LOTTE CHAMPIONSHIP : Un finish serré

Du mouvement, il y en a eu, lors de cette troisième journée, surtout dans les feuilles des palmiers qui bordent le parcours du Ko Olina Golf Club au regard du vent qui s’est levé et qui a arbitré ce moving day. Seules 19 joueuses ont joué sous le Par et en haut du leaderboard, les scores sont serrés avec la tenante du titre qui s’accroche pour tenter de réaliser le doublé.

Alors que le score total était bien parti pour battre un record, voici que le vent s’est mis à souffler. Et cela a considérablement modifié le cours du jeu avec des cartes dans, voire au-dessus du Par. Malgré cela, quelques joueuses ont trouvé les clés pour limiter les dégâts et même réaliser une performance. A commencer par Ariya Jutanugarn qui, avant le départ, s’est mise dans un état d’esprit très détaché. Se sachant loin au classement, la thaïlandaise a cherché à passer, avant tout, une agréable journée. Débarrassée de la pression, elle rend la meilleure carte du jour, un 66, vierge de bogey. Elle est désormais dans la course à la victoire, à –12, seule cinquième. L’autre performance est à mettre au crédit de l’espagnole Carlota Ciganda qui a rentré deux eagle.  L’un sur le Par 5 du 1 et l’autre sur le Par 5 du 13. Puissante, disposant d’une bonne longueur pour toucher les green en 2, la protégée de la famille Ballesteros, a mis en œuvre tout son talent pour exprimer ses compétences. Avec une carte de 67, Ciganda est cependant pénalisée par 3 bogey (2, 9, 10) et se retrouve, seulement, 8ème à –8. La portoricaine, Maria Torres, signe également un eagle sur le 5, mais sa fin de parcours fut émaillée de bogey, et de –10, à la sortie du 11, elle est redescendue à –7, en 11ème position. A l’inverse, Gaby Lopez (-5), Stacy Lewis(-7) et Azahara Munoz(-9) ont vécu un mauvais moment en concédant un double bogey, dans cette journée. Ce qui n’empêche pas l’espagnole de figurer dans le Top 10, en 7ème position, avec un score de –9. Mais elle a eu beaucoup de mal à construire des chances de birdie, dans cette journée, jouant même de malchance avec une balle refusant de tomber dans le trou, alors que le putt était parfait. Au final, ce troisième tour a rebattu les cartes en laissant un carré d’As sur le haut de la pile.

Henderson et Korda en favorites

Elles jouent bien, très bien et ce malgré des conditions difficiles. Elles, se sont Nelly Korda et Brooke M.Henderson, désormais co-leader, à –14, devant une Minjee Lee qui doit son salut au seul coup sous le Par de sa carte, un eagle sur le Par 5 du 5. Mais la canadienne possède un avantage en la personne de sa sœur, Brittany, qui est du meilleur conseil. Déjà, lors du premier tour, Brooke M.Henderson suivait les consignes de sa sœur et rentrait une approche sur le green du 15, pour signer un eagle. Les coups sont justes, bien calculés et pour le peu que le vent faiblisse demain, le duo canadien pourrait écraser la concurrence. Mais l’américaine Nelly Korda, qui a joué 71, reste une adversaire à ne pas négliger. Calme, patiente, réfléchie, son jeu lui a permis de décrocher la place de n°1 américaine et de s’imposer rapidement sur le LPGA. Outre Minjee Lee, il y a Eun-Hee Ji à –13. la sud-coréenne, vainqueur en Floride, pour le tournoi d’ouverture, en a presque perdu patience, dans cette journée, à force de voir ses coups filer trop loin du mat. En signant une carte de 74, elle perd sa place de leader et concède un coup de retard sur le duo de tête. Peut-elle inverser la vapeur, cette nuit, pour rafler la mise ? Rien n’est impossible, mais de toute évidence, jouer dans le vent n’est pas sa tasse de thé. Alors, il faut regarder plus bas, et même juste en dessous, avec une Ariya Jutanugarn qui, quand elle ne se met pas la pression, score aussi bas que lorsque le vent souffle à peine. A moins que Hyejin Choi, jeune sud coréenne de 19 ans, qui a trouvé l’eagle au meilleur moment, pour passer à –10 total, ne soit la révélation de ce tournoi. Quatre coups de retard ne sont pas insurmontables, surtout si les joueuses de tête, devaient connaître un peu de malchance. En tous les cas, et sauf surprise, c’est une des joueuses du Top 10 qui devrait remporter cette épreuve, compte tenu du fait que prendre 4 coups, par jour, au parcours, relève, déjà, une belle performance.

Dégringolades et déceptions

Difficile de passer sous silence les contre performance de ces joueuses, prometteuses, que chacun espère voir au plus haut du classement. A commencer par la française Céline Boutier qui publiait un tweet, hier, expliquant que le golf peut vous rendre heureux ou triste d’une journée à l’autre. Ce sera une double ration de frustration pour la parisienne, n°1 française du circuit mondial, qui rend une carte de 76 pour dévisser en 72ème position. Décidemment, Hawaï ne réussit pas vraiment aux françaises. Dégringolade également, pour Madelene Sagstrom. La suédoise a du mal à bien terminer ses tournois et si elle est capable d’animer les deux premiers tours, il lui reste du travail pour rester constante. Pente savonneuse pour Shanshan Feng et Emma Talley. Huitièmes la veille, les voici 21ème à –5, condamnées à limiter la casse, dans le tour final.  Mais le plus gros crash revient à Nicole Broch Larsen, qui, après deux cartes en 68 et 69, a joué 80 lors de cette 3ème journée. Deux doubles bogey, 5 bogey et seulement un birdie, la danoise a totalement perdu ses repères et son score de +1 la place en 65ème position. Certes, la destination est belle, mais le Lotte Championship est un tournoi qui se mérite, surtout lorsque le vent vient défendre le parcours.

Rendez-vous, cette nuit à partir de 2h, sur Golf Channel, pour suivre ce dernier tour et, peut-être, veiller jusqu’au matin, si un playoff devait, à nouveau, s’imposer pour départager les ex aequo.

Les départs du dernier tour

  • 11h12 : Maria Torres – Moriya Jutanugarn – Giulia Molinaro
  • 11h24 : Stacy Lewis – Danielle Kang – Jin Young Ko
  • 11h36 : Pajaree Anannarukarn – Carlota Ciganda – Azahara Munoz
  • 11h48 : Hyejin Choi – A.Jutanugarn – Eun-Hee Ji
  • 12h00 : Minjee Lee – Nelly Korda – Brooke M.Henderson