Marathon Classic : C’est Young Kim !

Le suspense fut de courte durée dans cette 34ème édition du Marathon Classic mais en même temps, le spectacle eut lieu jusqu’au bout, grâce au duo Kim/Thompson qui n’a rien lâché jusqu’au dernier trou.

Vingt six ans et un palmarès déjà bien étoffé, la sud-coréenne Sei-Young Kim s’élançait, ce dimanche après-midi, en tête d’un des plus anciens tournois classiques du LPGA Tour à l’historique si particulier. Un tournoi créé par le caddie d’un joueur PGA à destination des féminines et qui continue d’écrire la légende du golf du circuit féminin. Et justement, deux légendes, certes encore jeunes, prenaient leur départ, dans le dernier groupe, à 13h20. D’un côté l’américaine Lexi Thompson et de l’autre la sud-coréenne Sei-Young Kim. Deux joueuses qui devaient impérativement se retrouver ensemble pour combler le public, dans ce dernier tour, tant elles avaient démontré, la veille, une volonté de faire tomber les scores. Mais elles n’étaient pas les seules à susciter un fort intérêt. Stacy Lewis, Jennifer Kupcho, JeongEun Lee6 ou encore Youngin Chun et Brooke M.Henderson étaient autant d’actrices de cette épreuve, à forcer l’admiration. Cependant, Sei Young Kim, qui disposait d’un coup d’avance, prit rapidement les commandes du tournoi, et ce, dés le trou n°2. Passant à –17, elle s’assurait deux coups d’avance sur Thompson, qui venait de faire du sur place à cause d’un bogey sur le 1 et d’un birdie sur le 2. L’américaine trébucha, à nouveau, sur le Par 4 du 4, en concédant un nouveau bogey, tandis que Kim alignait les Par. De son côté, Stacy Lewis tenait la 3ème place montrant qu’elle est en train de retrouver son niveau. Et des trois joueuses à rentrer d’un congés de maternité, elle est celle qui réalise le meilleur retour. JeongEun Lee6, qui partageait la partie de Carlota Ciganda, s’accrochait, tant bien que mal, à son score de –13, acquis sur le trou n°13. Alternant bogey et birdie, la lauréate de l’US Women’s open manquait de précision sur ses attaques de green, se laissant des putt compliqués. Et au final, elle ne réalisa que des Par, du 7 au 13. Tandis que l’ex sociétaire des Razorbacks la domina d’un coup, au leaderboard, sur les trois premiers trous, grâce à trois birdie de suite, puis, redescendit à –12, après deux bogey (5 et 7). Très attendue, Jennifer Kupcho ne fut pas dans un bon jour. Un bogey sur le 10 lui coûta un coup (-10) et elle n’aligna, ensuite, que des Par jusqu’au birdie du 8. L’embellie fut de courte durée car sur le 11, ce fut un bogey puis à nouveau des Par. La jeune américaine, qui a encore du temps, pour s’imposer, semblait, tout à la fois, en perte de repères pour construire ses coups et spectatrice de sa partenaire de jeu, Stacy Lewis. Mais entre temps, une jeune joueuse, prometteuse, avait fourni son effort, pour intégrer le Top 5. Il s’agit de Linnea Strom, la suédoise, qui, même si elle a manqué sept Cut en treize départs, a fait parler d’elle, ces derniers mois. Et dans l’Arkansas, en terminant 13ème, elle manqua de peu, son premier Top 10. Son compteur est à présent débloqué avec une 5ème place, grâce à une carte de 65, vierge de bogey. Elle est donc l’invitée surprise de ce Top 5 où Kupcho était favorite.

