ANA INSPIRATION : Et l’Olympe accueillit Ko

L’ANA Inspiration a rendu son verdict baigné par des larmes de joie et de déception. Décidément, ce tournoi est celui des émotions et cette nouvelle édition restera, elle aussi, dans les archives. Quoique le saut du Poppie’s Pond n’est pas le plus spectaculaire que l’on ait vécu. Cependant, ce que l’histoire retiendra c’est une personnalité doublée d’un grand talent.

Quand Jin Young Ko se présente au départ de son premier tee, ses chances de victoires sont importantes mais pas garanties. A –8, avec un coup d’avance sur I.K Kim, et deux sur Mi Hyang Lee et Danielle Kang, tout reste possible, et l’on a connu des dénouements particulièrement inattendues. L’école sud-coréenne est, une fois encore, aux avant postes, en terre américaine avec une Danielle Kang qui a prouvé tout son talent, la veille, et qui se présent comme le seul espoir local, quoique résidant dans le Névada, pour faire de ce Majeur, une grande fête nationale. Dès le début, Mi Hyang Lee se montre la plus en forme en signant deux birdie après 3 trous, tandis que Jin Young Ko a sécurisé son avance, par un birdie sur le 2. Quant à I.K Kim, elle accuse un bogey sur le 3 et donne le sentiment d’être dans un état de fatigue, cumulé à du stress. Et cela peut se comprendre car la sud-coréenne a dû ruminer cette dernière journée, dans sa tête, sinon le tournoi tout entier, cherchant à effacer des esprits sa défaite de 2012. Et comme un fait exprès, les birdie ne vont pas tomber et ce, malgré un jeu bien construit et de très bons putt. Ainsi, jusqu’au 10, I.K Kim va rester bloquée sur le score de –6 sous les yeux de Jin Young Ko qui la tient en respect avec un birdie sur le 5, pour passer à –10 et un bogey sur le 8, qui lui laisse, quand même, 3 coups d’avance sur sa compatriote. En réalité, le danger, pour les deux joueuses du dernier groupe, se nomme Mi Hyang Lee. Cette joueuse qui a rentré un trou en un, la veille, sur le 17 et qui a planté un birdie sur le 18, là où beaucoup de joueuses se sont contentées du Par. Et que dire de la remontée fracassante et inattendue, de Lexi Thompson, qui, bien que tardivement, a retrouvé du jeu ou du mental, nous ne le saurons pas, et qui est venue s’intercaler, dans le groupe de tête, à la seconde place, sur le score de –6, après 16 trous. Décidément, la floridienne nous surprendra toujours tout en nous laissant une certaine amertume quant à sa semaine si décousue. Clôturant sa journée sur une carte de 67, Lexi Thompson n’en manque pas moins un nouveau putt, pour birdie, sur le green du 18, devant un public qui oscille entre consternation et déception. Malgré cela, Lexi Thompson est leader au club house et elle déclare, d’ailleurs, qu’elle va continuer à s’échauffer au cas où il y aurait un playoff.

Ko, entre résilience et émotion

Jouant ses départs au bois 3, au lieu du driver, ce qui va lui permettre de touché 12 fairway sur 14, sa meilleure statistique de la semaine, Jin Young Ko peut se concentrer sur ses attaques de green quand Mi Hyang Lee devra batailler avec le rough à 8 reprises. Et c’est probablement l’un des points qui va permettre à Jin Young Ko de se protéger d’un retour de sa compatriote, qui porte la balle presque aussi loin que Lexi Thompson, malgré un gabarit plus frêle. Après l’événement du trou n°8, où David Brooker semble convaincre sa joueuse de prendre le putter au lieu du wedge, pour jouer cette balle piégée dans le rough, avec un Par à sauver, qui se soldera par un bogey, Ko a repris la main sur les choix stratégiques. Sur le 11, elle signe un birdie qui la replace à –10. Mi Hyang Lee, sur le 12, rentre également un birdie et passe à –7, reléguant Thompson à la 3ème place. Pour I.K Kim, c’est la douche froide. Sa balle se retrouve piégée dans un arbre, et est déclarée injouable. Le drop, inévitable, inscrit un coup de pénalité sur sa carte. Au final, I.K Kim concède un double bogey. C’est le premier tournant de ce tour final. I.K Kim, reléguée à –4, n’est plus un danger pour Jin Young Ko qui a, uniquement sur ses talons, Mi Hyang Lee. Car il faut souligner que Katherine Kirk a connu un retour compliqué, avec 3 bogey pour un birdie et qu’elle pointe à –2. Quant à Danielle Kang, si convaincante la veille, le double bogey qu’elle a concédé, dès son 3ème trou, lui a rendu la vie très compliquée, au point qu’elle va alterner bogey et birdie pour concéder un coup, sur son score de départ, qui était de –5. La seule adversaire qui peut battre Jin Young Ko, c’est elle-même. Si elle craque, Mi Hyang Lee aura le champ libre pour prendre un bain de jouvence. Et sur le 13, la sud-coréenne, rookie l’an passé, se fait une frayeur. Malgré une belle mise en jeu au bois 3, elle trouve le rough, à droite, sous le bunker, sur son second coup. Après un chip pour placer la balle sur le green, Ko manque son putt pour sauver le Par alors que I.K Kim vit un calvaire avec son putting et des balles qui refusent tomber, s’arrêtant au bord du trou. Au 14, là où Jin Young Ko mit une balle dans l’eau lors du 3ème tour, les deux joueuses font le Par tout en se montrant aussi prudentes qu’appliquées, avec ces green si roulants. Le trou suivant est également le théâtre d’une vive émotion. Après une belle mise en jeu au driver, Ko joue à peine trop court son second coup, au fer 7, et voit sa balle plonger dans le vaste bunker de green. La sortie s’annonce périlleuse et seule une Ariya Jutanugarn ou une Jessica Korda aurait été capable de placer cette balle en position, confortable de birdie. De ce qui se joue sur ce green et celui d’à côté dépend l’issue du tournoi. Car Mi Hyang Lee va putter pour birdie, même si la ficelle est longue. A égalité de points, soit –8, la pression changerait de camp et l’avantage serait clairement du côté de Mi Hyang Lee. Jin Young Ko effectue une sortie très large et se laisse un putt compliqué, pour le Par. Seulement Mi Hyang Lee vient de manquer son putt pour birdie et reste à –7. Lorsque Ko en termine avec ce trou du 15, elle a perdu un nouveau point et mène avec un coup d’avance. La tension monte et l’émotion se lit sur le visage de la joueuse caddeyee par David Brooker, qui, lui, est rompu à l’exercice. Entre résilience et émotion, Jin Young Ko vacille.

