ShopRite LPGA Classic : Thompson avec la manière !

Trois jours seulement de tournoi mais trois journées de beau golf et un finish palpitant qui s’est clôturé sur de très beaux coups et la victoire de l’une des enfants chéries du golf américain. Mais attention, une nouvelle menace sud-coréenne s’est installée sur le tour et il va falloir compter avec elle.

Depuis le dernier US Women’s open plus personne ne peut ignorer que le nom de famille Lee est très répandu au pays du matin calme. Sixième du nom, sur le circuit sud-coréen, JeongEun Lee6 est la nouvelle coqueluche des médias spécialisés. Après sa magnifique victoire sur le plus ancien majeur du LPGA tour, elle a mené ce ShopRite LPGA Classic sans faiblir alors que d’autres joueuses auraient soit fait l’impasse soit auraient succombé à la fatigue. Mais pas Lee6 qui semble aussi endurante et affamée de victoire que Brooke M.Henderson. Au départ de ce dernier tour, la sud-coréenne de 23 ans est en tête talonnée par deux américaines que sont Ally McDonald et Mariah Stackhouse. Mais la vraie menace, pour Lee6, c’est Lexi Thompson qui a opéré un formidable retour au premier plan, lors de l’US Women’s open. Deux coups en arrière, Thompson joue deux groupes devant Lee6 qui est associée à Stackhouse. Lexi Thompson va immédiatement frapper les esprits en signant un birdie sur le 1 pour revenir à –9. Après 6 trous, l’américaine est à –10 tandis que la sud-coréenne a maintenu son avance, grâce à un birdie sur le 3, pour passer à –11. Derrière, des joueuses parties plus tôt, sont revenues au score. Ainsi, Ariya Jutanugarn, qui a effectué un début de tournoi très moyen, a rendu une carte de 68 tandis que Anna Nordqvist, double vainqueur de l’épreuve, réalise l’exploit de sortir de son aller avec 4 birdie, sans aucun bogey, pour un score provisoire de –9. Ally McDonald, qui monte en puissance depuis le début de la saison, est elle aussi dans une dynamique positive et se retrouve à –9, après 5 trous. Le classement donne Lee6 leader à –10, après 4 trous, devant Thomspon à – après 6 trous et McDonald et Stackhouse à –9 après 5 trous pour l’une et 4 trous pour l’autre. Nordqvist pointe à –8 tandis que Madsen joue +1 et se retrouve 6ème à –7. A ce moment de la partie, Lee6 semble maîtriser sans toutefois donner le sentiment de dominer tandis que Thompson est à l’attaque avec McDonald et Stackhouse sur ses talons. Mais le score va basculer et notamment parce que cette dernière journée est balayée par un vent qui souffle à 20 km/h avec des rafales jusqu’à 41 km/h. Et cela va se révéler déterminant.

Tout bascule entre le 15 et le 16

JeongEun Lee6 se défend bien face à un parcours rendu compliqué en raison du vent qui souffle parfois fort et de manière irrégulière, séchant les green ce qui empêche les balles de se stopper. C’est donc à la profondeur des coups que les joueuses vont tenter de faire la différence, pour placer leur balle, au plus près du mat. Au 11, Lee 6 passe à –12 grâce à une balle qui est venue se positionner à un mètre du trou, sur son approche. Elle mène avec deux coups d’avance profitant d’une erreur de Thompson qui concède un bogey après avoir vu sa balle sortir du green, couler en bas de la pente et une tentative de putt, peu judicieuse, depuis le petit rough, qui va la contraindre à jouer deux autres putt. Désormais à –10, Thompson est condamnée à sortir le grand jeu pour tenter de faire obstacle à Lee6. Ce qu’elle ne va pas réussir à faire puisqu’au 15, elle concède à nouveau un bogey lorsqu’elle manque son putt pour sauver le Par. Derrière, Stackhouse a décroché. Un double bogey sur le 5 l’avait déjà pénalisé, mais voici qu’elle signe trois bogey entre le 10 et le 13, pour descendre à –6. Malgré un joli birdie sur le 17, elle ne reviendra pas inquiéter les joueuses de tête. En revanche, Ally McDonald, qui joue très bien, est toujours en embuscade mais elle est dans le Par total, à –8, après 14 trous, non sans se battre pour aligner des birdie. Pendant ce temps, Anna Nordqvist termine sa journée avec une carte de 69 et un birdie sur le 18 qui tombe grâce à une belle ficelle. Un dernier coup qui gomme les trois bogey qu’elle a concédés et qui l’ont empêché de venir se mêler à la bataille de tête.

