Diamond Resorts Tournament of Champions : Un bon tournoi d’échauffement

Ce tournoi, à champ réduit, comportant les lauréates de la saison passée et des V.I.P amateurs du monde du sport, du spectacle et du cinéma, n’est qu’un tour de chauffe au lancement officiel de la saison 2020 du LPGA Tour. Difficile de se faire une véritable idée du niveau de forme des joueuses en lice, cependant, les meilleures du circuit sont, une fois encore, aux avants poste… dont Céline Boutier.

Les choses sérieuses débuteront donc en Floride, à partir du 23 janvier, avec le tournoi inaugural du LPGA Tour, qui est une nouvelle épreuve inscrite au calendrier. Sur le parcours du Lake Buena Vista, évoluent seulement les joueuses qui ont décroché une victoire sur les deux dernières saisons. Sans Cut, avec 25 joueuses, cette épreuve est surtout une exhibition qui permet de réaliser une nouvelle promotion du golf féminin aux côtés de 49 amateurs dont les noms sont mondialement connus. Surtout aux Etats-Unis. Ainsi, l’acteur Brian Baumgartner est une vedette des séries américaines. Terry Francona est le manager de l’équipe de baseball des Indians de Cleveland, et à moins d’être un passionné de cette discipline, peu de français ont entendu parler de lui. Mais après deux éditions, cette épreuve remet en scène des personnalités déjà vu. Comme les champions de Nascar Denny Hamlin, toujours en activité, et Michaël Waltrip, aujourd’hui consultant pour NBC. Chad Pfeiffer, Mark Mulder, Mardy Fish sont quelques uns de ces « people » amateurs qui sont désormais mieux connus du public et des téléspectateurs. D’ailleurs, au terme des deux premiers tours, Chad Pfeifer et Mardy Fish occupaient la 1ère place en compagnie de John Smoltz, lui aussi abonné à ce tournoi, depuis 2018.

Et bien qu’amateurs, toutes ces stars du monde du sport ou du show business, sont d’excellents joueurs capables de fournir de très beaux coups. Associés à une joueuse du LPGA Tour, au minimum, les hommes évoluent en stableford tandis que les joueuses pros sont classées en stroke play. 29 groupes, au total, dont quelques-uns rassemblent deux joueuses du LPGA comme Inbee Park et Brooke M.Henderson associées à Chad Pfeifer, ou encore Mark Mulder qui évolue en compagnie de Nasa Hataoka et de Céline Boutier, ce samedi. Et justement, la française, vainqueur l’an dernier, en Australie, qui a réalisé une très belle seconde saison, sur le LPGA Tour, s’est, une fois encore, faite remarquer. Rapidement dans le coup, Céline Boutier a rendu une première carte de 66 comportant un seul bogey. Au-dessus du lot, Danielle Kang surclassait toutes ses camarades, avec un 63, exceptionnel, qu’elle n’a pas réédité, le lendemain. A croire que l’euphorie de retrouver le chemin de la compétition lui a donné des ailes et que cet énergie, épuisée, lui a été fatale, en seconde journée. Une carte de 73 vendredi, la relègue en 7ème position. Tandis que Céline Boutier, si elle a réalisé un moins bon score, n’a pas démérité, pour autant. Partie du 10, trois bogey ont entaché sa carte. Mais au retour, la française a signé deux birdie et un trou en un, sur le Par 3 du 5, avec un fer 4. Il s’agit de son premier Hole-in-one sur le LPGA Tour, mais aussi dans sa très jeune carrière pro. Champagne !

Un troisième tour intéressant

Année Olympique oblige, celle qui est désormais la joueuse de la décennie, est revenue très tôt, sur les fairways. Donnée pour pré retraitée, fin 2018, la reine Inbee Park semble en pleine possession de ses moyens et partage la tête du classement, avec une Brooke M.Henderson toujours aussi endurante et combative. Cette troisième journée s’annonce donc intéressante à suivre car il s’agit de voir si l’ex numéro 1, sud-coréenne, en a sous le pied et comment elle va construire sa stratégie, pour se maintenir dans le groupe de tête, voire de passer leader. La n°1 canadienne ne mollira pas, comme à son habitude, mais nous savons, désormais, qu’elle est fragile quand elle se place dans une posture trop agressive. La Mexicaine Gaby Lopez, est la bonne surprise de cette rentrée et sa victoire en 2018 lui a, de toute évidence, donné des ailes mentalement. Son potentiel est important, reste pour elle, a canaliser sa fougue. Une championne en devenir ? Oui, il faut compter sur elle. Sei Young Kim et Nasa Hataoka sont également de la partie et plus personne n’est étonné. Ces deux joueuses ont prouvé leur talent et la sud-coréenne, vainqueur du 1 million de dollars, en fin de saison dernière, qui a laissé pousser ses cheveux, n’a pas souffert de l’intersaison. Ce qui ne semble pas le cas d’Ariya Jutanugarn, qui s’est copieusement ramassé, sur les deux premiers tours. Dernière, avec deux cartes au-dessus du Par (75 –76), la thaïlandaise a montré de signes de faiblesse, la saison passée. Vivement que les choses sérieuses débutent pour voir si la cadette des Jutanugarn vit un trou d’air où une grande dépression.

Retour ce soir, à 20 heures, sur Golf Channel, pour suivre la troisième journée de ce tournoi des champions, hommes et femmes confondus, sur le parcours floridien du Lake Buena Vista, où nous attendons, avec impatience, de suivre Céline Boutier.

Le classement provisoire LPGA ici