LPGHA MEDIHEAL : Prise de pouvoir des sud-coréennes

Le parcours du Lake Merced Golf Club se défend et cette seconde journée fut compliquée à négocier. Notamment en raison d’un stimpmeter très rapide, de green aux trajectoires fourbes, presque mystérieuses et d’un vent changeant rapidement de direction. C’est une course au putt qui a eu lieu ce vendredi voire une séance d’évitement de bogey pour certaines. Peu d’action mais du mouvement dans le classement où les sud-coréennes ont pris l’ascendant.

Elle s’accroche So Yeon Ryu et elle maintient le cap, en tête, tout en étant rattrapée par quelques-unes de ses compatriotes. La vainqueur de l’Ana Inspiration 2017 s’est battue, toute la journée, pour construire un jeu, sans faille, afin de glaner un maximum de birdie. Mais il se trouve qu’elle a connu, comme tant d’autres, d’énormes difficultés à mettre la balle au fond du trou. La raison à cela, des green qui offrent un roule très rapide et des lignes qui, au dernier moment, écartent la balle de l’objectif. De fait, nombreuses ont été les joueuses à anticiper cette situation en visant un bord gauche ou un bord droit et qui ont, plus encore, manqué leur cible. Le Lake Merced golf club est devenu un casse-tête et seul un changement des conditions météorologiques pourrait modifier cette situation. Mais la fine pluie annoncée pour dimanche devrait se décaler au lundi. Partie du 1, So Yeon Ryu a bien géré sa journée jusqu’à passer à –8, après un birdie sur le 12 grâce à un chip magnifiquement exécuté. Mais au 16, une petite faute lui coûte un bogey, notamment à cause d’un putt qui n’a pas trouvé le bon chemin. Longtemps dans son sillage, Inbee Park a connu un retour moins en veine que l’aller où elle a réussi quatre birdie pour un bogey. L’ancienne leader mondiale joue toujours à la perfection mais quand les conditions sont réunies pour piéger les joueuses, comme les autres, elle ne peut faire de miracle. Elle reconnaît, d’ailleurs, avoir commis quelques erreurs. Néanmoins, chacun a apprécié son putt, pour eagle, sur le green du 15. Une longue ficelle d’environ 10 m qui a trouvé le trou, au bon moment, pour passer à –6. Hélas, la joie fut de courte durée puisque sur le trou suivant, Inbee Park concédait un bogey et termina sa journée par deux Par. Elle est cependant toujours en course pour la victoire, à –5, en 4ème position, dans un groupe de cinq joueuses où l’on retrouve He Young Choi, une étonnante Na Yeon Choi qui n’a plus connu un tel succès depuis des mois, une Charley Hull toujours un peu fougueuse mais battante et déterminée et une Eun-Hee Ji persistante, depuis le début de la saison. Devant elles, en seconde position, se trouvent deux joueuses qui vont être à surveiller ce week-end. Sei Young Kim d’une part, qui a réalisé une belle performance la semaine passée et l’américaine Ryann O’Toole, d’autre part, très sportive et adepte de ski nautique, qui réalise une journée éblouissante, vierge de bogey, avec une carte de 65. Classée 39ème la veille, la voici à un coup de So Yeon Ryu, une fois encore en bonne position pour tenter de décrocher son premier succès sur le LPGA Tour. Mais la route est encore longue et au milieu de sept sud-coréennes, la native de Californie va devoir se concentrer pour résister à la pression.

Les bonnes performances du jour

Outre la carte de 65 de Ryann O’Toole et celle de 66, également vierge de bogey, de Sei Young Kim, il faut noter que plusieurs joueuses ont su très bien gérer la pression et leur contre performance de la veille. C’est notamment le cas pour la jeune chinoise Yu Liu, qui est revenue d’une 104ème position pour se classer 17ème, à –2. La carte est presque exceptionnelle, au regard des difficultés du jour. Aucun bogey, quatre birdie et un eagle sur le Par 5 du 5 pour la chinoise qui a consenti à laisser filer son  french caddie, vers Ariya Jutanugarn. Caroline Masson et Lydia Ko sauvent également leur situation. L’allemande a joué 70, soit deux coups sous le par et la néo-zélandaise 71, ce qui lui a suffit pour passer le Cut.. Les trois joueuses sont classées 54ème dans un groupe de treize joueuses où se trouvent Morgan Pressel, en difficulté dans ce second tour, et Gerina Piller. Grâce à un Cut qui a évolué de +2 à +3, l’espoir suédois, Linnea Strom reste dans la course, de justesse, tout comme Aditi Ashok, qui a un peu de mal à faire sa place, en ce début de saison. Minjee Lee a très bien réagi dans ce second tour en jouant 69 contre 76 la veille. Partie du 10, elle sauve sa journée grâce, notamment, à un eagle sur le Par 5 du 5. Enfin, la française Karine Icher, sauve également sa place en jouant dans le Par et elle peut remercier le Cut d’avoir évolué vers le bas.

Progression négative

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, comme nous venons de le voir. Et cela peut aussi s’écrire du haut vers le bas. C’est la cas pour la néerlandaise Anne Van Dam qui dégringole de la position de co-leader à la 31ème place avec un score de 77. Beaucoup d’erreurs pour la quadruple vainqueur du L.E.T qui concède quatre Bogey, dont trois du 1 au 9 (son retour) et un double bogey sur le Par 4 du 7. Idem pour Moriya Jutanuagrn qui perd 24 positions pour figurer dans la Par total avec Van Dam, Jenny Shin, Nanna Koerstz Madsen mais aussi la française Céline Boutier qui a été totalement à l’opposée de sa première journée. Amy Yang et Azahara Munoz ont toutes les deux vécues une difficile journée, notamment l’espagnole qui est passée, trop souvent, à côté d’une opportunité de birdie, avec des balles qui ont soit dévie soit stoppé au bord du trou. Une journée « pas de chance » pour l’espagnole qui demeure en grande forme et très compétitive. Elle et la sud-coréenne sont actuellement classées 17ème, à cinq coup de la leader, So Yeon Ryu.

Rendez-vous, cette nuit, à partir de minuit, pour suivre le troisième tour de ce LPGA Mediheal, sur Golf Channel.

Classement provisoire