Stacy Lewis en forme, Ciganda à la peine

C’est donc le dernier groupe qui teint les spectateurs en haleine, dans ce dernier tour, même s’il y eut du beau jeu dans les autres parties. Mais, comme nous venons de le voir, Lexi Thompson et Sei Young Kim étaient un ton au-dessus et très difficile à accrocher. Bien que l’américaine a, à nouveau, montré des signes de faiblesse, et il faut craindre que le putt à 1 million de dollars, qui fait une fait une vilaine virgule, ne revienne hanter la joueuse. Qu’il est curieux que Thompson passe autant de temps à se préparer pour putter, quelle que soit la longueur. Un cérémonial qui semble parfois exagéré, au regard de la distance à parcourir. Ce qui laisse, plus encore, penser, que le problème est mental et non technique, quoiqu’elle en dise. Certes, Thompson a rentré de belles ficelles pour birdie mais par moment il y a eu comme un manque d’énergie à s’investir dans le coup. A contrario, là où elle ne manque pas d’énergie, c’est sur les longs coups, comme nous le verrons plus tard. Du côté de Sei Young Kim, c’est du talent à l’état pur. Souriante, semblant peu affectée par les coups médiocres qu’elle a pu lâcher, ça et là, se sortant des pires situations avec aisance, la sud-coréenne s’est montrée très en forme au point qu’il faut se demander si elle pourrait, enfin, décrocher, dans les semaines qui viennent, son premier Majeur. Sur le 10, Thompson rentrait une ficelle de prés de sept mètres, pour birdie, revenant à –16. De son côté, Sei Young Kim lui rendait la politesse avec un putt de l’extérieur du green, également pour birdie. La sud-coréenne confortait son avance avec un score de –21. Plus loin, sur le parcours, l’espagnole Carlota Ciganda était en perdition. Après trois journées bien gérées, elle enchaînait les trous catastrophes avec deux bogey et deux double, pour sortir à –5, de son aller, en étant partie à –10. Et la suite allait à peine mieux se passer puisqu’elle alterna les birdie et les bogey jusqu’à cette mise en jeu, du 18, qui finit dans le bunker. Cherchant absolument à attaquer, elle trouva l’obstacle d’eau et conclut sur un dernier bogey. Une journée à oublier pour l’espagnole, à quelques jours de s’envoler pour le France. En revanche, Stacy Lewis se donnait de l’air sur le retour, en jouant de mieux en mieux. Et son putting reste l’une de ses armes. Avec quatre birdie, jusqu’au 17, elle s’échappa seule, en 3ème position, à –16, tandis que JeongEun Lee6 piétinait à se placer loin des mats, ne se donnant que de rares possibilités de birdie. Et dés que cette possibilité se présenta, elle manqua de conviction. Comme sur le trou n°12 où elle eut un putt de cinq mètres, pour birdie, dont la balle prit très légèrement le bord du trou, pour esquisser un semblant de virgule. C’est au 14 qu’elle signa le seul birdie de son retour avec une ficelle de cinq mètres. Et dans le dernier groupe, Thompson tentait de tout donner, pour remonter au score, face à une Sei Young Kim toujours aussi indéboulonnable, dés qu’elle domine une partie.

