PURE SILK Championship : Le sursaut de Nordqvist

Cette reprise de la saison LPGA était très attendue. Et elle n’a pas manqué de nous surprendre. Trois joueuses sont en tête dont une suédoise absente des débats depuis plus d’un an et une jeune britannique qui est passée près de sa première victoire en carrière, à Los Angeles. Quant aux françaises, la surprise a fait place à la stupeur.

Est-elle de retour la blonde suédoise, héroïne de la Solheim Cup 2017 ? Ce n’est pas après un premier tour qu’il convient de le conclure mais il faut constater qu’elle n’a pas joué le rôle de leader depuis plusieurs mois. Sa dernière performance remonte au Thornberry Classic, en juillet 2018, où elle avait décroché la 3ème place, sur le score de –20. Double vainqueur en Majeur, Anna Nordqvist a traversé le désert suite à la mononucléose qu’elle a contractée, peu avant l’US Women Open de 2017 et dont elle a mis plusieurs mois à se remettre. En forme, mais aussi en couple, avec l’ancien caddie de Lexi Thompson, Anna Nordqvist semblait, hier, à la sortie du parcours, sûre d’elle et sereine. Et sa carte prouve qu’elle est en pleine possession de ses moyens avec un birdie dès le troisième trou, puis, une succession de birdie, sept au total, pour un score de –6. Bronte Law, la jeune britannique, qui a disputé son premier playoff sur le LPGA, lors du Mediheal Championship, est restée dans sa dynamique, malgré la pause de deux semaines qui a précédé ce premier tour du Pure Silk, à Williamsburgh. La carte de Law est remarquable puisqu’elle est vierge de bogey avec trois birdie à l’aller (10 à 18) et un eagle, au retour, sur le Par 5 du 3, suivi d’un birdie sur le 7. Quant à Jennifer Song, qui a marqué la saison 2017 en étant actrice de ce mémorable playoff de l’Ana Inspiration, elle a également connu une journée vierge de bogey avec trois birdie à l’aller et trois sur le retour. Ces trois joueuses mènent ce tournoi et le point commun c’est qu’elles ont apprécié ce parcours, aux greens rapides et qu’elles sont en confiance.

Lexi Thompson toujours fragile

Triomphante en 2017, sur le score de –20, l’américaine qui a vécu un journée éprouvante, face à Anna Nordqvist, lors de la Solheim Cup 2017, et qui ne s’est visiblement jamais remise de cette saison où elle a vécu des moments très douloureux, est une fois encore en retrait, au regard de son réel potentiel. Elle n’en a pas moins ravi son public et les amateurs de golf, avec quelques bons coups dont ce putt, bien négocié, sur le green du 17, pour un birdie. Mais le doute semble toujours présent dans son esprit et la présence de Benjamin Thompson, qui fut son caddie avant que Kevin McAlpine ne porte son sac jusqu’à la fin de la saison dernière, ne semble pas pouvoir redonné totalement confiance à sa joueuse. Constamment en train de discuter à propos de la distance, de la zone à atteindre et de se demander quel club choisir, l’ex numéro un américaine reste une athlète et une joueuse exceptionnelle mais elle gâche ses capacités par un mental fragile. Seulement 65ème, dans le par, à l’issue de ce premier tour, Lexi Thompson est, une fois encore, à la limite du Cut.

Les américaines bien placées

Elles sont à domicile, dans une région où les valeurs patriotiques sont très fortes. Forcément, les joueuses américaines se sentent revigorées et au leaderboard, cela se remarque. Outre Jennifer Song, troisième, Katherine Perry, issue des qualifications, occupe la seconde position du classement, à –5, en compagnie de Brooke M.Henderson, Thidapa « Jasmine » Suwannapura Gemma Dryburh et une Jacqui Concolino qui est apparue plus sèche que jamais, signe qu’elle a mis les bouchées doubles au niveau de la préparation physique. Suivent d’autres américianes qui se sont Angel Yin (-4), Brittany Lincicome (-3), Austin Ernst (–3) et Brittany Altomare (-3). Ce score de –3 symbolise une 10ème place occupée par, excusez du peu, dix neuf joueuses. Minjee Lee, Sandra Gal, Madelen Sagstrom, Hee Young Park, Gaby Lopez ou encore Mi Jung Hur sont quelques-unes de ce joueuses qui ont bien débuté ce tournoi. Tout comme Julia Molinaro, également à –3, qui a rentré une très belle approche, d’environ 80 m, sur son 4ème coup du par 5 du 15, et qui décroche un birdie classé « shot of the day ». La numéro 1 mondiale, Jin Young Ko en a fait de même, mais pour un eagle sur le par 4 du 12, ce qui lui a permis de revenir dans le Par.

Icher seule rescapée ?

Sur le site de l’ancienne plantation des premiers colons, en terre américaine, trois des françaises engagées ont « jardiné », selon le jargon utilisé par les pilotes de rallye, signifiant qu’ils ont cherché leur route. Nouvel espoir du golf tricolore, Céline Boutier a manqué son entrée en concédant trop de bogey, dès le début de la partie. Handicapée par un score de +3, après 4 trous, elle n’a pas pu revenir au score et doit se contenter d’un +2 total, avec deux birdie sur la carte. Pour Joanna Klatten, la journée débute bien avec un birdie sur le trou n°1, ce qui était propice à la mettre en confiance. Mais une ombre est passée dans le ciel de la joueuse parisienne qui a perdu deux coups avec un bogey sur le 4 et un autre sur le 6. Puis, ce fut le coup de grâce avec un quintuple bogey sur le Par 4 du trou n°8. Désormais à +6 et malgré deux nouveaux birdie, Joanna Klatten termine son premier tour dans les profondeurs du classement, à +5 et sa qualification pour le week-end semble sérieusement compromise. Cependant, la française a réalisé une performance, sur ce parcours, en jouant 66 lors du second tour de l’édition 2017. Tous les espoirs sont donc permis. Pas sûr qu’il en soit de même pour Céline Herbin qui bien que très sportive, doit assumer le « jet lag » depuis sa victoire en Espagne, dimanche dernier. Certes, il est plus facile de voyager vers l’ouest, avec sept heures de décalage horaires, en moins, mais il faut le temps de reprendre ses repères et de se remettre physiquement. Classée 140ème, soit quasiment dernière, Céline Herbin a signé une carte composée de 6 bogey, un double et un triple bogey et 3 birdie qui limitent la casse. Au final, c’est Karine Icher, partie tôt le matin, qui réalise le meilleur score tricolore avec une carte de –2 comportant un aller en 34 avec 3 birdie et un bogey et un retour, neutre, avec un birdie sur le 14 immédiatement effacé, par un bogey. Tout laisse penser que Karine Icher sera de la partie, ce week-end, elle qui connaît bien ce parcours et où elle a régulièrement franchi le Cut.

Retour ce soir, dans l’état de Virginie, au bord de la James River, pour suivre le second tour de ce Pure Silk Championship, sur Golf Channel, à partir de 22 heures. Et toujours en compagnie de l’excellent duo formé par Hervé Marques et Cyrille Cormier.

Consulter le leaderboard ici