HUGEL AIR PREMIA L.A Open : Minjee Lee leader, Pressel étonnante

Surprenante épreuve qui voit un leaderboard constitué de joueuses d’expériences, d’anciennes championnes et de nouvelles venues. Et plus surprenant encore, le passage à la trappe de stars du circuit comme les sœurs Korda, Lexi Thompson, Sung Hyun Park et, hélas, la vainqueur en titre, Moriya Jutanugarn. L’australienne aura-t-elle le champ libre jusqu’à dimanche ?

C’est une position confortable pour Minjee Lee qui, avec un score de –7, après avoir mené jusqu’à –8, compte un coup d’avance sur l’ex rookie Nanna Koerstz Madsen, deux coups sur une Morgan Pressel en pleine résurrection, ainsi que sur la mexicaine Gaby Lopez, qu progresse à chaque tournoi. Et derrière, c’est un groupe de six joueuses, à –4, dans lequel se sont glissées deux anciennes numéro une mondiale que sont Stacy Lewis et Inbee Park et la médaillée de bronze, aux J.O, la chinoise Shanshan Feng. Autant dire que la partie s’annonce encore pleine de rebondissements, sur un parcours sélectif qui peut rapidement enflammer une carte comme la détruire. En témoigne les quatre françaises qui, cette année encore, n’ont pas franchi le Cut et qui ont connu la dure loi du golf.

Patiente, concentrée sur son jeu, par vraiment perturbée par les green en poa annua, Minjee Le s’est même offert le luxe de placer un eagle, sur le 14, grâce à une approche de près de 90m, dont la balle a pitché près du trou et est tombée dedans, après un back spin. L’australienne qui réalise son troisième eagle de la saison et qui a pris un point précieux, sur ce coup, où les conseils de son caddie ont contribué à l’exploit. Car on ne peut pas dire que Minjee Lee a rendu une carte extraordinaire. Deux bogey pour deux birdie, seul l’eagle vient faire la différence. Le score est plus démonstratif chez la danoise Nanna Koerstz Madsen qui a rentré six birdie pour deux bogey. C’est la seconde performance du jour derrière le 66 de Morgan Pressel, Danielle Kang et Mi Jung Hur (-2). Les deux américaines qui ont bien vécu leur journée, revenant du milieu du tableau pour entrer dans le Top 10. Si ce n’est pas réellement une surprise de voir Danielle Kang en 5ème position, étant en forme depuis le début de la saison, c’est au contraire surprenant de retrouver Morgan Pressel si haut dans le leaderboard, après deux tours. Avec seulement deux victoires sur le LPGA, dont un Majeur, celle qui fut, comme tant d’autres, élevée au rang de prodige du golf féminin américain, n’a pas totalement répondu aux attentes et, à l’image de Michelle Wie, elle fut dépassée par la concurrence jusqu’à, ces quatre dernières années, ne plus figurer parmi les prétendantes à la victoire. Pire encore, l’américaine ne franchissait que très difficilement le Cut. Il y a quatre ans, Morgan Pressel décidait de reprendre son swing et les étapes furent difficiles pour revenir vers le sommet. Cette fois-ci, il semble que la vainqueur du Kraft Nabisco, en 2007, soit en passe de renouer sinon avec le succès, au moins avec une belle place d’honneur. Une journée sans bogey lui permet de rendre une carte encourageante, reflétant son talent, pour pointer à deux coups de l’australienne. Reste maintenant cette inconnue, tiendra-t-elle la forme sur les deux journées restantes ?

