CAMBIA PORTLAND CLASSIC : L’essentiel à savoir

Historique

Créé en 1972, ce tournoi n’a connu qu’une interruption. C’était en 2001 après les attentats du 11 septembre. La ville de Portland comporte pas moins de 18 golfs dont le Portland Golf club qui accueillit la première épreuve du Portland Classic en 1972 et le Columbia Edgewater Country Club qui est à nouveau le théâtre de cette 48ème édition, depuis 2013. Ce dernier accueille pour la 32ème fois le Portland Classic contre 6 fois au Portland Golf club, 5 fois au Riverside Golf Country Club et 4 fois pour le Pumpkin Ridge Golf Club. Entre 1977 et 1982, l’épreuve fut jouée par équipe et Ping en devint le sponsor titre jusqu’en 1995. Officiellement, les résultats de cette période ne sont pas enregistrés par le LPGA. Jusqu’en 1999, ce sont les américaines qui ont dominé ce tournoi. Mais en 2000, la victoire a commencé à changer de main. D’abord avec la sud-coréenne Mi Hyun Kim puis avec Annika Sorenstam qui remporta deux fois de suite l’épreuve (2002 –2003). Suzann Pettersen s’illustra également à deux reprises (2011-2013) et Brooke M.Henderson fut la dernière double vainqueur (2015-2016). De plus, la canadienne détient le record du parcours avec un score total de –21 sur quatre jours.

Il faut préciser que l’épreuve se déroula sur trois jours jusqu’en 2012. C’est la cinquième année que le tournoi se dispute sur 72 trous au lieu de 54 précédemment. A noter que le tournoi changea de nom 9 fois sans compter les changements de sponsors qui modifièrent également l’appellation de l’épreuve. A l’image de l’An Inspiration, ce tournoi est également un classique du circuit féminin, même s’il fut joué sur des parcours différents. 

Le parcours

Créé en 1924, à proximité de la rivière Columbia, ce parcours fut dessiné par Arthur Vernon Macan plus connu sous le nom A.V Macan. Ce parcours, ouvert en juillet 1925, est un par 71 (source site officiel CECC), porté à 72 (source LPGA) pour le Cambia Portland Classic, qui se distingue par de larges fairway bordés de grands arbres. Quelques pièces d’eau longent le parcours et 53 bunkers sont principalement répartis autour des green. Ce tracé présente diverses difficultés avec notamment les pièces d’eau devant plusieurs green. De même, certaines mises en jeu, pourront piéger les balles. Enfin, le fairway du 16 est particulièrement ondulé ce qui rendra aléatoire la retombée de balle. Une fois encore, c’est la précision qui est la clé sur ce parcours, du tee de départ au green et les joueuses disposant d’une bonne longueur vont pouvoir s’exprimer. Concernant la composition de l’herbe, des changements ont été opérés. La bentgrass a été supprimée pour ne conserver que la Poa annua sur les green et les fairway. De même, les rough sont désormais un mélange de raygrass et de Poa annua. Ce qui implique une lecture de green très fine et de possible erreur de putting ainsi qu’une modification des conditions de putting entre les parties du matin et de l’après-midi. Le stimpmeter évolue, lui aussi, passant de 12 à 13. Ce sont donc des green qui vont particulièrement rouler.

  • Par 72
  • Distance LPGA : 5921 m
  • Green : Poa annua
  • Tonte : 0,254 cm
  • Fairway : Poa annua
  • Tonte : 1,07 cm
  • Rough : Poa annua/ Raygrass
  • Tonte : 6,35 cm
  • Stimpmeter : 13
  • Rénovation : 2002

AON Risk Challenge : trou n°12

L’architecte

Né en 1882 à Dublin, en Irlande, A.V Macan immigre au Canada en 1912, avec sa famille. Il a débuté le golf très jeune, à l’âge de 9 ans et fut un excellent joueur amateur et en fit sa profession assez rapidement. Il continua à jouer au Canada tout en créant des parcours. Cette activité le mena jusqu’au nord des Etats-Unis où il fut amené à dessiner des parcours comme celui du Columbia Edgewater.

Le champ de joueuses

144 joueuses cette semaine avec un Cut qui conservera les 70 meilleures et ex æquo, après deux tours.

Quatre françaises sont en lice avec la présence de Joanna Klatten qui bénéficie du rafraîchissement, régulier, des listes de qualifiées. Céline Boutier, Céline Herbin et Karine Icher complètent le groupe tricolore.

