Interview Yealimi Noh

Photo: Getty Images / LPGA.com

L’américaine de 18 ans est passée très prés de décrocher sa carte pour la saison 2020 du LPGA Tour, et au minimum, pouvoir jouer la fin de la saison. En conférence de presse, après le Cambia Portland classic, elle s’est confiée à la presse et avoue qu’elle disputera plus de tournoi LPGA, cette fin de saison, ayant déjà un agenda bien rempli. Elle revient également sur les derniers trous de ce tour final duquel elle tire une nouvelle expérience.

Presse :  Vous avez fait du bon travail aujourd’hui, mais pas comme vous le souhaitiez. Comment vous sentez-vous maintenant?

Yealimi Noh : Aujourd’hui, tout se passait bien jusqu’au trou 16. Je pense que les deux derniers bogeys des 16 et 18 ans ont vraiment fait mal, parce que je jouais bien jusque-là. Je pensais vraiment pouvoir tenir le coup, mais j’ai commis une double erreur.

Presse : En terminant cette journée aviez-vous l’impression que Hannah Green commençait à tenir le coup ?

Yealimi Noh : Oui, en particulier le birdie du 17 était énorme. C’était un long putt aussi. Et puis, faire ce putt en descente était vraiment bon, mais elle était vraiment très forte. Je l’ai regardée au KPMG et, dans la même position que moi, aujourd’hui, elle était comme un coup d’avance et elle est restée très forte jusqu’au dernier trou. Je savais qu’elle allait faire la même chose.

Presse : Mais vous avez eu, vous aussi, de grands moments, aujourd’hui. Que gardez-vous en mémoire de cette semaine et quels sont les phases de jeu qui illustrent le mieux votre façon de jouer ?

Yealimi Noh : Je pense que ma mise en jeu s’est beaucoup améliorée. Même si je n’ai pas beaucoup eu de réussite aujourd’hui, j’ai construit des putts importants. Mon putting s’est amélioré.

Presse : Vous réalisez un birdie sur le 14. Parlez-nous de ce putt et de ce que vous avez ressenti à ce moment là ?

Yealimi Noh : Oui, j’ai très bien réussi ce coup. Cela s’est passé comme je l’avais imaginé. Oui, j’ai réussi un autre bon coup sur le 15, mais je n’ai pas fait le birdie.

Presse : A propos du dernier chip après ce drop, qu’est-ce qui vous est passé par l’esprit ? Sachant que la stratégie consistait à essayer de placer la balle au plus prés du trou.

Yealimi Noh : En fait il y avait plus de pente que je ne le pensais et je me suis dit que je ne l’ai pas joué assez haut. La balle est tombée dans la pente et elle a filé

Presse : Quelle comparaison faites-vous avec l’autre tournoi où vous étiez en confiance ?

Yealimi Noh : J’étais vraiment heureuse cette semaine parce que j’ai bien joué et que je n’ai pas pu me libérer autant sur le dernier tournoi dans la mesure ou j’ai joué avec Sung Hyun Park ce qui m’a rendu nerveuse. Mais hier, je me sentais vraiment bien. (elle a joué le 3ème tour avec Sarah Schmelzel)

Presse : En admettant que je sois un sponsor, est-ce que je peux vous inviter pour le reste de la saison ?

Yealimi Noh : Non, ce n’est pas possible car c’est mon dernier tournoi LPGA pour cette année. J’ai d’autres engagements à l’étranger.

Presse : Pensez-vous disputer le Stage 2 (Q-school) ?

Yealimi Noh : Oui. Mais je ne sais pas comment va évoluer ma place au ranking. Mais pour l’instant c’est effectivement l’objectif Stage 2.

Presse : si vous aviez remporté ce tournoi, qu’auriez-vous fait ?
Yealimi Noh : j’aurais été dans le vrai, j’aurai juste…

Presse : … fait une pause et repartie en compétition ?
Yealimi Noh : Je ne sais pas si j’aurais joué parce que je dois participer à d’autres tournois le mois prochain, mais il y aurait eu beaucoup de pression pour oublier ma carte pour l’année suivante.

Presse : Mais vous avez appris énormément de cette semaine et vous savez à quel point vous voulez cette victoire.
Yealimi Noh : Oui j’apprends. Après avoir joué quelques tournois vous savez ce qui se passe. Je suis vraiment excitée en perspective de l’année prochaine et j’espère pouvoir gagner.

Traduction de ASAP Sports pour LPGA tour