Walmart NW Arkansas : Park succède à Ryu !

Trois jours seulement mais trois journées intenses. Une fois encore, ce tournoi a tenu toutes ses promesses et le parcours, bien que facilement prenable, au regard des autres tracés de la saison, s’est suffisamment défendu pour offrir tout le spectacle que chaque fan de golf est en mesure d’attendre. Et quand la crème du golf féminin mondial se retrouve dans un Top 20 où tout devient possible, à chaque instant, chaque moment de golf est un régal.

Les pronostics furent nombreux et variés pour déterminer qui de Sung Hyun Park, de Carlota Ciganda, de Daniela Darquea, de Hyo Joo Kim, de Brittany Altomare ou de Inbee Park l’emporterait. Et jusqu’au dernier trou, le doute subsista puisque les chances de playoff existèrent jusqu’à ce que Sung Hyun Park ne tranche définitivement la question. Tout commence par la charge de Mi Jung Hur qui part à la conquête du parcours, avec un féroce appétit de birdie. Discrète depuis deux saisons, la sud-coréenne montre, de temps à autre, qu’elle est toujours là, capable de sortir de bonnes journées et de rentrer un Top 5 ou un Top 10. Son neuf d’aller est fulgurant avec un birdie sur les deux trous, pour sortir à –13 total. Sung Hyun Park, partie dans le dernier groupe en compagnie de Carlota Ciganda, restait à –13 après 3 trous, tout comme l’espagnole. Devant, L’improbable Daniela Darquea, entamait un bon début de parcours en jouant –3 après trois trous pour pointer en tête à –14. Inbee Park, donnait également favorite pour un nouveau succès, marchait 5 trous devant, avec Suwannapura et pointait à –13 après deux birdie en 8 trous. Pourtant, l’ex numéro 1 mondiale montrait des signes de faiblesse en manquant de précision tant au long jeu qu’au putting. Au final, le Top 10 était principalement composé de joueuses sud-coréennes où Mirim Lee était au club house avec une carte de –6 pour un score total de –12, en compagnie de Jessica Korda qui l’imitait. Hyo Joo Kim se montrait la plus offensive, faisant d’elle la favorite pour la victoire. Mais, la pression allait la rattraper, comme d’autres, d’ailleurs. Et la première à partir à la faute fut Carlota Ciganda qui concéda un bogey sur le 5, perdant un peu de terrain qu’elle eut beaucoup de mal à reconquérir. A mi parcours, Hyo Joo Kim prenait la tête, avec le score de –17, grâce à un putt de 3 mètres pour birdie qui lui permettait de sortir de son aller avec 6 birdie, dont trois à la suite, sur les trois derniers trous. La sud-coréenne se changeait en machine à gagner, ce qui lui offrait, plus encore, le statut de favorite. A –16, sur le 10, Darquea tenait bon et trouvait le green en un coup, au driver, pour se placer en position d’eagle, à 10 mètres du trou. Un coup de poker gagnant qui lui permit de signer un birdie pour passer seule deuxième devant une Sung Hyun Park qui construisait, patiemment son jeu. Pendant ce temps, Broch Larsen s’imposait, sur le 18, avec un eagle, pour signer un score total de –14. O’Toole, Hur et Inbee Park affichez le même score, avec dans leur sillage, à –13, Tiffany Chan, au club house, Amy Yang sur le 15 et Brittany Altomare, sur le 10. Après Ciganda, ce fut au tour de Sung Hyun Park de partir de connaître une trubulence, pour redescendre à –14, suite à un bogey sur le 9. Une mise en jeu dans le bunker, une sortie manquée en prenant trop de sable, un putt mal ajusté pour le Par sont la conséquence de ce craquage en série. Mais il en faut plus à la sud-coréenne pour être déstabilisée. Sur le Par 4 du 10, elle se place en position d’eagle et assure un birdie sur son second putt. Park revint dans la course à –15. Ciganda mit également le turbo, dès le retour, avec deux birdie à la suite et affichait le score de –15 au 11ème trou. Darquea se maintenait à –16, après 12 trous, co-leader avec Hyo Joo Kim qui connut, à son tour, la fringale du grimpeur dans le Tourmalet.