Inbee Park, and Co, en embuscade

Après un break de huit mois, la sud-coréenne, septuple vainqueur en majeur, est bien de retour aux affaires. Réalisant une place de 14ème à Singapour, seconde lors du Kia Classic, l’ex numéro une mondiale a cependant connu de grandes difficultés lors du premier Majeur de la saison. Mais le talent et l’expérience sont toujours là et voir Inbee Park dans un Top 5 doit alerter. 21ème la veille, la nouvelle résidante américaine a cependant connu un aller compliqué avec trois bogey et un seul birdie. C’est sur le retour qu’elle a su trouver les ressources, pour inscrire les points décisifs (11, 16 et 18). D’ailleurs, le fait qu’elle rentre un birdie sur le Par 3 du 18 est bien la preuve qu’elle possède, toujours, une juste visée et un touché de balle remarquable. Stacy Lewis, qui l’a précédée au Rolex Ranking, a connu plus de difficultés même si l’on sait que l’aller est plus difficile que le retour. Six bogey pour quatre birdie, dont trois sur le retour. Plus détendue, depuis sa maternité, relativisant mieux les situations, l’américaine a fait de nets progrès dans la gestion de son golf et cela se voit au score. Ces joueuses d’expériences sont cependant en compétition avec la nouvelle génération qu’incarnent Hannah Green (-4) et Jaclyn Lee (-4). Cette dernière, de nationalité canadienne, fait ses armes sur le LPGA après une brillante qualification lors des Q-serie. Présente depuis l’ISPS Handa, son début de saison fut anonyme en raison de quatre Cut manqués sur cinq départs. Cette semaine, elle a l’occasion de briller, car quelques joueuses, de premier plan, ont connu l’enfer.

Coupez les projecteurs

C’est toujours difficile de passer de l’ombre à la lumière, surtout en terre hollywoodienne. Mais rester dans l’ombre l’est plus encore. La golf story du Wildshire Country Club a pris fin pour quelques stars du circuit et pas uniquement. Lexi Thompson, dont nous avons évoqué le cas hier, est sortie du tournoi sur le score de +5, sans avoir repris un seul point au parcours, durant le second tour. Sung Hyun Park a, également, connu le même sort et la sud-coréenne a été vue en grande difficulté au putting. Jessica et Nelly Korda, déjà affectées la veille, par un parcours qui ne fait aucun cadeau, ont succombé à ce tracé où il faut éviter de côtoyer les bunkers et les bords de fairway et dont les green peuvent devenir difficiles à jouer, en évoluant toute la journée. Nelly Korda a d’ailleurs connu une journée infernale avec huit bogey pour seulement deux birdie. S’aligner, l’an prochain, au départ de cette épreuve, aura une saveur particulière, si elle ne revient pas jouer ce parcours, pendant sa saison off. Enfin, les françaises ont vécu une nouvelle déception, un nouveau revers. Dans la capitale du cinéma, la figuration est un métier ingrat. Seul à l’arrière plan, souvent dans l’ombre, il faut déployer beaucoup d’énergie pour parvenir à trouver un rayon lumière. Ni Céline Boutier, ni Céline Herbin, ni Joanna Klatten et ni Karine Icher ne sont parvenues à percer l’écran en ce début de tournoi. Boutier, Herbin et Klatten ont vécu l’aventure du double bogey et notamment la n°1 française qui a rendu une carte déconcertante avec trois double bogey et cinq birdie. Un temps en phase avec le Cut à +3, Céline Boutier échoue d’un coup. Pour les autres françaises, seule Karine Icher joue sous le Par, rendant une carte de 70. Quant à Joanna Klatten, elle a été vue jetant une balle, à la sortie d’un green, signe d’une énorme frustration. Avec une carte de 79, elle plonge à la 138ème position.

Ce moving day s’annonce donc très intéressant avec un plateau inattendu et de probables surprises voire des révélations parmi les nouvelles venues sur le circuit. Nanna Madsen peut-elle déposséder Minjee Lee ? Jaclyn Lee créera-t-elle l’exploit ou Morgan Pressel confirmera-t-elle son retour au premier plan ? Minjee Lee continuera-t-elle de marcher seule en tête ? Pour le savoir, rendez-vous, cette nuit, dès 1h00, sur Golf Channel, pour suivre ce troisième tour, toujours en compagnie de Hervé Marques et de Florence le Jacques

Par : Jean-Hugues Curaudeau

Leaderboard