MEIJER LPGA Classic : Un premier tour perturbé

Il aura fallu attendre le Michigan, cette saison, pour voir un premier tour perturbé par les conditions météorologiques. Et l’annulation de la première journée a été évitée de justesse, notamment grâce au formidable travail des bénévoles qui ont participé à la remise en état du parcours. A nouveau suspendu, tard dans la soirée, ce premier tour a tout même livré quelques résultats.

C’est principalement une forte perturbation nocturne qui a détrempé le parcours du Blythefield Country Club et retardé le départ de ce tournoi, de deux heures, dans un premier temps. Puis, de nouvelles pluies se sont abattues dans la matinée retardant, de nouveau, le départ du premier tee. De manière très ironique et humoristique, le LPGA publia une photo d’un petit canard de bain nageant sur le practice green, pour symboliser l’ampleur de la situation. Finalement, le premier tour du Meijer LPGA Classic s’est élancé vers 14h15 avec plus de 6 heures de retard. Les premières joueuses se sont présentées en tenue de pluie et le vent souffla entre 11 et 20 km/h avec des pointes jusqu’à 45 km/h. Quant à la température, elle n’a pas dépassé les 15 degrés Celsius. Malgré ces conditions, le jeu de golf a repris ses droits et certaines joueuses se sont même offerts le luxe de placer un trou en un. Pour autant, les six dernières parties, initialement programmées à 9h05, n’ont pas pu s’élancer et ces joueuses devront réaliser 36 trous, ce vendredi. Ces conditions de jeu ont profité à des joueuses, jusqu’ici peu médiatisées. C’est notamment le cas de Katherine Perry, rookie en 2017, qui est totalement passée inaperçue avec douze Cut manqués en 2017, et sept en 2018 pour seulement dix départs. Ayant débuté sa saison lors du Kia classic, la joueuse américaine s’est fait remarquée lors du Pure Silk sur le parcours du Kingsmill où elle termina 9ème. Hier, elle a réalisé une journée en 66 tout en prenant la tête du classement provisoire. Malgré une journée très longue, puisque levée très tôt, la joueuse a été agréablement surprise de constater que tout était très bon dans son jeu. « j’ai bien tapé la balle et le contrôle de mes distances était très bon », déclarait-elle à la sortie du parcours. Et il faut constater qu’avec 8 birdie pour seulement 2 bogey, au regard des conditions de jeu et de l’humidité qui régnait sur le parcours, le score est même exceptionnel. Elle fut rejointe par Jenny Shin avec une carte tout aussi exceptionnelle de sept birdie et un bogey. La sud-coréenne a aligné deux suites de trois birdie. La première du 13 au 15 et la seconde du 6 au 8. Shin et Perry tiennent donc la tête de cette épreuve, après ce premier tour fortement perturbé, face auquel les joueuses ont cherché à rester positive.

Des scores serrés

Outre Mariajo Uribe, qui tient, seule, la 3ème place en ayant réalisé le premier trou en un de cette journée, sur le Par 3 du 15, ce sont deux groupes qui se partagent la 4ème et la 5ème place. Le premier est formé de 6 joueuses à –4 où l’on retrouve Lizette Salas, Jin Young Ko et Brooke M.Henderson, elle aussi détentrice d’un trou en un, en fin de journée, sur le Par 3 du 15, avec un coup de fer 6 à 142 m, ce qui indique, de plus fort, que le vent n’était pas favorable. Cependant, la canadienne a réalisé cet exploit après seulement son 6ème trou, juste avant l’ultime interruption de jeu. Dans l’autre groupe, 9 joueuses à –3 essentiellement composé d’américaines avec Annie Park, Danielle Kang, Alana Uriell, Kristy McPhersen et Karen Chung. Les trois autres joueuses sont Haeji Kang, Ashleigh Buhai et Maria Torres. Ces deux dernières ont encore leur retour à réaliser mais la sud-africaine n’a concédé aucun bogey jusqu’ici tandis que la joueuse porto ricaine, qui confirme, de plus en plus, ses compétences, a concédé un bogey sur le 17ème trou avant de l’effacer par un birdie sur le 18.

Les françaises ont une carte à jouer

Outre Céline Boutier, les résultats des françaises sur le circuit américain n’ont pas été glorieux. Céline Herbin, malgré sa victoire sur le L.E.T, a déçu et Karine Icher et Joanna Klatten ont connu un retour laborieux, à la compétition. Pour ce premier tour, Icher et Herbin ont bien négocié cette journée puisqu’elles pointent à –2 au terme de leur 18 trous. Peu de birdie sur la carte mais aussi peu de fautes. Un seul bogey pour chacune et l’assurance d’avoir seulement 18 trous à jouer ce vendredi. Céline Boutier et Joanna Klatten ont à peine eu le temps de débuter leur parcours avant que la corne n’annonce la fin des parties. Difficile donc de tirer des conclusions après quatre trous, pour Boutier, qui est dans le Par, et un trou, pour Klatten, qui est également dans le Par. Malgré tout, deux françaises ont déjà pris une bonne option pour se qualifier, pour le week-end.

Ce premier tour a donc pris fin, en raison du manque de luminosité, à 21h22 et les premiers départs, ce vendredi, sont prévus à partir de 7h30, avec 72 parties restant à conclure. Le soleil étant logiquement prévu pour ce second tour, rendez-vous, à 19h, sur Golf Channel, pour suivre, enfin, ce Meijer LPGA Classic.

Consulter le leaderboard ici