US WOMEN’S Open : les noms des qualifiées

Vingt cinq tournois qualificatifs ont eu lieu, depuis le mois d’avril, ayant permis à de nombreuses joueuses, essentiellement amateures, de tenter leur chance. Vingt quatre résultats sont connus et en voici les principaux faits.

Ouverts aux joueuses amateures et professionnelles, ces tournois de qualifications se sont déroulés principalement aux Etats-Unis mais quelques-uns ont eu lieu au Japon, en Corée-du-sud, en Chine et en Europe. Les épreuves se sont déroulées sur deux tours avec deux places qualificatives à prendre, à l’exception de quatre épreuves où il n’y avait qu’une place. Les joueuses classées 3ème et 4ème ont obtenu un statut de remplaçante en cas de défection d’une des joueuses qualifiées.

Ces qualifications ont essentiellement permis aux jeunes amateures de tenter leur chance mais quelques joueuses professionnelles ont été contraintes de passer par ces tours. Ce fut notamment le cas de la française Karine Icher, qui n’a pas pu bénéficier de l’exemption pour congés de maternité, contrairement à l’américaine Stacy Lewis qui a déposé un recours devant l’USGA et qui a obtenu gain de cause en faisant appel de la décision des instances mondiales. Par ailleurs, l’USGA a modifié ses règles de qualification pour l’US Women Open 2020, en intégrant les 75 premières joueuses du Rolex Ranking et en créant une nouvelle catégorie des 30 meilleures joueuses de la Race to CME, estimant que le LPGA Tour est devenu le circuit professionnel féminin le plus diversifié au monde.

Karine Icher s’est donc qualifiée le 6 mai dernier, sur le parcours de Rush Creek, dans le Minnesota. Elle fut opposée à un champ de 21 joueuses amateures pour 12 professionnelles. La française fut la seule à jouer sous le Par avec un score régulier de 70 et 70 soit –4. A la seconde place, c’est une joueuse amateure classée 2479ème mondiale qui signe un score total de +1, à égalité avec Luna Sobron Galmes, la jeune espagnole, rookie 2018, sur le circuit LPGA, qui a rétrogradé sur le Symetra Tour, en raison de ses faibles résultats, sur le tour mondial. En cas d’impossibilité pour Karine Icher, de disputer l’US Women Open, c’est la seconde, l’américaine Reagan Zibilski, qui obtiendra la qualification.

Morgan Pressel a également dû passer par les qualifications et elle a eu fort à faire pour sortir vainqueur. L’américaine fut opposée à une sérieuse concurrence avec Nanna Koerstz Madsen, Charlotte Thomas, Ruixin Liu, Mina Harigae, Klara Spilkova ou encore Alison Lee, Julieta Granada, Min Lee et Brianna Do. Autant dire que ce tour de qualification avait des allures de mini tournoi du LPGA Tour. Pressel, qui revient en forme sur le circuit, a signé un magnifique score de –9 avec deux cartes explosives de 68 et 67. La danoise Nanna K. Madsen décroche également son ticket avec un score total de –6 (71 – 67). La jeune britannique et rookie 2019 du LPGA Tour, Charlotte Thomas, se classe 3ème ex æquo avec la chinoise Ruixin Liu, également Rookie sur le LPGA Tour et lauréate de la saison 2018 du Symetra Tour, sur le score de –4. Charlotte Thomas sera la première qualifiée en cas d’impossibilité de Pressel ou de Madsen.

La thailandaise Wichanee Meechai se qualifie dans l’Illinois avec l’amateure Megan Furtney. Tiffany Chan décroche, elle aussi, sa place pour l’US Women Open, avec un score de –6, sur le parcours hawaïen de l’Oahu country club. L’irlandaise Stéphanie Meadows s’impose sur le score de –6, devant l’américaine Jimin Kang (-1), dans l’Arizona. Bonne nouvelle pour Olafia Kristinsdottir, aperçue l’an passé sur le LPGA Tour, qui coiffe sur le poteau Dotie Ardina, qui fait le yoyo entre le LPGA et le Symetra Tour depuis plusieurs années.

La très attendue Jennifer Kupcho a également obtenu sa place pour la prestigieuse épreuve. La joueuse du Colorado s’impose, en Californie, sur le parcours de Rancho Santa Fe, sur le score de –1 devant une autre joueuse amateure, Gabriella Ruffel (E), de nationalité australienne.

La suissesse Albana Valenzuela échoue d’un coup et termine 3ème, à –1, sur le parcours californien du Contra Costa Country Club, à Pleasant Hill.

Les résultats du tournoi qualificatif du 8 mai n’ont pas été publiés par l’USGA au moment du bouclage de cet article.

Voir l’ensemble des résultats sur le site de l’USGA

Par Jean-Hugues Curaudeau