MEIJER LPGA Classic : Le sacre d’Henderson

Comme c’était attendu, ce dernier tour du Meijer LPGA Classic fut spectaculaire et a fourni du très beau golf. Outre le succès de la désormais plus titrée joueuse canadienne, cette épreuve est également le signe d’une résurrection pour des joueuses dont le niveau de jeu ne reflétait plus leur talent. La fête des pères eut donc une autre saveur, dans le Michigan et les semaines à venir s’annoncent palpitantes.

Leader après trois tours, Brooke M.Henderson semblait imbattable dans le Michigan, sur ce parcours qui fêtait, ce 14 juin, le 90ème anniversaire de son tournoi inaugural. Les paris la plaçaient logiquement vainqueur, cependant, lors du troisième tour, une joueuse est revenue animer ce tournoi laissant planer un doute sur l’issue de la compétition. Par ailleurs, chacun sait qu’il est rare que celui ou celle qui est leader sur les trois premières journées parvienne à tenir le rythme jusqu’au dernier putt. Seulement le haut du classement de ce Meijer LPGA Classic s’est rapidement étoffé de joueuses de qualité. Le Top 10 compte la présence de Lexi Thompson et de Jennifer Kupcho qui viennent donner un peu de piquant au scénario final. Pourtant, la seule qui fut capable de suivre le rythme de la canadienne est l’américaine Brittany Altomare. Lors de l’Evian Championship 2017, elle avait déjà prouvé sa combativité et sa capacité à tenir un rythme soutenu, malgré la pression. C’est donc elle qui est envisagée, au départ de ce dernier tour, comme la possible surprise de ce tournoi. Associée à Thompson, Altomare joue un trou devant le duo B.M-Henderson/A.Park. La canadienne possède trois coups d’avance et Altomare doit impérativement refaire son retard, le plus tôt possible. Sa partie débute timidement par trois Par et ce n’est qu’au 4ème trou qu’elle trouve le chemin du birdie. A la sortie des neuf premiers trous, elle n’a pris que deux coups pour passer à –18. Lexi Thompson a rétrogradé d’un coup en raison de deux bogey pour un birdie. Au départ du 10, l’américaine est à –16 et ne donne pas le sentiment de pouvoir se mêler à la lutte pour la victoire. Et elle va surprendre tout le monde en effectuant un retour remarquable. En tête, Brooke M.Henderson mène, sur un parcours qui ne présente pas les stigmates des fortes pluies qui ont contraint les organisateurs à repousser le premier tour de plusieurs heures. Les green sont impeccables, roulant et parfois à peine réceptifs. Avec deux birdie et sept Par, Henderson maîtrise son sujet mais ne se montre plus aussi dominatrice. Cependant, avec un score de –21, elle a déjà égalé son propre record après neuf trous. L’australienne Su Oh, qui était 6ème à –14, a, en revanche, était la plus performante des joueuses de tête. Après trois Par elle signe trois birdie (4, 5, 6) puis deux autres sur le 8 et le 9 pour s’élancer, au trou n°10, avec le score de –19, en seconde position, à égalité avec Brittany Altomare. Annie Park a, elle aussi, fourni son effort et malgré un bogey sur le 2, a signé trois birdie pour revenir à –19 au terme des neuf premiers tours, maintenant une constante pression sur Brooke M.Henderson. Plus loin, au classement, la japonaise Nasa Hataoka est parvenue à réaliser un parcours sans bogey avec trois Birdie à l’aller et deux dès le trou n°10 pour être à –18, après 12 trous. Toutes ces joueuses ont, comme point commun, un putting exceptionnel qui va leur permettre de rentrer de longues ficelles, maintenant un niveau de suspense et de spectacle digne des grands tournois.

