EVIAN CHAMPIONSHIP : Présentation

Historique

L’aventure débute en 1992 lorsque Antoine Riboud, PDG du groupe Danone qui est propriétaire de la marque Evian, organise un tournoi de golf masculin amateur. Aux dires de l’organisateur et de son fils, Franck, cette expérience n’est pas une réussite. L’année suivante, c’est un tournoi féminin amateur qui est organisé et, cette fois-ci, avec un net succès. En 1994 né le premier Evian Masters. Solidaire et motivée, toute l’équipe qui se constitue autour de ce projet va travailler, parfois dans des conditions périlleuses, pour porter cette aventure et en faire une référence du golf mondial féminin. En 2000, le LPGA, décide d’accorder ses faveurs à l’épreuve, en l’intégrant au calendrier régulier. Intronisé L.E.T puis LPGA, l’Evian Masters va faire son chemin et devenir le tournoi de référence français. Ayant succédé à son père, Franck Riboud va apporter une dynamique supplémentaire par son souci du détail, ce petit détail, dans lequel, dit-on, se cache le diable, et exorciser chaque point noir, tant au niveau de l’organisation que du parcours. Mike Whan va donner le petit coup de pouce qui manquait à l’Evian Masters pour rayonner définitivement au firmament du golf féminin. En 2011, il officialise, avec Jacques Bungert, le directeur du tournoi et Franck Riboud, le cinquième majeur du LPGA qui portera le nom de Evian Championship. Dès lors, et depuis 2013, au prix d’un travail important, tant au niveau du parcours qu’au niveau de l’organisation, cette petite épreuve Pro Am d’une province française, aux portes des Alpes Suisses, s’est émancipée pour devenir un joyau du golf féminin, qui fait de la France, pour une semaine, le lieu sur lequel tous les regards sont braqués. En septembre 2018, l’épreuve a vécu sa dernière édition organisée à la fin de l’été, en raison des intempéries qui ont mécontenté les joueuses américaines, en 2017. C’est donc un retour, dans le calendrier, au mois de juillet, pour l’Evian Championship, à partir de cette édition.

L’histoire de ce tournoi est également marquée par sa dotation qui a connu une belle progression et qui est désormais fixée à 4,1 millions de dollars pour une prime, à la joueuse lauréate, de 615 000 dollars. L’évolution de la dotation a permis de faire progresser les primes de la seconde à la 70ème joueuse classée.

Cette année, le tournoi fête le 25ème anniversaire du premier Evian Master disputé en juin 1994.

Les dotations des Majeurs féminins

  • US Women’s Open : 5,5 millions de dollars
  • British Women’s open : 4,5 millions de dollars
  • Evian Championship : 4,1 millions de dollars
  • KPMG PGA Championship : 3,85 millions de dollars
  • ANA Inspiration : 3 millions de dollars

Le parcours

Au début du 20ème siècle, la société des Eaux Minérales d’Evian fait l’acquisition d’une ferme et de ses terres, sur les hauteurs de la ville. En 1904, un golf de 9 trous est inauguré et il attirera passionnés et personnalités tel Lamartine qui, dans ses vers, s’exprima ainsi « Puissé-je, comme hier, couché sur le pré sombre, où les grands châtaigniers d’Evian penchent l’ombre (…) ». En 1922, fort de son succès et de l’ouverture du Royal Hôtel, le parcours est complété par 9 autres trous. Entre 1988 et 1990, le parcours est entièrement repris par l’architecte américain, Cabell B.Robinson. Diplômé de Princeton, en histoire de l’Art, en 1963, mais aussi de l’école d’architecture californienne de Berkeley, en 1967, c’est aux côtés de Robert Trent-Jones qu’il va faire ses armes et acquérir une forte expérience dans le domaine de la création des parcours de golf. Après avoir dirigé les sociétés européennes de Trent-Jones , à partir de 1970, il fonde sa société en 1987 et va créer de nombreux golfs en Europe dont l’Espagne et la France. C’est ainsi qu’il est amené à refaçonner le parcours d’Evian. Aujourd’hui, Robinson est consultant pour la revue américaine Golf Magazine, sélectionnant les 100 plus beaux parcours au Monde. Entre 1994 et 2012, le parcours sera amélioré afin d’accueillir, au mieux, chaque tournoi et intégrer les normes de l’USGA. Avant la première épreuve majeure de 2013, le parcours d’Evian va subir de nouveaux travaux sous l’autorité du cabinet d’architectes EGD en collaboration avec l’architecte américain et consultant du LPGA Steve Smyers. Sont alors modifiés tous les départs, les fairways de même que les greens sont totalement repris afin de les rendre plus fermes et d’augmenter les positions de drapeaux. Ces deux dernières années, de nouvelles améliorations ont été apportées telle la réfection des bunkers. D’autres modifications sont à souligner comme l’agrandissement de la tribune naturelle, qui surplombe le trou n°18, l’approche du green du trou n°2 ou encore le fairway du trou n°4 et les greens du 12 et du 15. Le parcours d’Evian fait l’objet de toutes les attentions afin de rester l’excellence du golf mondial tout en préservant l’accessibilité aux amateurs.

