Dow Great Lakes Bay Invitational

20ème épreuve de la saison LPGA 2019 et tournoi atypique avec une formule de jeu, par équipe mais en stroke play. Les 142 joueuses joue cette semaine dans le Michigan, sur le parcours du Midland Country Club. Un tournoi qui s’annonce très intéressant de par sa formule mais aussi parce qu’il signe le retour de la plus célèbre des norvégiennes et qu’il sera un test significatif, avant l’ultime sélection de la Solheim Cup.

Le mode de jeu

Premier tournoi par équipe depuis bien longtemps, sur le LPGA tour, puisque cette initiative n’avait plus eu lieu depuis 2013 avec le Wendy’s Challenge Tour. Une épreuve qui fut organisée dès 1992. Mais elle ne fut pas la seule à réunir les golfeuses du circuit puisque trois autres tournois par équipe ont ponctué le calendrier du LPGA. C’est le Hot Springs 4 Ball qui fut le premier du genre, disputé entre 1955 et 1958. Cependant, aucune de ces épreuves n’avait un caractère officiel et le Dow Great Lakes Bay Invit est le premier tournoi officiel du genre, dans l’histoire du LPGA. Il signe également le partenariat entre l’association de golf féminin américain et la société Dow, entreprise spécialisée dans les matériaux innovants, notamment propriétaire de la marque DuPont. Les deux formules de jeu retenues sont le 4 balles meilleure balle (Fourballs) et le Foursomes. Le tournoi se déroule sur quatre journées en alternant les modes de jeu. C’est par le Foursomes que les joueuses débuteront. A l’issue du second tour, un Cut sera appliqué pour ne conserver que les 35 meilleures équipes, avec les ex aequo.

Le parcours

Peu d’informations à vous communiquer sur ce parcours qui a été créé entre 1928 et 1929 et qui fut rénové à quatre reprises, par quatre architectes différents. Visuellement, il rappelle le tracé d’Oneida qui accueille le Thornberry Creek. Green et fairway sont plantés en bermudagrass et la longueur est de 5852 mètres. A l’instar de Rancho Mirage, une pièce d’eau et un pont jouxtent le green du 18 devant l’imposant club house, construit en 2010. Pour cette épreuve, la distance LPGA passe à 6034 mètres et le Par 70 d’origine est augmenté à 72. Au moment où nous mettons cet article en ligne, le LPGA n’a fourni aucune autre information.

Le champ de joueuses

Avec la présence de l’Evian Championship, la semaine suivante, nous aurions pu penser que les joueuses stars du LPGA feraient l’impasse sur cette épreuve. Il n’en est rien puisque de beaux duos seront, ce mercredi, sur les fairway du Midland Country Club. Et le premier est évidemment la paire formée par la capitaine du team Europe de la Solheim Cup et l’une de ses vice-capitaines. Suzann Pettersen fait son grand retour sur le circuit professionnel, depuis son retrait en 2017, pour cause de maternité. La joueuse norvégienne a travaillé depuis plusieurs mois, pour retrouver un bon niveau de jeu et ce tournoi était l’occasion idéale, pour elle, de retrouver la compétition tout en symbolisant son nouveau statut, dans l’équipe de Solheim Cup. Et pour l’occasion, Suzann Pettersen sera caddeyée par son mari, Christian Ringvold. Autre duo qui sera sous le feu des projecteurs et le regard des spécialistes, c’est évidemment la paire mythique de la dernière Solheim Cup formée par Lexi Thompson et Cristie Kerr. Les deux américaines se retrouvent, à nouveau, unies pour défier le gratin du golf mondial féminin. Deux duos familiaux sont eux aussi importants et il s’agit de ceux formés par les sœurs Jutanugarn et les sœurs Korda. Comment vont-elles travailler ensemble, avec des tempéraments différents mais une complicité qui en fait les meilleures amies du monde ? La réponse ne se fera pas attendre. Les françaises sont, elles aussi, de la partie et les associations particulièrement intéressantes. Céline Boutier jouera aux côtés de Karine Icher tandis que Céline Herbin sera associée à Joanna Klatten. Ces deux équipes sont très pertinentes car Karine icher, experte de la Solheim Cup, apportera son expérience à Céline Boutier qui sera, n’en doutons pas, dans le collimateur de Catriona Matthew. Autant dire qu’un excellent résultat de ce duo devrait influencer les choix de la capitaine. Ensuite, Céline Herbin et Joanna Klatten traversent une mauvaise passe et les deux françaises auront à cœur de se motiver pour réaliser un bon résultat. Et de l’émulation que les joueuses seront capables de générer, naîtra une énergie qui ne peut qu’être profitable aux deux. C’est donc une perspective très positive pour les teams français, qui se présente, avec ce tournoi. Autres duos à suivre, ceux formés par Lydia Ko et In Gee Chun, Jennifer Kupcho et Maria Fassi, Morgan Pressel et Paula Creamer qui peut s’avérer redoutable, ou encore Minjee Lee et Jin Young Ko et Anna Nordqvist associée à Caroline Hedwall deux joueuses incontournables de Solheim Cup. Mais ce sont là que quelques exemples parmi d’autres et ce tournoi promet d’être très passionnant.

Primes et dotation

Un tournoi à 2 millions de dollars pour une prime, au duo victorieux, de 486 096 dollars soit 243 048 dollars pour chaque joueuse. Une belle dotation financière qui s’inscrit dans la moyenne basse des tournois du LPGA Tour.

Le leaderboard ici