HUGEL AIR PREMIA L.A Open : Park, Lee, Madsen, un bras de fer à trois

Le golf devient du grand golf lorsque le parcours offre les conditions de jeu propices aux coups techniques et stratégiques et qu’une lutte s’installe entre les protagonistes. Ce moving day a donc tenu toutes ses promesses et le spectacle offert n’a pas seulement permis d’établir un classement en vue de la phase finale.

« What a day ! » se sont sûrement exclamés les spectateurs et observateurs présents dans la banlieue d’Hollywood ce samedi. Car des beaux coups et du suspense il y en a eu. Quoique le mot suspense est à réserver pour les derniers trous. Il convient mieux de dire que cette journée fut haletante. D’une manière générale, les scores ont été établis en négatif malgré un vent qui s’est légèrement renforcé, aux alentours de 10 km/h. Première à susciter l’admiration, Meghan Kang. L’américaine s’est octroyée le record du parcours, avec une carte de 64. Sept birdie, et sans l’ombre d’un bogey, un exploit qui la propulse en 6ème position, avec un score de –5. La seconde performance est à mettre au crédit de Annie Park et son –5 journée, malgré un double bogey sur le 6 qu’elle a effacé par un eagle sur le 13. D’ailleurs, son retour est solide, avec quatre birdie et cet eagle. C’est donc sur les neuf derniers trous qu’elle fait la différence. Depuis sa victoire, l’an dernier, lors du ShopRite Classic, l’américaine, qui est la seule à utiliser un long putter, a intégrer une nouvelle dimension. Elle pointe en 6ème position, dans un groupe de quatre joueuse où l’on retrouve Danielle Kang, qui n’a pas réellement pu exploiter ce troisième tour, et la sud-coréenne, Sei Young Kim, qui réalise sa meilleure carte de la semaine, avec un score de 68. Le second « whaou factor » eut lieu dans l’après-midi, jusqu’à la fin du dernier putt. Et ce sont Inbee Park, Nanna K.Madsen et Minjee Lee qui en ont été les artisans. 

Madsen l’outsider

Certes l’australienne Minjee Lee a bien défendu sa première position, au classement provisoire mais la charge est venue du Nord, du pays où l’on joue au golf six mois dans l’année. Mesurant 1,75 mètres, ayant le physique d’une joueuse de hockey ou d’une cycliste sur piste, la puissance de feu d’un amateur masculin, avec des drives à 261 mètres et quatre victoires au compteur, dont trois sur le Symetra Tour, Nanna Koerstz Madsen est cette joueuse douée qui a manqué son entrée en Solheim Cup, en 2017, et qui a tout donné pour consolider sa carrière sur le LPGA. Déterminée, la danoise de 24 ans, qui a étudié à l’université de Caroline du Sud, n’en est pas à son premier essai, pour tenter de s’imposer dans un Top 10. Lors de la dernière Founders Cup, elle avait déjà signé une carte de –7, au premier tour. Tout l’enjeu, pour elle, cette semaine, était de rester constante en défendant sa position. C’est chose faite, depuis ce samedi, puisqu’elle est en lice pour la gagne. Et quoi de plus beau, pour elle, que de prouver son talent face à deux stars du circuit, que sont Minjee Lee et Inbee Park. Partie dans le dernier groupe, en compagnie de l’australienne, Nanna K.Madsen a pu se jauger en temps réel. Suivant l’australienne au score, sur les deux premiers trous, avec deux birdie, elle a vu son adversaire directe trébucher sur un double bogey, sur le Par 4 du 3, puis, se ressaisir, en alignant deux birdie. Collant au score Minjee Lee, la danoise ne l’a sérieusement inquiétée qu’en fin de partie. Elle va en effet aligner trois birdie, du 15 au 17, pour revenir à un coup de Minjee Lee. Et cette dernière s’est mise en danger, sur le 15, en appuyant trop son putt pour eagle, lui laissant un putt de retour, pour birdie, d’environ 4m. Sortant avec seulement un Par, l’australienne senti, d’un coup, le souffle de la danoise dans son encolure, revenue à deux coups, soit -8. Le trou n°17 fut, alors, le théâtre d’un beau spectacle.

