VOA Classic : Jaye Marie Green se positionne

Superbe troisième journée au Texas, au bord du lac Lewis. Quatre américaines dans le Top 3, de jeunes joueuses mêlées à la lutte pour la victoire, des sud-coréennes en embuscade et des places à gagner à la Race to CME ainsi qu’à la Money List. Cette semaine encore, le circuit mondial féminin nous promet un beau suspense, dans ce tour final.

Sur un nuage ! C’est la situation qu’a vécue l’américaine Jaye Marie Green, durant les dix premiers trous. Aucune faute, un jeu serré, solide, complété par une attitude positive faisant état du niveau de concentration et de combativité de la joueuse. Jaye Marie Green, avec sa silhouette athlétique, a survolé une grande partie de ce moving day et les dix premiers trous de sa partie. Ce fut un festival de birdie pour passer de -8 à -15. Et puis, la machine s’est enraillée. L’américaine est restée courte sur ses attaques de green. Puis, les coups ont été plus appuyés, les balles ont filé sur les green et les putt pour birdie furent compromis. En perdition sur le 14 et le 15, l’américaine a concédé deux bogey tout conservant beaucoup de sang de froid afin de ne pas alourdir le score.  Le putt du 14 fut difficile à vivre puisque la balle a mordu le trou pour s’échapper dans l’instant. Au 15, sa balle va glisser hors du green, descendre quelques mètres pour terminer sa course au bord du petit rough. Curieusement, elle va choisir le putter pour négocier son approche du mat, sans doute dans l’espoir de rentrer un birdie. Pourtant, c’est un chip qui semblait le coup le plus logique, à cet instant de la partie. Sa balle resta courte du mat, à 1,60 m. Chacun croit, alors, que le putt sera une formalité. Mais l’américaine est en proie à l’émotion et, à nouveau, le putt reste court, au bord du trou. Ce bogey provoque un masque sur le visage de l’américaine qui va ensuite mettre un peu de temps à retrouver sa concentration. Au 17, un dernier birdie remet J.M Green en course pour terminer en tête, avec un Par au 18, avec un coups d’avance. Et la seconde est une joueuse inattendue en la personne de Cheyenne Knight. La rookie a joué de manière décomplexée pour prendre un birdie, partout où elle a pu. Deux à l’aller, trois au retour et un seul bogey a terni sa carte pour lui procurer deux coups de retard sur Green. Mais à la différence de son aînée, Cheyenne Knight a bien moins de pression, hormis le fait qu’elle jouera ses droits de jeu, pour la saison 2020, ce dimanche., une 5ème place pourrait lui suffire. Mais la victoire est probablement son objectif essentiel, après ce troisième tour. Autres joueuses, de ce Top 10, à jouer leur saison 2020, ce sont Stéphanie Meadow et Katherine Perry. La première a progressivement rétrogradé, au classement, depuis le premier tour. Désormais 10ème à -6, Meadow a connu une nouvelle journée difficile. Cette fois, elle n’a marqué aucun birdie et ce sont deux bogey qui ont pénalisé sa progression. La britannique doit impérativement terminer 8ème, si elle veut éviter de passer par la Q-school. Quant à Perry, un Top 6 lui suffirait et sa 3ème place, brillamment acquise, lui permet d’espérer d’atteindre cet objectif. L’américaine, homonyme de la célèbre chanteuse, a brillé dans ce moving day. Malgré trois bogey, elle signe deux eagle qui s’ajoutent à quatre birdie. A -12, deux coups derrière Green et à un coup de Knight, Perry pourrait mettre tout le monde gaga si elle venait à rééditer cette journée pour aller chercher la victoire.

Lee6, Kim et Altomare à la chasse

Les trois joueuses de tête que sont Green, Perry et Knight ne sont pas à l’abri d’un retour de ces nouvelles stars du circuit que sont JeongEun Lee6, Sei Young Kim et Brittany Altomare. Chacun connaît le talent de Sei Young Kim et n’a pas oublié ses coups de maître à Hawaï où dans l’Illinois. Avoir la sud-coréenne sur ses talons c’est comme prendre le volant d’un F1 et avoir Lewis Hamilton dans ses rétroviseurs. Sei Young Kim ne lâche rien et quand elle est en si bonne position au leaderboard, soit 5ème à -9, tout estenvisageable. Après un bogey sur le 2, Kim a enchaîné les Par et les birdie. Disposant d’un mental solide, elle est totalement capable d’enfoncer le clou dans ce dernier tour. Pour JeongEun Lee6, les réserves sont plus importantes. Certes cette joueuse a un talent incroyable, mais depuis l’US Women’s open elle peine à confirmer, notamment lors des derniers tours. C’est la régularité qui fait sa force et qui lui permet de tenir la 3ème position mondiale. Que peut-elle faire dans ce dernier tour ? Toute la question est là. Enfin, l’américaine, la plus dangereuse pour ses compatriotes de tête, c’est Brittany Altomare. Passée très prés de la victoire, à Evian, en 2017, Altomare est montée en puissance depuis deux saison et a pris de l’envergure grâce à sa sélection en Solheim Cup. Partie d’un score de-9, la voici à -12, partageant la 3ème place avec  Katherine Perry. Avec Cheyenne Knight, Brittany Altomare est l’une des favorites pour la victoire, ce dimanche.  Mais en golf tout reste ouvert et il ne faut pas négliger Caroline Hedwall, capable du meilleur… comme du pire. Cependant, comme toutes les joueuses en dessous du score de -10, elle devra sortir une super journée et compter sur l’effondrement des joueuses de tête.

Quoi qu’il en soit, ce dernier tour s’annonce très intéressant. Car en plus de proposer une première victoire à l’une des joueuses du Top 3, le classement à la Race to CME ainsi qu’à la Money List, seront en file rouge de cette dernière épreuve, avant de débuter les tournois en Asie. Projetée 35ème, Jaye Marie Green est l’une des probables lauréates de la Race to CME à deux doigts de faire ses valises pour Shanghai, avec Georgia Hall, qui jouera gros dans ce dernier tour.

Rendez-vous, ce soir, à 20 heures, pour suivre ce dernier tour sur Golf Channel.

Le classement provisoire ici