Et une place de n°1 mondiale

La fin de ce premier Majeur de la saison repose donc sur les trois derniers trous. Soit Ko continue de concéder du terrain soit elle se ressaisit. Epaulée par son expérimenté caddie, qui a sauté par deux fois, dans le Poppie’s Pond avec deux grandes joueuses du circuit féminin, Jin Young Ko va reprendre la main sur le 16 en rentrant un birdie salvateur, pour reprendre deux coups d’avance sur Lee. Cette dernière va tout tenter pour aller chercher ces deux coups décisifs qui lui permettraient de disputer, au mieux, un playoff. Mais deux putt sur le 17, pour rester dans le Par, ne lui laissent que peu d’espoir. Est-ce pour cette raison qu’elle va légèrement trembler au départ du 18, lâchant un push qui emmène sa balle directement dans l’épais rough ? Toujours est-il que Mi Hyang Lee n’attaquera pas le green en deux. Mais une défaillance de Ko peut encore conduire les deux jeunes femmes en playoff. Pourtant, une forme de sérénité règne en cette fin de partie. Des victoires, Jin Young en a déjà connu trois, sur le LPGA, et à chaque fois, elle s’est montrée solide à la conclusion. Le suspense s’effondrera vite lorsque Lee, après avoir placé sa balle, en haut du green, à bonne distance pour espérer conclure par un birdie, manque son putt et sort avec un Par. Remontant le fairway, sereine, Jin Young Ko, qui a joué la sécurité, en trouvant le green en trois coups, est à 4m du trou. Elle peut respirer, avec ses deux coups d’avance. Et la grande championne qu’elle est, va rester concentrée jusqu’au bout, trouvant un birdie bien ajusté, sous les acclamations du public qui célèbre cette joueuse exceptionnelle autant que son caddie, David Brooker, bien connu des passionnés de golf féminin.

Après Grace Park, caddeyée par David Brooker, après Inbee Park et So Yeon Ryu, Jin Young Ko est la 4ème joueuse sud-coréenne a remporter ce tournoi historique, laissant I.K Kim en pleure, déçue, une nouvelle fois, de voir la victoire se refuser à elle.

Probablement portée par les Dieux du golf, Jin Young Ko ne s’adjuge pas seulement son premier Majeur en carrière. Elle voit s’ouvrir les portes de la tant convoitée place de n°1 mondiale, détrônant, du même coup, Sung Hyun Park, installée il y a quelques semaines. Le Rolex Ranking, sorte de mont Olympe du golf féminin mondial, accueille donc une nouvelle sud-coréenne, après Jiyai Shin, Inbee Park, So Yeon Ryu et Sung Hyun Park.

Jin Young Ko en bref

Née le : 7 juillet 1995 à Séoul

Taille : 1,69m

Professionnelle depuis : 2013

Rookie de l’année LPGA : 2018

Circuit d’origine : KLPGA (10 victoires)

Les 4 victoires LPGA de Jin Young Ko

2017 : LPGA KEN Hana Bank

2018 : ISPS Handa Women’s Australian Open

2019 : Bank of Hope Founders Cup

            ANA Inspiration

Total Gain en carrière : 2 161 278 dollars

Money list 2019 : 1 002 273 dollars

Race to CME 2019 : 1 957 points

Scoring average : 68,750