.

Elle est l’une des sensations du jour. La chinoise Yu Liu, partie 18ème, a écrasé cette seconde journée en survolant le parcours. Rien, ou presque, n’a résisté à la rookie 2018, qui a inscrit 10 birdie pour un score de -8. S’élançant du 10, Liu Yu a concédé un bogey sur son premier trou et s’est vite ressaisie. Un 9 de retour, sans faute, montre qu’elle est en club et que sa stratégie est bien rodée. Co-leader, à -12, Sung Hyun Park a réalisé ce tour dans la dynamique de la veille en inscrivant une nouvelle carte de 66. La n°1 mondiale est à son avantage sur ce parcours où les longues joueuses peuvent plus facilement aller chercher un birdie voire un eagle. Autre sensation du jour, la suédoise Linnea Strom, lauréate du Symetra Tour 2018, qui a effectué un tour somptueux. Cinq birdie à l’aller et quatre au retour, elle fut à deux doigts d’approcher le record du parcours quand elle trouva le bunker de green, du 19, d’où elle eut beaucoup de mal à s’extraire. C’est avec un double bogey qu’elle clôture sa  journée sans en être trop affectée. Attention donc à Strom qui pourrait se transformer en storm et créer la tempête dans l’esprit de ses camarades de jeu. Et elles sont 9 à la suite de la suédoise, dans ce groupe de joueuses à -10. A commencé par la française Céline Boutier qui, comme Strom, a vu sa progression stoppée nette sur le 18, avec un double bogey. Transcendée par sa victoire en début de saison, Boutier continue d’impressionner et elle s’est même payée le luxe d’un eagle sur le 15. Lydia Ko est là, dans ce groupe, avec un bogey sur le 17, son 8ème trou, et un retour comportant 4 birdie. Régulière, la néo-zélandaise revient tranquillement à son meilleur niveau et cette année 2019 pourrait constituer une nouvelle étape dans sa résurrection. Les sud-coréennes Amy Yang et Mi Jung Hur sont également de la fête tout comme la norvégienne Nanna K.Madsen.

A -9, se trouvent cinq joueuses, dont Carlota Ciganda qui a monté son niveau de jeu, en fin de journée, pour accrocher la 3ème place virtuelle dans les derniers trous. Toujours aussi puissante, l’espagnole reste encore fébrile au putting mais son touché de balle lui permet d’aller chercher des positions de drapeaux délicates. Bien sûr, Inbee Park, malgré sa longue absence du tour, reste toujours impressionnante à regarder. Son swing au tempo crescendo marqué par une descente assez lente, la place parmi les joueuses capables de toucher une balle, à la perfection. Avec une nouvelle journée, sans bogey, mais bien plus fournie en birdie, la septuple vainqueur en Majeur défendra son titre, avec détermination et un flegme légendaire. Elle devra se méfier de sa compatriote Jeongeun Lee 6, qui rend, elle aussi, une carte de 65, vierge de bogey. Plus discrète, Brooke M.Henderson est également dans la course et chacun attend de voir comment la canadienne va se comporter ce week-end. Enfin, les deux sœurs Korda sont à un coup d’écart, et c’est une fois encore Nelly qui domine Jessica, qui pointe à -8.

Icher, Herbin et Klatten out

L’Arizona n’a pas porté chance à trois des quatre françaises engagées. Pour leur retour à la compétition, Karine Icher (129ème) et Joanna Klatten (149ème) sont passées à côté de leur journée avec un score de +4 pour la première et +5 pour la seconde. Les deux françaises doivent retrouver des sensations et reprendre leurs repères après une maternité pour Icher et une série de blessures, pour Klatten. Quant à Céline Herbin, elle n’a pas réussi à refaire son retard et sort, elle aussi de ce tournoi, en fond de classement, dans le Top 100.

La poisse pour Inkster

La capitaine de Solheim Cup, toujours en grande forme et compétitive, à 58 ans passés, était en passe de réaliser une superbe journée, vierge de bogey. Mais après une mise en jeu, trop à gauche, elle a tenté d’attaquer au bois, le second coup. La balle frappé une branche haute d’un arbre, pourtant à droite de la trajectoire et c’est au bord d’un muret, le long du hors limite, qu’elle fut contrainte de se recentrer. Hélas, par manque d’amplitude, elle ne put réaliser correctement son coup et sa balle fila directement dans un buisson. L’américaine s’en sort avec un quadruple bogey qui a définitivement ruiné ses chances de franchir le Cut, passant de -2 à +2. Elle trouve, cependant, le chemin du birdie, au 18, pour clôturer sa journée à +1. A noter que Minjee Lee reste dans le Cut, après deux cartes de 71 et 72, reflétant assez mal son niveau de jeu habituel.