PURE SILK Championship : Retour à Williamsburg

Le tournoi change de nom mais le parcours reste le même. Les 144 joueuses du champ de cette semaine sont de retour dans le berceau des Etats-Unis, l’ancienne petite colonie de Virginie, non loin de l’embouchure de la baie de Chesapeake, tristement célèbre pour avoir été un lieu de convoyage de l’esclavagisme mais aussi, là où l’amiral français de Grasse, remporta une victoire sur la flotte britannique, lors de la guerre d’indépendance des Etats-Unis. Et l’armada golfique tricolore est bien au rendez-vous et pas seulement.

Le parcours

Nous sommes bien sur le Kingsmill resort cette semaine, et pourtant, le tournoi est parrainé par le partenaire qui, habituellement, sponsorisait le tournoi d’ouverture aux Bahamas. C’est l’une des nouveautés de cette saison qui ne change en rien le cadre exceptionnel de cette 12ème épreuve du LPGA Tour 2019. Le parcours, dessiné par Pete Dye, reste majestueux, avec ses perspectives trompeuses et son trou n°17 signature ainsi que la pièce d’eau qui traverse le fairway du 18, occasionnant des mises en jeu stressantes.

Sensiblement plus long de 8 mètres, cette année, le parcours développe 6454 yards soit 5901,53 mètres. Il reste un Par 71 avec 36 à l’aller et 35 au retour et le trou le plus long est toujours le Par 5 du n°7 avec ses 458,11 mètres, en partant des back tee. Ce qui sera le cas, cette année encore. Onze pièces d’eau dont le fameux Moody Pond, à traverser au drive, sur la mise en jeu du 18 et 91 bunkers, pour défendre ce parcours qui peut facilement céder, comme ce fut le cas en 2017, avec Lexi Thompson. Essentiellement composé de Bermudagrass et de Bentgrass, le jeu, au putting s’en trouvera que plus facile bien que le stimpmeter, annoncé, est de 12. Dessiné par Pete Dye et ouvert en 1975, le parcours du Kingsmill resort fut rénové en 2004, également sous l’œil attentif de son créateur.

  • Les fairway : Bermudagrass
  • Tonte : 1,07 cm
  • Les rough : Bermudagrass
  • Tonte : 5,08 cm
  • Les green : Bentgrass
  • Tonte : 0,29 cm

Le champ de joueuses

144 joueuses, comme pour chaque tournoi, comportant un Cut, le Pure Silk rassemble les joueuses du Top 80 de la Race to CME, d’anciennes vainqueurs, des joueuses vainqueurs de Majeur, celles qui ont intégré le Top 20 en carrière, le Top 10 du Symetra Tour 2018, les joueuses classées de 80 à 100 à la Race to CME, les 45 lauréates de la Q-série mais aussi des joueuses qualifiées et des invitées sponsors.

Les deux joueuses qualifiées sont l’américaine Katherine Perry et la chinoise Simin Feng qui évolue sur le Symetra Tour, cette saison, après une saison, sur le LPGA, faite de 14 départs et un seul Cut de franchi. L’islandaise Olafia Kristinsdottir, la Chinoise de Taipei Min Lee et l’américaine Cheyenne Woods sont les invitées du sponsor Pure Silk. Karrie Webb et Paula Creamer sont, elles aussi, en compétition, grâce à leur Top 20 en carrière. Parmi les joueuses de notoriété présentes sur le circuit, toutes les vedettes sont engagées et les fans vont retrouver, avec autant de plaisir, Lexi Thompson, Ariya Jutanugarn, Stacy Lewis, Minjee Lee, Sung Hyun Park ou encore Jin Young Ko et les sœurs Korda. En revanche, absence remarquée de la néo-zélandaise Lydia Ko tout comme celle de Sei Young Kim, qui a déclaré forfait hier, et qui permet à la suédoise, Louise Stahle, première joueuse sur la Reserve List, de rentrer dans le champ.

Du côté des françaises, elles sont quatre, et chacun retrouvera Céline Boutier, la nouvelle patronne de cette formation tricolore, Karine Icher la vétérane, Céline Herbin, la dernière vainqueur du Ladies European Tour et Joanna Klatten, toujours en quête d’un résultat cette saison. 

Les statistiques

  • Triple vainqueur : Cristie Kerr (2005 – 2009 – 2013)
  • Double vainqueur  Ariya Jutanugarn (2016 – 2018)
  • Première victoire : Grace Park (2003)
  • Seule épreuve sur trois tours : 2018
  • Record sur 4 tours : 2017 – Lexi Thompson (-20)
  • Record du tournoi : 62 pour In Gee Chun (2016) et Jiyai Shin (2012)

Meilleurs résultats français

  • 2018 : Céline Boutier (25ème à –5)
  • 2017 : Karine Icher (18ème à –4)
  • 2015 : Perrine Delacour (4ème à –11)
  • 2014 : Joanna Klatten (18ème à –4)
  • 2012 : Karine Icher (3ème à –14)

Prize money

  • La prime totale : 1,3 millions de dollars
  • Prime au vainqueur : 195 000 dollars

AON Risk Challenge

Trou n°17

Les anciennes vainqueurs