BANK OF HOPE FOUNDERS CUP : et de trois pour Jin Young Ko !

Passionnant dernier tour de cette Founders Cup où, jusqu’au au bout, le suspense fut entier. Dans un mouchoir de poche, cette victoire s’est jouée à moins de 5 centimètres, sur le dernier putt, et tout au long des 5 derniers trous, le trophée est passé, virtuellement, d’une joueuse à une autre. Et une fois encore, les leaders ont été coiffées sur le fil.

Elle était pourtant favorite, l’espagnole Carlota Ciganda avec une semaine époustouflante, comportant seulement 3 bogey. Plus expérimentée que la jeune chinoise Yu Liu, la joueuse européenne de Solheim Cup avait la côte des parieurs. Tout s’enchaîna parfaitement jusqu’au trou n°7 lorsqu’elle accrocha le score de -22, pour passer seule en tête. Mais voilà, la machine s’est enrayée sur le trou suivant lorsqu’elle envoya son second coup à gauche. Une balle dans le sable, les cailloux, au milieu des spectateurs et des voiturettes. Certes, le green n’était pas loin mais le chip s’annonçait compliqué. Et ce fut le cas. Trop courte, la balle sur le fringe, Ciganda concéda un bogey pendant que Yu Liu restait dans le Par. Sans le savoir, Ciganda commençait à faiblir et à ouvrir la porte à ces joueuses qui reviennent toujours de l’arrière, pour un finish surprise dans le Top 3. Elles, se sont les sœurs Korda, très en forme dans cette fin de journée mais aussi Jin Young Ko, qui a réalisé trois tours sans bogey. Décontractée, déterminée à prendre du plaisir, l’ex rookie de l’année 2018 n’a presque plus rien à prouver, sauf à aller chercher un Majeur pour bien signifier qu’elle fait partie du cercle des grandes joueuses du LPGA tour.

Les 4 derniers trous déterminants

Le trou n°15, celui du défi AON Risk challenge, fut le point de bascule de cette épreuve. Prenable en 2, ce Par 5 a offert plusieurs chances d’eagle, qui n’ont pas toutes été concrétisées. Sauf pour Jessica Korda qui prit sa chance comme elle le fit sur le 11. Deux eagle dans un même tour c’est pour le moins remarquable et grâce à cette performance, l’aînée des Korda se retrouva à -20, un coup derrière Ciganda et deux derrière Liu. Jin Young Ko, au 12, restait à -19 et jouait juste, attendant que le birdie se présente de nouveau. Il vint sur ce fameux trou n°15 qu’elle prit en 2 coups avec une chance d’eagle. Hélas, trop loin du trou, elle se contenta d’un birdie. Est-ce le coup qui changea toute la partie ? Sans aucun doute même si la jeune sud-coréenne a construit son score depuis le premier tee shot. Liu et Ciganda sont à la lutte, seule dans le dernier groupe, comme deux félins qui se jaugent en permanence. Chacune disposant d’un caddie de qualité –  le français Axel Bettan est plus que jamais entré la cour des grands – ce dimanche, les deux joueuses favorites tentent tout pour s’échapper en tête. Mais rien ne vient vraiment. Surtout pas pour Ciganda qui va commettre des erreurs. On sent l’espagnole fougueuse, avec une folle envie de frapper pour prendre ses distances. Liu, aussi, cogne sévèrement la balle, mais on la sent plus sereine. Ciganda est nettement à l’attaque. Après un passage à vide, la confiance revient chez l’espagnole qui va s’offrir deux chances extraordinaires de birdie pour reprendre la main. Comme sur le 13 où elle est à 2m du mat. Hélas, cela ne rentre pas. Elle saisit sa chance au 14 avec, un birdie, pour passer à -21, après avoir planté le mat. Le 15 lui tend les bras pour un eagle. Si Yu Liu manque le fairway et doit jouer un coup intermédiaire pour se recentrer, Ciganda est plein fairway, en position idéale pour prendre le green. Liu trouve le green mais prend la pente et se retrouve en contre bas, dans le petit rough tandis que Ciganda, malgré un superbe coup de bois 3, vient nicher sa balle dans le plus petit des trois bunker, qui borde le green. Devant elle, un mur à franchir. Le coup est propre mais un peu trop appuyé. La balle file et le putt s’annonce compliqué. Liu choisit intelligemment de putter et fait tomber le birdie, pour passer à -22. Ciganda doit remettre un putt pour sauver le Par. Pendant ce temps, Jin Young Ko a frappé fort avec un birdie sur le 16 pour passer seule en tête, les sœurs Korda sont revenues au score. Un play off semble alors se dessiner.