17, le stress pour Park, la second souffle pour Lee

Le Par 4 du 17 est coupé par un cours d’eau qu’il faut franchir lors du second coup. Le green est alors à environ 140 mètres, et il se présente en descente, de sorte qu’il faut attaquer par le haut, sous peine de glisser vers le bas et de ressortir. Avec un drapeau à mi-hauteur, sur le bord droit, les joueuses doivent poser leur balle sur un bout de fairway, pour s’approcher au mieux, puisque rares sont les green qui permettent de tenir la balle, sur le pitch. Minjee Lee, alors à –10, va réussir une approche parfaite, par le haut du green, pour venir se placer à 2 mètres du mat, à gauche. Nanna K.Madsen, à –9, s’approche par la droite et bénéficie d’un meilleur frein pour sa balle en restant plus longtemps sur le fairway. Comme Lee, elle place sa balle à bonne distance, pour espérer un birdie. Mais, un peu plus tôt, ce trou numéro 17 n’a pas réussi à toutes les joueuses. Et notamment à Inbee Park qui a bien failli y laisser sa carte. En réalisant son coup d’approche, Inbee Park frappe le fairway du talon du club avant d’impacter la balle. Cette dernière va s’envoler au ras du sol, rebondir puis disparaître dans le cours d’eau, qui comporte un éboulement récent, suffisamment large pour y loger une dizaine de joueurs. Par chance, la balle d’Inbee Park repose sur un limon sablonneux mais à proximité du mur en béton qui consolide le fairway, le long du cours d’eau. La sud-coréenne n’a donc pas d’autre choix que de jouer un wedge, très ouvert, pour sortir de ce mauvais pas. Ce qu’elle réalise avec maestria tout en se laissant une approche d’une vingtaine de mètres. Inbee Park ne serait pas Inbee Park si son petit jeu n’était pas aussi magique que redoutable. Appliquée comme jamais, elle parvient à trouver la trajectoire idéale, si bien que sa balle va prendre le trou… mais en ressortir, à la consternation générale. Alors à –8, ayant lutté durant le retour pour trouver le chemin du birdie, sans y parvenir, Inbee Park clôture sa journée par un bogey qui la relègue à –7, laissant Madsen et Lee filer en tête. Et justement, lorsque les deux joueuses se présentent pour putter, la danoise saisit sa chance de rentrer un troisième birdie de suite et peut-être, se placer co-leader. Mais Minjee Lee ne va pas renouveler l’erreur du 15. Franc, bien assuré, son putt trouve le trou et l’australienne conserve l’ascendant psychologique sur Madsen, qui rentre un dernier birdie. Le 18, bien que joué avec brio, deux balles plantées autour du mat, laissera les deux joueuses sur un Par et un leaderboard à –11, avec toujours Minjee Lee en tête et une danoise solidement accrochée à la seconde place, devant une Inbee Park, reléguée 3 coups derrière.

Jin Young Ko, avec un –4 journée, complète le Top 6 en compagnie d’une Morgan Pressel constante mais un peu à la peine dans ce troisième tour.

Désormais, Minjee Lee semble bien partie pour décrocher une nouvelle victoire mais la danoise Nanna K.Madsen a de quoi faire douter les parieurs alors que Inbee Park et Jin Young Ko pourraient en avoir sous le pied. Qui l’emportera ? Réponse, cette nuit, dès 1h00 du matin, sur Golf Channel, pour suivre ce tour final, en compagnie de Hervé Marques et Florence le Jacques.

Par : Jean-Hugues Curaudeau

Classement provisoire

Les groupes du dernier tour

  • 13h00 : Stacy Lewis (-4) – Kristen Gillman (-3)
  • 13h10 : Danielle Kang (-5) – Hannah Green (-4)
  • 13h20 : Annie Park (5) – Sei Young Kim (-5)
  • 13h30 : Morgan Pressel (-6) – Megan Khang (-5)
  • 13h40 : Inbee Park (-7) – Jin Young Ko (-6)
  • 13h50 : Minjee Lee (-11) – Nanna Koerstz Madsen (-10)

Prévisions météo : Vent faible entre 0 et 2 km/h – Température de 20°