Arrive alors le tournant de ce dernier tour lorsque Lee6 signe trois bogey à la suite, pour passer de –12 à –9. C’est le trou n°15 qui va être le juge de paix de ce tournoi pour la sud-coréenne. Déjà, Thompson, avait concédé un bogey sur ce trou en ne parvenant pas à sauver son Par sur un putt devenu compliqué, en raison du vent et de la ligne à tenir. Pour Lee6, tout débute mal lorsqu’elle met en jeu, à gauche, dans ce haut rough où cette herbe que l’on nomme fine fescue, s’allongeant en petit brin fin avec un léger plumet à l’extrémité. Noyée dans cette petite savane, la balle de Lee6 est invisible. Elle parvient cependant à se recentrer sur le fairway avec un bon troisième coup à jouer, plein axe du drapeau. Sauf qu’il y a le vent à gérer et ce manque de précision, sur les seconds coups, pour la sud-coréenne. Son approche est bien alignée mais la balle va rouler loin derrière le mat. Inévitablement, sur ce Par, tout le monde comprend que Lee6, à moins de réaliser le putt parfait, a de grandes chances de concéder un bogey. Et c’est effectivement ce qui arrive. La voici désormais à –9 alors que Thompson a signé un birdie, pour passer -10, sur le Par 4 du 16, en venant planter le mat, à 1 mètre. Avec deux trous à jouer pour l’américaine et trois pour la sud-coréenne, toute erreur ou tout bon coup fera la différence. Thompson va signer un Par sur le 17 tandis que Lee6 revient à égalité avec un birdie sur le 16. Thomspon a devant elle un 18ème trou, prenable en 2. Après une mise en jeu dans le rough, à gauche, l’américaine se retrouve avec un seul choix, mettre un coup de fer, à 178 mètres du mat mais avec le vent et une pente de fairway vers le green. Elle choisit de jouer un pitch pour rester courte du green. Ce qui fonctionne à merveille puisque sa balle va rouler sur 25 mètres avant de se stopper, à hauteur de mat, à environ 5 mètres à gauche. Une chance d’eagle est à venir pour l’américaine. De son côté, Lee6 sort du 17 sur un Par ce qui l’oblige à tout tenter sur le 18, pour espérer décrocher un playoff ou, au mieux, l’emporter si Thompson ne signe qu’un birdie. Mais l’américaine est revenue en confiance avec son nouveau grip de putting et elle fait tomber sa balle pour eagle sous les acclamations du public qui a compris que sa joueuse fétiche a mis une main sur le trophée. Après une mise en jeu plein fairway, Lee6 trouve le green mais rate à droite avec une balle qui file à 10 mètres du drapeau. Certes, chacun se souvient de cette ficelle hallucinante que Paula Creamer avait signé lors d’un HSBC mémorable, pour s’imposer en playoff, mais avec un trou de 10 cm de diamètre à viser, sur des green où la ligne est difficile à tenir, les chances d’eagle de Lee6 sont faibles. Et effectivement, malgré la qualité de son putt, qui passe très prés du trou pour finir à 1 mètre derrière, la jeune sud-coréenne voit le tournoi lui échapper, alors qu’elle avait dominé pendant 15 trous.

Lexi Thompson remporte donc son 11ème succès, depuis 2012 et sa première victoire depuis le début de la saison pour le plus grand bonheur de ses fans mais aussi du golf féminin qui voit l’une de ses stars revenir au premier plan. Quant à JeongEun Lee6, si elle ne réalise pas le doublé à l’instar de Louise Suggs, Jane Geddes, Se Ri Pak ou Meg Mallon, elle affirme sa position de future star du circuit et prouve qu’elle a la capacité à aller chercher deux victoires de suite. Une fois encore un nouveau talent s’est révélé, cette saison, et il est sud-coréen. La prestation de ces deux joueuses ne doit pas occulter la très bonne semaine de Ally McDonald qui a livré un jeu solide digne d’une future qualification en Solheim Cup, dans le team US.

Le classement général ici