43ème British Women’s open : présentation

Historique

L’épreuve féminine britannique fut créée pour être l’équivalent de l’Open Championship, pour les hommes. On doit cette épreuve à la LGU, la Ladies Golf Union, créée en 1893 et basée à Saint-Andrews. Cette association a été fondée pour gérer la pratique du golf féminin et administrer les épreuves féminines d’Angleterre, d’Ecosse, d’Irlande et du Pays-de Galles. En 1976, l’Open britannique féminin voit le jour et se joue sur le parcours de Fulford, qui se trouve à deux kilomètres au sud de la ville historique de York, au nord de l’Angleterre. C’est la joueuse anglaise, Jee-Lee Smith qui l’emporte avec un score de 299 (72 –76 –78 – 73) devant l’irlandaise Mary McKenna  (71 – 77 – 78 – 75). A l’époque, la LGU éprouve des difficultés à organiser cette épreuve sur les meilleurs parcours. Pourtant, en 1982, le Royal Burkdale accepte d’accueillir le British Women’s Open. C’est la joueuse espagnole, Marta Figueras Dotti qui remporte l’épreuve et elle fut la seule espagnole vainqueur de ce tournoi. En 1980, alors joueuse amateure, elle échoua d’un coup derrière Debbie Massey puis en 1985 et en 1986, elle se classa également seconde de l’épreuve, également sur le parcours du Royal Birkdale. Au total, trente huit parcours ont accueilli l’épreuve et c’est le golf de Woburn qui connut le plus d’éditions, avec un total de dix épreuves. C’est donc, pour la onzième fois que ce mythique parcours accueille l’épreuve féminine et dernier Majeur de la saison du LPGA 2019.

Le nom Women’s British Open sera utilisé pour les deux premières épreuves, puis en 1986 avant de connaître une période sponsorisée par divers partenaires. L’épreuve retrouvera son appellation d’origine entre 1994 et 2006. A partir de 2007, l’épreuve se nomme officiellement le Ricoh Women’s British Open. En 2001, l’épreuve fut élevée au rang de Majeur. Dès 1984, le Women’s British Open est sanctionné par le Ladies European Tour qui co-sanctionne encore l’épreuve aujourd’hui. D’ailleurs, il faut souligner que le Women’s British Open est avant tout une épreuve du tour européen. C’est en 1994 que l’épreuve est intégrée au LPGA Tour.148 joueuses sont sélectionnées suivant des critères définis, comme notamment le Top 15 du classement de la dernière épreuve, le Top 10 du World Ranking du L.E.T et le Top 30 des joueuses du LPGA n’ayant pas terminé dans le Top 15 du dernier British Open. Sont également qualifiées, les vainqueurs de Majeur des cinq dernières années.

Le parcours

C’est au Nord Ouest de Londres, à deux heures de la capitale anglaise, que les joueuses du LPGA ont rendez-vous, jusqu’à dimanche. A Milton Keynes, plus précisément, cette ville nouvelle créée en 1967, suite à une loi votée par le Parlement Britannique. Milton Keynes est une agglomération intimement associée au sport. Outre le siège de Red Bull Racing F1 team, un centre de karting et un circuit de moto, la ville accueille une vingtaine de clubs sportifs comme le tir à l’arc, le hockey, le football, le rugby ou encore handball et le volley ball. Le golf est présent grâce à cinq clubs dont celui de Woburn. Crée en 1974 par le 15ème Duke de Bedford, le club n’ouvrit qu’en 1976. Il propose trois tracés que sont le Duke, le Duchesse et le Marquis. C’est sur ce dernier qu’est accueilli la 43ème édition du British Women’s open. Un tracé de référence puisque depuis 2004 il est l’un des quatre sites retenus pour les qualifications du British Open masculin, uniquement pour le Royaume Uni. C’est aussi le parcours sur lequel Ariya Jutanugarn s’est imposée, en 2016, pour son premier titre Majeur. Le tracé Marquis est récent puisqu’il date de 2000. il a été dessiné par les architectes Peter Alliss, Clive Clark et Alex Hay. Son véritable nom est Marquis de Tavistock en référence à la lignée de cet homme politique du 18ème siècle, dont le patronyme était Francis Russel.  Après Evian, les joueuses ne devraient pas être trop dépaysées car elles vont s’exprimer sur un parcours comportant des green tortueux et des mises en jeu dans des couloirs boisés.  Les fairway sont, quant à eux, assez plat et ne devraient pas présenter de difficultés majeures.

