MEIJER LPGA Classic : Brooke M.Henderson domine

Très belle troisième journée dans le Michigan avec du très beau jeu et une belle lutte pour occuper la tête du classement. Si la canadienne Brooke M.Henderson reste leader, elle n’en a pas moins connu des moments difficiles et son leadership fut contesté jusqu’au bout.

Grâce à une météo clémente ce moving day s’est déroulé sans incident et les joueuses ont pu pleinement s’exprimer. Toujours leader, Brooke M.Henderson n’a pas connu la même facilité dans ce 3ème tour et fut même en proie au doute, laissant filer de précieux coups permettant à ses poursuivantes de revenir au score. Partageant sa partie avec Annie Park, qui, au bénéfice d’une fin de second tour, s’est imposée dans le trio de tête, et avec Brittany Altomare, seule depuis deux jours à tenir tête à la canadienne, Henderson a concédé trois bogey et a manqué de précision sur certaines approches de green ce qui ne lui a pas permis de rentrer des putt décisifs. Et quand le putt pour birdie s’est présenté, elle échoua, de peu, à mettre la balle dans le trou. Comme sur le 14 ou après avoir tout juste trouvé le bord du green, elle manqua, de quelques centimètres, de faire tomber la balle, sur un putt d’un peu plus de 4 mètres. Fort heureusement, il y eut les bons moments et notamment sur le 16 où la canadienne a planté le mat pour signer son premier birdie après 7 trous. Un birdie déclencheur de deux nouveaux birdie qui lui ont permis de clôturer sa journée sur un score incroyable de -19 au terme des 36 trous. Elle bat, ainsi, le précédent record détenu par Lexi Thompson avec un score de -17. Et d’ailleurs, l’américaine a elle aussi réalisé un record. En grande forme, maîtrisant de mieux en mieux ce jeu qui a fait sa gloire, Thompson revient en force sur les fairway et les green. Elle est l’une des sensations de cette journée avec une carte exceptionnelle de -10 que seule Ariya Jutanugarn avait signée, dans ce tournoi, en 2018. Dix birdie, deux bogey et un eagle de toute beauté sur le 18 grâce à un superbe coup de fer, depuis le rough de fairway, et une balle qui est venue se stopper à 80 cm du trou. Lexi Thompson signe donc un eagle magistral pour passer à -16 et co-leader, à ce moment de la partie, quand Henderson, Annie Park et B.Altomare ont encore 5 trous à jouer. Lexi is back et elle est, pour la troisième fois consécutive, en lice pour la gagne. Ses deux compatriotes, Annie Park et Brittany Altomare, qui partagent la partie de Brooke M.Henderson, mènent la vie dure à la canadienne. Si Altomare ne lâche rien en début de partie, elle va progressivement faiblir pour partir à la faute au 12 et au 17. Des coups moins précis, des putt très affûtés, mais qui manquent de finition, sont principalement la cause de son  manque de réussite. Malgré tout, Altomare joue très bien et en rendant une carte de -3 elle reste dans la course pour tenter de décrocher sa première victoire, dimanche. Quant à Annie Park, tout semblait lui réussir dans ce 3ème tour au point qu’elle a joué -7 sans l’ombre d’un bogey pour se retrouver, seule, seconde, derrière Henderson, à 2 coups. Ce Top 5 est si serré, si qualitatif, qu’un playoff n’est pas impossible à envisager, ce dimanche.

Sagstrom, Pressel, Kupcho : les outsiders

Si Henderson domine et qu’elle a les épaules pour s’imposer une deuxième fois sur ce parcours, si Thompson, en état de grâce depuis trois semaines, a le talent pour coiffer tout le monde, si Altomare est à l’affut de son premier succès, des joueuses comme Morgan Pressel, Madelene Sagstrom ou Jennifer Kupcho peuvent créer la surprise. Et en premier lieu l’américaine de 31 ans qui après une traversée du désert, depuis trois ans, quand elle a décidé de reprendre son swing pour gagner en puissance, revient à son meilleur niveau depuis le début de la saison. Convaincante lors de l’US Women’s open, la voici dans le peloton de tête, après trois tours, sur le score de -14. Elle rend sa meilleure carte de la semaine en jouant -7 dans ce tour. Le point fort de l’américaine est incontestablement son petit jeu. Précise sur ses approches de green, son putting fait merveille dès qu’elle est un peu loin du mat. Partie du 1 avec Sagstrom, Pressel réalise 8 birdie et un bogey avec un équilibre parfait de 4 birdie entre l’aller et le retour. Si elle reste dans la même dynamique et que les joueuses de tête devaient connaître une défaillance, elle pourrait venir troubler l’ordre, jusqu’ici établi. Et sa jeune compatriote de 22 ans, vainqueur à Augusta en avril dernier, chez les amateures, est dans la même veine. Jennifer Kupcho, caddeyée par son papa, ne cesse d’étonner, de susciter l’admiration. Son arme, un putting au millimètre, qu’elle sait jouer de très loin, pour rentrer des ficelles presque improbables. En témoigne ce putt sur le green du 15, d’environ 7 mètres, dont la balle est venue mourir dans le trou. Jennifer Kupcho confirme son talent par un passage réussit chez les professionnelles et si elle devait continuer sur cette lancée, il ne serait pas étonnant de la voir remporter une épreuve, cette saison, bien qu’elle ne devrait pas jouer les tournois de fin de saison, sans Cut. Quant à Madelene Sagstrom, elle continue de progresser sur ce circuit en accumulant les bonnes places. Sa journée, vierge de bogey, à -7, avec un eagle sur le 18, comme Thompson, la place dans ce groupe à -14 où se trouve également l’australienne Su Oh, revenue d’une 19ème position.

Boutier bien placée

28ème à -8, Céline Boutier fait, une fois encore, honneur au groupe France en étant la meilleure tricolore de cette épreuve. Une formule qui va progressivement devenir superflue tant la parisienne semble la seule, cette saison, des quatre joueuses tricolores engagées, à jouer régulièrement entre le Top 30 et le Top 5. Sa prestation à l’US Women’s open ne fait plus aucun doute sur sa capacité à rivaliser avec les meilleures et, pourquoi pas, de décrocher une nouvelle victoire, cette année, et là encore, pourquoi pas, lors d’un Majeur. Boutier signe une carte vierge de bogey dans ce 3ème tour, avec trois birdie. Dans ce moving day, Céline Boutier voit sa statistique de putting évoluer à la baisse avec 26 putt contre 30, lors du premier tour. De bon augure pour cette dernière journée. Quant à Karine Icher, rescapée du Cut, sur le score de -2, cette journée fut placée sous le signe du bogey et elle réalise son plus mauvais score de la semaine, avec une carte de 75. Classée 73ème, elle s’élancera ce dimanche à 7h40, en compagnie de Kris Tamulis, pour tenter d’améliorer cette situation. 

Retour demain soir, sur le parcours du Blythfield Country Club, à 20h00 sur Golf Channel, pour suivre le dénouement de ce tournoi passionnant et très disputé, duquel sortira forcément un nouvel exploit.

Le classement provisoire ici