Henderson limite et Thompson sublime

C’est donc sur le retour que ce tournoi va offrir le meilleur spectacle. Après 13 trous, Henderson, qui vient de signer son premier birdie depuis le trou n°6, prend un peu le large à –22. Shanshan Feng et Nelly Korda ont clôturé leur journée avec une carte de 67, signant le meilleur score de la journée, à ce moment de la partie. Elles seront rejointes, plus tard, par Hataoka. La japonaise est d’ailleurs seconde avec un score de –6 journée, meilleure performance à ce moment du jeu. L’australienne Su Oh pointe à –14 au 19ème trou, Brittany Altomare, qui échoue à concrétiser les birdies, patine un peu et reste bloquée à –19 tandis que Lexi Thompson joue de mieux en mieux en venant d’aligner trois birdie, depuis le 10, pour passer à –18. Quant à Jennifer Kupcho, pourtant pronostiquée pour se mêler à lutte finale, elle connaît une journée difficile et fait preuve d’un manque de concentration au putting. Les regards vont donc se focaliser sur ce groupe de tête duquel a également disparu Annie Park, qui joue dans le Par, avec un score de –17. Un fait va cependant venir troubler la sérénité qui règne autour des fairway. Lexi Thompson est victime d’une contracture dans la zone de son épaule droite et elle va se faire traiter par un kiné entre le trou n°9 et le trou n°10. Cette douleur va occuper son esprit au point qu’elle évoquera le sujet avec son caddie, à plusieurs reprises. Néanmoins, Lexi Thomspon reste en grande forme. Et pas seulement physique. Mentalement aussi. Et son attitude de battante transpire à nouveau. On sent clairement que l’ex n°1 américaine a soif de victoire. Tous les putts ne tomberont pas et tous les coups ne seront pas joués à la perfection. Mais à un coup manqué succédera un coup réussi ou bien exécuté. L’américaine réalise un festival depuis le 10ème trou et va se montrer menaçante jusqu’au dernier. Car Brooke M.Henderson est à la limite de céder sa place. Son jeu ne lui permet plus de mener les débats avec la même insolence. En outre, sur le 16, elle fait une erreur de club sur l’attaque du green est reste courte. Très courte. Au point que sa balle est au début du green, à l’opposé du mat. Et derrière, la pression se fait plus forte. Ou plutôt devant, sur les parties qui la précèdent. Hataoka est au club house à –20 tandis que Su Oh est en position de birdie, sur le 18, pour passer à –21. Altomare et Thompson sont en embuscade à –19 et –18. Un faux pas de la canadienne, un bon coup de ses adversaires et le playoff pourrait rebattre les cartes. Henderson réalise un bon putt en direction du mat qui va, hélas, rester trop court. Au terme d’un trois putt elle concède le bogey qui peut tout remettre en cause. Au départ du 17, Henderson, fébrile, lâche son drive à gauche, dans le rough, sans trop de conséquence mais le second coup s’annonce difficile à travailler. Pendant ce temps, Su Oh manque son putt pour birdie et anéantit sa dernière chance d’être leader au club house. Thompson et Altomare sont en deux sur le green du 18 avec un eagle à suivre. Un playoff est , plus que jamais, d’actualité si la canadienne ne se ressaisit pas. Elle trouve le green avec une balle très agressive qui mord presque immédiatement l’herbe rase. Mais un peu trop loin pour espérer un birdie facile. Six mètres de putt sont à négocier et la canadienne n’en ressort qu’avec le Par. Tout repose donc sur le putting d’Altomare qui est la seule à revenir co-leader. Bien qu’elle ait démontré son talent à rentrer de longues ficelles, son putt n’est pas aussi précis que les précédents. C’est donc sur un birdie qu’elle conclut sa partie avec un score de –20. Quant à Lexi Thompson, elle rentre l’eagle qui symbolise son retour au plus haut niveau sous les acclamations d’un public heureux de voir cette grande joueuse s’exprimer comme aux plus belles heures de sa carrière. Brooke M.Henderson, qui a vécu les derniers trous en scrutant le leaderboard pour suivre, un peu angoissée, l’évolution de ses camarades de jeu, se présente sur le green du 18 avec une chance de birdie mais avec un putt de 12 mètres à négocier, pour eagle. Non seulement le putt ne rentre pas mais il va dévier, sous le trou, et laisser à la canadienne du travail, pour signer un birdie et le record du tournoi. Tendue, Brooke M.Henderson, dont le père a suivi toute la partie, le long du fairway, manque ce nouveau putt qui passe juste au dessus du trou. Ce petit coup d’avance lui permet, en signant le Par, de décrocher la 9ème victoire de sa carrière, de célébrer la fête des pères de la plus belle des manières et de devenir la première double vainqueur de ce tournoi ainsi que la canadienne la plus titrée en golf, hommes et femmes confondus. Un magnifique succès qu’elle peut également dédier à sa sœur qui, depuis le début de sa carrière sur le LPGA Tour, est d’une aide précieuse.

La prochaine étape du LPGA Tour passe par le troisième Majeur de la saison, qui, lui aussi, fut marqué par l’empreinte de Brooke M.Henderson qui y décrocha son second succès, en 2016, et son premier Majeur. Voilà qui permet de lancer les paris les plus fous.

Les faits marquants

  • Moriya Jutanugarn rentre son chip, d’environ 20 mètres, directement dans le trou et signe un eagle.
  • Lexi Thompson, en excellente forme au putting a signé trois ficelles pour biride sur les green du 12, du 13 et du 15 avec des putt compris entre 10 et 12 mètres.
  • Su Oh rentre un putt, avec une légère trajectoire courbe, sur le green du 16, d’environ 12 mètres pour passer à –20
  • Lexi Thompson trouve le green du 18, sur un coup de fer 4 et place sa balle à 5 mètres pour un eagle à suivre.
  • Brooke M.Henderson signe un putt pour birdie, à un moment crucial de la partie, pour passer à –22 sur le 13

Les françaises en compétition

Céline Boutier reste la meilleure représentante du clan tricolore et la chef de file du golf féminin mondial. Malheureusement, sa dernière journée ne s’est pas très passée puisqu’elle signe son plus mauvais score de la semaine en jouant un coup au-dessus du Par, mais aussi en concédant quatre bogey. Elle termine ce tournoi sur le score de -7 en 39ème position. Quant à Karine Icher, malgré une journée à -1, elle n’a jamais été en position de jouer les premiers rôles dans ce tournoi et clôture sa semaine en fond de classement à la 65ème position. Le plus important pour elle, désormais, est de parvenir à remonter au classement de la Money List, pour sauver sa carte et à la Race to CME dans l’espoir de jouer les tournois de fin de saison qui lui permettraient de refaire son retard. Après avoir mis au monde son second enfant, cette saison se présente plutôt comme une année de transition vers un retour à son meilleur niveau.

Les neuf victoires de Brooke M.Henderson

  • 16/08/2015 : Cambia Portland Classic (-21)
  • 12/06/2016 : KPMG PGA Women’s Championship (-6)
  • 3/07/2016 : Cambia Portland Classic (-14)
  • 18/06/2017 : Meijer LPGA Classic (-21)
  • 2/10/2017 : MacKayson New Zealand Women’s open (-17)
  • 14/04/2018 : Lotte Championship (-12)
  • 26/08/2018 : Canadian Pacific Women’s open (-21)
  • 20/04/2019 : Lotte Championship (-16)
  • 16/06/2019 : Meijer LPGA Classic (-21)

Classement final ici

Photo LPGA/Getty Images