Deux joueuses sont issues des qualifications et il s’agit d’Ellie Slama, une joueuse originaire de Salem, dans l’Oregon, ainsi que de la jeune californienne Yealimi Noh, qui tend à devenir la nouvelle coqueluche de la saison.

Deux joueuses amateures bénéficient d’une invitation sponsor en la personne de Tze Han Lin, joueuse chinoise de Taipei et de la californienne Paris Hilsinki classée 225ème mondiale au classement amateur.

Enfin, la majorité du Top 80 du Rolex Ranking est présent à l’exception de Inbee Park, absente depuis le British Women’s open, où elle n’a pas franchi le Cut.

Les vainqueurs (officiel LPGA)

  • 2018 : Marina Alex
  • 2017 : Stacy Lewis
  • 2016 : Brooke M.Henderson
  • 2015 : Brooke M.Henderson
  • 2014 : Austin Ernst
  • 2013 : Suzann Pettersen
  • 2012 : Mika Miyazato
  • 2011 : Suzann Pettersen
  • 2010 : Ai Miyazato
  • 2009 : Mi Jung Hur
  • 2008 : Cristie Kerr
  • 2007 : Lorena Ochoa
  • 2006 : Par Hurst
  • 2005 : Soo-Yun Kang
  • 2004 : Hee-Won Han
  • 2003 : Annika Sorenstam
  • 2002 : Annika Sorenstam
  • 2000 : Mi Hyun Kim
  • 1999 : Juli Inkster
  • 1998 : Danielle Ammaccapane
  • 1997 : Christa Johnson
  • 1996 : Dottie Pepper
  • 1995 : Alison Nicholas
  • 1994 : Missie McGeorge
  • 1993 : Donna Andrews
  • 1992 : Nancy Lopez

Les multiples vainqueurs

  • Nancy Lopez : 1985 – 1987 – 1992
  • Kathy Whitworth : 1972 – 1973
  • Jo Anne Carner : 1974 – 1983
  • Annika Sorenstam : 2002 –2003
  • Suzann Pettersen : 2011 – 2013
  • Brooke M.Henderson : 2015 – 2016

Nombre de playoff joué : 10

Sponsor et dotation

Divers sponsors se sont succédés sur cette épreuve comme notamment Ping, Coca-Cola ou encore Pepsi. C’est à présent une société basée dans l’Oregon qui sponsorise le Portland Classic depuis 2014. Cambia Health Solutions est une entreprise spécialisée dans l’assurance maladie dont le siège est à Portland. Contrairement à d’autres tournois du LPGA Tour, l’arrivée de ce partenaire n’a pas fait évoluer la prime totale de jeu. Au contraire, la dotation tournoi a subi un coup de rabot depuis 2010, passant de 1 700 000 de dollars à 1 300 000 dollars dès 2013. A noter qu’en 1972, pour la première épreuve, les joueuses devaient se partager la somme de 30 000 dollars avec une prime à la première de 3750 dollars.

Les différentes appellations

  • Portland Ladies Classic
  • Portland Ladies Open
  • Portland Classic
  • LPGA National Team Championship
  • Ping Classic Team Championship
  • Portland Ping Team Championship
  • Portland Ping Championship
  • Cellular One Ping Golf Championship
  • Ping Cellular One LPGA Golf Championship
  • Ping AT&T Wireless Services LPGA Golf Championship
  • Safeway LPGA Golf Championship
  • Safeway Classic

Pepsi, Coca-Cola et JTB furent des partenaires de l’épreuve avec la mention « présenté par », ajoutés à certains noms déjà existants.

Statistiques

Record du parcours

  • Brooke M.Henderson : -21 (2015)

Victoires avec plusieurs coups d’avance

  • 8 coups : Brooke M.Henderson (2015)
  • 6 coups : Juli Inkster (1999) – Ayako Okamoto (1986)
  • 5 coups : Lorena Ochoa (2007)

Les meilleurs résultats des françaises dans cette épreuve

2018

  • Céline Boutier : 21ème à –4

2017

  • Karine Icher : 21ème à –9
  • Joanna Klatten : Cut
  • Céline Herbin : Cut

2016

  • Karine Icher : 16ème à –5
  • Céline Herbin : 33ème à –2
  • Joanna Klatten : forfait

2015

  • Joanna Klatten : 13ème à –9
  • Karine Icher : 27ème à –7

2014

  • Karine Icher : 5ème à –11
  • Joanna Klatten : 59ème dans le Par

Les horaires de diffusion sur Golf Channel

  • Jeudi 29 : 00h30
  • Vendredi 30 : 00h30
  • Samedi 31 : 00h30
  • Dimanche 1 : 00h30