Prouesse de Thompson et sagesse de Kim

Ce sont deux tempérament totalement différents qui se sont présentés sur les fairways, pour disputer la gagne. Mais un palmarès cumulé de 23 victoires professionnelles dont un Majeur, au bénéfice de l’américaine qui s’est également imposée sur le L.E.T et le Japan LPGA. Pourtant, Sei Young Kim est entrée dans l’histoire, par la grande porte. Elle détient le record du score le plus bas, pour une victoire, en –31 et a coiffé sur le poteau, voire presque humilié, Inbee Park, lors d’un mémorable playoff, à Hawaï. Deux grandes joueuses, face à face, de la nouvelle génération. A quatre trous de la fin, Kim est en tête, de manière insolente, avec cinq coups d’avance sur Thompson, qui pointe désormais à –18, après un birdie sur le 14. un trou qui a d’ailleurs permis à la sud-coréenne de faire valoir tout son talent. Une balle trop à gauche du green, en contre bas, dans le rough, prés de la tribune. Thompson est, quant à elle sur le green, à quatre mètres du mat. Roulement de tambour pour savoir si Kim va partir à la faute. Face de wedge ouverte vers le ciel, elle réalise un lob shot digne du grand Phil Mickelson, et place sa balle, idéalement à trente centimètres du trou. Le Par est assuré quand Thompson reprend espoir avec un birdie bien négocié. Les trous suivants sont donc déterminants. Au 15, S.Y Kim met en jeu à gauche quand Thompson est plein fairway. Pourtant, c’est la sud-coréenne qui va faire tomber le birdie en négociant très bien son entrée sur le green. En voulant jouer le mat, Thompson voit sa balle rouler et sortir du green.Elle est contrainte au Par. Le 16 est une mauvaise passe pour les deux joueuses. Kim met en jeu à droite et Thompson à gauche. S.Y Kim tente le green mais trouve le rough bien que sa balle s’en échappe pour rouler sur le fairway, à quatre mètres du green. Thompson fait parler la puissance. Trop. Sa balle prend le green, roule, et sort dix mètres plus loin. Les deux joueuses vont concéder deux putt pour un bogey. Le score est alors de –22 pour Kim contre –17 pour Thompson. Au 17, Thompson frappe et trouve le fairway tandis que Kim est à gauche dans le rough, sans toutefois noyer la balle. Les deux joueuses sont dans une zone en réparation et bénéficient d’un drop gratuit. Seul Thompson en use pour bien replacer sa balle. L’américaine attaque le green au bois pour installer sa balle à cinq mètres du mat, en deux coups, sur ce Par 5 de 466,40 mètres. La sud-coréenne assure le lay-up, mais en cherchant le green sa balle va heurter la butte du bunker avant de s’immobiliser devant le green. Avec deux putt, Kim s’en sort avec un Par tandis que Thomspon vendange sa tentative d’eagle et ne repart qu’avec un birdie. Ainsi, au départ du 18, Lexi Thompson accuse quatre coups de retard sur Sei Young Kim, qui déroule comme à la parade. C’est alors que la machine à driver se met en route. Thomspon envoie un missile tout le long du côté gauche du fairway. La balle tombe, roule, roule, roule. Elle s’arrête à la limite de l’obstacle d’eau, à une centaine de mètres du green. Soit un drive d’environ 361 mètres (sous réserve d’une communication officielle du LPGA). Ignorant l’exploit, la joueuse reste confiante alors que le public est médusé. Sei Young Kim joue à gauche et attaque le green. Mais elle sort à gauche, dans la cuvette en contre bas et ne pourra pas tenter un dernier birdie. A moins qu’elle ressorte ses coups magiques qui rentrent tout seul dans le trou. Lexi Thompson va trouver le green, et de belle manière, à moins d’un mètre du mat. Sei Young Kim réalise un très beau chip qui roule et dépasse le mat. Mais le suspense n’est plus là. Car même avec un eagle, Thompson ne peut que s’incliner. C’est chose faite lorsque Kim rentre son second putt et qu’elle décroche sa 9ème victoire sur le LPGA Tour, à seulement 26 ans. Les américains attendaient Thompson et finalement, c’est Young Kim !

Le classement général ici

Sei Young Kim en bref

  • Date de naissance : 21/01/1993
  • Lieu de naissance : Séoul
  • Taille : 1,63m
  • Ceinture noire 3ème dan de Taekwondo
  • Pro depuis : 2010
  • Rookie LPGA : 2015
  • Première victoire sur le LPGA : 2015 (22 ans)
  • Top 10 : 43
  • 5 victoires KLPGA
  • 9 victoires LPGA
  • 2015 : Pure Silk Bahamas – Lotte Championship – Blue Bay LPGA
  • 2016 : JTBC Founders Cup – Meijer LPGA Classic
  • 2017 : Citibanamex Lorena Ochoa Match Play
  • 2018 : Thornberry Creek
  • 2019 : LPGA Mediheal – Marathon Classic

Meilleurs résultats en majeur

2015

  • 4ème Ana Inspiration
  • 2ème Women’s PGA Championship

2016

  • 5ème Evian Championship

2017

  • 8ème Us Women’s open
  • 4ème Women’s PGA Championship
  • 6ème Evian Cxhampionship

2018

  • 2ème Evian Championship
  • 4ème Women’s British open

Records

  • victoire par –31 au Thornberry Creek 2018
  • Carte de 61 (Par 71) ShopRite LPGA Classic 2018
Photo : LPGA/Twitter