Spectacle à tous les étages

Si les spectateurs des tribunes du 17 et du 18 en ont eu pour leur argent, celles et ceux qui suivirent les parties, le long du fairway, n’ont pas été en reste. Alors que Hyo Joo Kim semble dominer la partie et le tournoi voici qu’elle perd, soudainement, toute présence d’esprit. Après un bogey sur le 12, suite à une mauvaise approche qui va générer deux putt, dont un manqué pour sauver le Par à 3 mètres du trou, elle est en position de jouer son second coup, pour attaquer le green du 14. Mais elle gratte légèrement et envoie sa balle dans le bunker, devant le green. Prenant trop de sable, elle manque totalement sa sortie de bunker et envoie sa balle dans la pente avant de retomber dans le sable. De toute évidence, la sud-coréenne est affectée et chacun se demande si Hyo Joo Kim n’est pas en train de céder face à la pression. Non ! Reprenant ses esprits, elle effectue une très belle sortie de bunker pour placer sa balle, comme à l’entraînement, au plus prés du trou. Mais le putt à suivre lui coûte un bogey. Redescendue à –15, Kim ouvre la porte à Inbee Park, qui après avoir connu, elle aussi, un moment difficile en sauvant deux Par, a signé trois birdie depuis le 11 et s’apprête à putter pour un dernier birdie, sur le 18. Leader au club – 17, l’ex numéro 1 mondiale fixe le score de référence. Il faudra faire mieux pour éviter le playoff. L’américaine, Brittany Altomare, désormais chouchoute du public français, après son beau duel à Evian, est également de retour au haut du classement. Sur le 13, elle signe un birdie pour un score de –15, avec un putt de 3 mètres. Au 14, elle enfonce le clou également avec un très beau putt d’environ 4 mètres. C’est, de toute part, du beau spectacle qui se joue dans ce dernier tour. Sur le 14, Sung Hyun Park va fausser compagnie à ses camarades, en signant un birdie pour passer co-leader, à –17. Pendant ce temps, Daniela Darquea connaît, elle aussi, un passage difficile. Au départ du 14, elle met en jeu hors limite et est contrainte de remettre une balle. En trois sur le fairway, avec un coup de pénalité, c’est le bogey qui l’attend sur le green, d’autant qu’elle va forcer son approche et se retrouver au fond du green, à 12 mètres du trou. Avec deux putt à suivre, elle perd du terrain au plus mauvais moment de la partie. La voici à –15, avec Ciganda, ainsi que Hur et O’Toole qui sont au club house. La fin de ce tournoi va donc reposer sur plusieurs scenarii. Soit une victoire de Inbee Park, soit une victoire de Sung Hyun Park, au-delà de –17, soit une victoire d’Altomare, à –18 au minimum, soit un playoff. Et voici que surgit, sans crier gare, Danielle Kang, qui fournit son effort depuis plusieurs trous, pour remonter son handicap de son aller, où elle a alterné entre birdie et bogey. C’est un eagle, sur le 14, qui la propulse à –14. Puis, elle va enchaîner les birdie. D’abord sur le 16, grâce à une longue ficelle. Ensuite sur le 17, toujours sur un long putt et en descente. A -16 au départ du 18, avec Hyo Joo Kim à ses côtes et Sung Hyun Park dans son dos, à –17, Kang est l’outsider, revenue de l’arrière qui peut, à nouveau confirmer la règle. Hélas, malgré une belle attaque de mat, en deux, sa balle est hors du green, dans le petit rough, avec une légère montée à négocier puis une petite pente vers le trou et peu de place pour travailler la balle. L’américaine va trouver la bonne ligne sans avoir la bonne distance et c’est avec un dernier putt, pour birdie, qu’elle conclut sa journée, avec le poing victorieux, signe qu’elle a tout donné, pour revenir vers la tête. Pour Hyo Joo Kim, son destin est scellé. Après avoir trouvé le bunker de green, près de la tribune, elle sort plus qu’elle ne joue sa balle, pour la placer au mieux, à bonne distance du mat. Sacrifiant sa chance d’eagle elle tue également sa dernière chance de birdie en manquant son premier putt. Quant à Darquea et Altomare, elles ont conclu leur journée sur un Par sur le 18 pour un score de –15 pour l’équatorienne et –17 pour l’américaine. Reste alors le joker Sung Hyun Park. En cas de craquage, elle offrira, au pire la victoire à Inbee Park, décrochera un playoff ou signera sa 7ème victoire. Tel un félin des neiges, avec sa longue silhouette, tout de blanc vêtue, Sung Hyung Park va trouver le green en deux, mais trop loin pour espérer conclure sur un eagle. A environ 10 mètres du mat, elle assure un très bon putt pour un birdie donné, à 80 cm du trou et un dernier birdie qui lui offre la victoire, sur le score de -18.

A 25 ans, avec deux Majeurs en poche, la sud-coréenne réédite l’exploit de sa compatriote So yeon Ryu, qui, il y a deux ans, remportait cette épreuve, également sur le score de -18, et devenait leader au Rolex Ranking. Park retrouve donc la place de n°1 mondiale au détriment de Jin Young Ko, qui aura tenu douze semaines, au sommet de l’Olympe. Et les américaines continuent de voir leur route barrées par ces joueuses venues de l’Est où la pratique du golf semble être une seconde nature. Et quand Hank prédit, la foule hennit et la caravane des sud-coréennes passe, toujours et encore.

Le classement final ici

Sung Hyun Park, vainqueur à Rogers, au Walmart NW Arkansas ce qui lui permet de retrouver le fauteuil de n°1 mondiale (Photo: LPGA/Getty Images)