Ciganda et Liu passent à côté au 18

Avec deux trous à jouer, Ciganda et Liu peuvent encore faire la différence. Certes la jeune chinoise de 23 ans est co-leader, mais l’espagnole dispose des ressources mentales et techniques pour dominer sa jeune partenaire. Fer 8 en main, Liu écoute religieusement Axel Bettan, aussi rassurant que pragmatique. La cible et le rythme définis, le coup est joué sans hésitation. C’est propre, trop même, et la balle reste loin du mat. Ciganda lâche les chevaux, comme à son habitude. Un coup très propre mais également trop court, sans doute parce qu’elle a pris un club de moins. Les deux joueuses ne parviennent pas à rentrer leur putt pour birdie, malgré une ligne quasi parfaite. Pendant ce temps, Jin Young Ko et Nelly Korda attaque le green du 18. Trop courte pour l’américaine, trop longue pour la sud-coréenne. Et ce maudit green tambour qui ne parvient pas à stopper les balles. Korda manque son putt pour égaler Ko et cette dernière manque le birdie pour écraser le tournoi. C’est donc depuis le putting green qu’elle va attendre que Liu et Ciganda en terminent. La jeune chinoise va connaître la malchance avec une balle qui va heurter la butte devant le green, pour rebondir et revenir en arrière. Ciganda trouve le green mais l’effet qu’elle imprime à la balle ne parvient pas à la stopper à bonne distance. Les deux joueuses ont encore du travail. Cette fois, la rookie va trembler et manquer son chip. On sent subitement qu’elle a bien réalisé qu’une première victoire en carrière se joue ici. L’espagnole est plus lucide et appliquée. Pour autant, son putt va manquer le trou de presque rien. Rageant. Yu Liu connaît le même sort. Décidemment, les deux joueuses auront perdu beaucoup de chances de birdie dans ce retour. C’est donc Jin Young Ko qui l’emporte, pour la troisième fois sur le LPGA tour,, après un début de saison très convaincant. Et une victoire qu’elle a construit avec son cadet, David Brooker, qui fut longtemps sur le sac de Lorena Ochoa et qui après une année seulement, avec Paula Creamer, a sans aucun doute trouvé une nouvelle star du golf à conseiller.

Les Flop et les Top

Pour Sung Hyun Park, sa journée fut un calvaire avec 4 bogey et un double sur le 9. 14ème, la numéro 1 mondiale fut presque anonyme dans cette dernière journée alors qu’elle avait dominé dans les deux premiers tours. Même calvaire pour la française Céline Boutier, probablement affectée par ses deux doubles bogey sur le 18, vendredi et samedi. Elle termine 47ème, sur le score de -9. Enfin, il faut noter que l’australienne Su Oh, égale la carte de 64 de Jessica Korda, lors de ce dernier tour.  

Cette 9ème épreuve de la Founders Cup, malgré un faible public, a délivré du très beau golf et a révélé de nouveaux talents, telles Charlotte Thomas (-19), Linnea Strom (-14) et surtout Yu Liu, nouveau prodige du golf chinois qui a marqué cette édition autant que les esprits. A n’en pas douter, l’ex étudiante de Duke, passée pro prématurément, fera encore parler d’elle avant la fin de la saison,

Le classement final