  • Distance LPGA : 5964 m
  • Par : 71 (72 hors tournoi)
  • Green : pâturin agrostis (Poa)
  • Fairway : ray grass anglais
  • Rough : pâturin local

AON Risk Challenge

C’est le Par 3 du n°14 qui a été désigné pour le challenge du AON Risk. Au classement provisoire, c’est la joueuse sud-africaine, non qualifiée pour l’épreuve, qui est en tête avec un score de –0,818 devant la sud-coréenne Hyo Joo Kim, présente cette semaine.

Voir les notes de Ai Miyazato sur ce trou

Le champ de joueuses

120 joueuses qualifiées cette semaine et un Cut, après deux tours, qui conservera les 70 premières et ex æquo. Outre Angela Stanford, qui revient sur la terre de ses exploits pour défendre son titre, quatre joueuses bénéficient d’une invitation sponsor dont trois amateurs et sont :

  • Albane Valenzuela (a) (Ch)
  • Julie McCarthy (a) (Ire)
  • Yealimi Noh (a) (USA)
  • Maria Fassi (Mex)

Cinq joueuses sont issues des qualifications et l’une d’elles est la française Pauline Roussin-Bouchard, qui a décroché son ticket lors du dernier Jabra Ladies Open. Les autres joueuses sont :

  • Annabel Dimmock
  • Daniela Iaccobeli
  • Cindy Ha
  • Shi Hyun Ahn

Au total, seules trois françaises sont dans le champ et les deux Céline Boutier et Herbin, complètent le trio avec Roussin-Bouchard, seule amateure du clan tricolore.

Les départs des françaises

Tee n°1 – 8h58

Céline Herbin – Jasmine Suwannapura – Yuka Yasuda (a)

Tee n°1 – 12h38

Pauline Roussin-Bouchard – Austin Ernst – Nuri Iturrioz

Tee n°1 – 13h00

Céline Boutier – So Yeon Ryu – Yu Liu

Les vainqueurs

Majeur

  • 2018 : Angela Stanford
  • 2017 : Anna Nordqvist
  • 2016 : In Gee Chun
  • 2015 : Lydia Ko
  • 2014 : Kim Hyo-Joo
  • 2013 : Suzann Pettersen

Circuit régulier LPGA

  • 2012 : Inbee Park
  • 2011 : Ai Miyazato
  • 2010 : Jiayai Shin
  • 2009 : Ai Miyazato
  • 2008 : Helen Alfredson
  • 2007 : Natalie Gulbis
  • 2006 : Karrie Webb
  • 2005 : Paula Creamer
  • 2004 : Wendy Doolan
  • 2003 : Juli Inkster
  • 2002 : Annika Sorenstam
  • 2001 : Rachel Teske
  • 2000 : Annika Sorenstam

Première vainqueur

1994 : Helen Alfredson

Les multiples victoires

  • Helen Alfredson (1994 – 1998 – 2008)
  • Laura Davies (1995 – 1996)
  • Annika Sorenstam ( 2000 – 2002 )
  • Ai Miyazato (2009 – 2011)

Statistiques

  • Après 18 trous : – 10, Hyo Joo Kim en 2014
  • Après 36 trous : -13, In Gee Chun en 2016
  • Après 54 trous : -19, In Gee Chun en 2016
  • Après 72 trous : -21, In Gee Chun en 2016

6 : comme le nombre de play-off disputés depuis 1994

Par : JH Curaudeau