L’avis de Céline Herbin : Le parcours est franc. Il est important de jouer du bon côté des drapeaux pour se laisser un putt en montée.

  • Distance LPGA : 6021,32 mètres
  • Par : 72

Le site du Woburn golf club ici

Woburn : joueur, joueuse et tournois

Ian Poulter et Charley Hull ont attaché leur nom au parcours. Le premier depuis 2003, la seconde depuis 2007 et elle remporta le Ladies Club Championship en 2010, sur le score de –7 (Duke et Duchess).

Woburn a accueilli de nombreux tournois tels :

  • Le Dunlop British Masters en 1979
  • Le Hitachi Women’s British Open en 1984
  • 17 British Masters
  • 13 Ford Ladies classic

ainsi que 60 tournois professionnels depuis 1979

Le British Women’s open à Woburn

  • 1984 : Duke course
  • 1990 : Duke course
  • 1991 : Duke course
  • 1992 : Duke course
  • 1993 : Duke course
  • 1994 : Duke course
  • 1995 : Duke course
  • 1996 : Duke course
  • 1999 : Duke course
  • 2016 : Marquess course

Le champ de joueuses

148 joueuses en compétition où l’on retrouve les meilleures du classement mondial et de la Race to CME. Jin Young Ko, vainqueur de l’Evian Championship est présente ainsi que 6 des anciennes vainqueurs dont les 4 dernières et la plus ancienne, encore sur le tour, qui n’est autre que Karrie Webb. Classé comme un tournoi européen, le British Women’s open permet aux joueuses du Ladies European Tour de rentrer dans le champ. Ainsi, Carly Booth, Lina Boqvist, Lynn Carlson, Gabriella Cowley, Olivia Cowan ou encore les françaises Valentine Derrey et Agathe Sauzon vont pouvoir défendre leur chance, cette semaine. Et les deux françaises, issues des qualifications, viennent compléter les rangs tricolores où se trouvent, bien sûr, Céline Boutier, Céline Herbin et Karine Icher.

Sept amateures sont également inscrites :

  • Yuka Yasuda (Jpn)
  • Frida Kinhult (Swe)
  • Ingrid Lindblad (Swe)
  • Atthaya Thitikul (Thai)
  • Alice Hewson (Eng)
  • Emily Toy (Eng)
  • Emma Spitz (Aus)

La liste complète des engagées ici

Meilleur résultat des françaises à Woburn Marquess course lors du British 2016

Karine Icher : 25ème (73 – 69 – 71 – 71)

Les vainqueurs

Sur l’ensemble de son histoire, le British a vu 35 vainqueurs différentes.

Triple vainqueur

  • Karrie Webb : 1995 – 1997 – 2002
  • Sherri Steinhauser : 1998 – 1999 – 2006

Double vainqueur

  • Jiyai Shin : 2008 – 2012
  • Yani Tseng : 2010 – 2011
  • Debbie Massey : 1980 – 1981

Les victoires en tant que Majeur LPGA

  • 2018 : Georgia Hall
  • 2017 : I.K Kim
  • 2016 : Ariya Jutanugarn
  • 2015 : Inbee Park
  • 2014 : Mo Martin
  • 2013 : Stacy Lewis
  • 2012 : Jiyai Shin
  • 2011 : Yani Tseng
  • 2010 : Yani Tseng
  • 2009 : Catriona Matthew
  • 2008 : Jiyai Shin
  • 2007 : Lorena Ochoa
  • 2006 : Sherri Steinhauser
  • 2005 : Jeong Jang
  • 2004 : Karen Stupples
  • 2003 : Annika Sorenstam
  • 2002 : Karrie Webb
  • 2001 : Se Ri Pak

Les départs des françaises du premier tour

  • Tee n°1 – 6h52 : Céline Herbin – I-K Kim – Laura Davies
  • Tee n°1 – 13h11 : Céline Boutier – Morgan Pressel – Maria Torres
  • Tee n°1 – 13h38 : Karine Icher – Wei-Ling Hsu – Nanna K. Madsen
  • Tee n°1 – 14h44 : Valentine Derrey – Sarah Kemp – Daniela Darquea
  • Tee n°1 – 15h06 : Agathe Sauzon – Jing Yan – JeonEun Lee5

Repaire horaire

6h00 à Woburn = 7h00 en France

Suivre le leaderboard en direct ici