Gainbridge LPGA Boca Rio : Sagstrom s’affirme !

Il reste un dernier tour avant de connaître la lauréate de cette seconde épreuve de la saison mais aussi, pour savoir si la suédoise Madelen Sagstrom tiendra le cap, face à la pression. Leader avec deux coups, elle a réalisé, hier encore, une très belle journée. Mais les outsiders ne manquent pas.

Trois ans qu’elle tourne autour du succès et trois ans que beaucoup ont vu, en elle, une grande championne de golf. Cependant, tout n’arrive pas aussi vite qu’espéré et il faut en passer par des phases essentielles, avant d’obtenir le résultat. Ce samedi, les regards étaient tournés vers plusieurs joueuses dont certaines ont déjà vécu la victoire. A commencer par Moriya Jutanugarn qui a rapidement trouvé la clé pour placer des birdies et revenir dans le haut du classement. Aucun bogey et 6 birdie sur l’aller, Jutanugarn s’est montrée aussi compétitive que le fut sa sœur, à l’époque où elle dominait le circuit mondial. Stagnant avec deux birdie et deux bogey sur le retour, l’aînée des Jutanugarn remontait de 5 coups, au contact des meilleures.

Elle ne fut pas la seule à joueur –5 pour la journée. Sei Young Kim, Céline Boutier, Xiyu Lin, Nasa Hataoka et Madelen Sagstrom ont joué sur le même rythme. Au-delà du Top 8, aucunes autres joueuses n’a pu faire mieux que –4 journée. La sud-coréenne Sei Young Kim, qui partageait sa partie avec Nasa Hataoka, s’est montrée comme la rivale la plus dangereuse pour Sagstrom jusqu’au dernier tour. Si Kim ne rentra qu’un birdie, en 7 trous, Sagstrom en signait, presque, un sur deux, et s’échappait en tête, à –14. Sauf que la sud-coréenne accéléra le rythme et dès le 8ème trou, elle repris trois coups pour se placer à –11 à la sortie du 10. Sur le 15 et le 16, deux nouveaux birdie permettaient à Kim d’être à –13 quand Sagstrom était au club house à –15. Le 18ème trou allait, cependant, réserver une mauvaise surprise à Sei Young Kim et offrir un peu d’air, à la suédoise. La mise en jeu de Sei-Young Kim se termina dans la pièce d’eau, à droite, sachant que les joueuses doivent composer avec un fairway, bordé à droite d’un étang, et à gauche de bunker. L’alignement et le coup joué sont donc très importants sur ce trou. Et nombreuses furent les balles à terminer dans le bunker, ce qui fut un moindre mal. Kim joua donc son 3ème coup, sur une nouvelle mise en jeu et toucha le green au coup suivant. Disposant d’un excellent putting, la sud-coréenne limita la casse en concédant un bogey. Mais ce coup perdu fait toute la différence. Et c’est la japonaise Nasa Hataoka qui s’invite, en dernière minute, dans le dernier groupe à partir ce dimanche. Madelen Sagstrom aura donc, à ses côtés, une joueuse qui s’est montrée très combative, jusqu’ici, et encore la semaine passée, où elle offrit une sévère résistance, à Gaby Lopez, en playoff.

Danielle Kang l’outsider

Trois coups de retard, au départ d’un dernier tour, n’est pas le gage d’un handicap insurmontable. Il suffit que la joueuse en tête stagne, dans le Par, tout au long des neuf premiers trous et que celle qui chasse, place trois birdie, pour que le tournoi se retrouve avec deux co-leader et une pression psychologique sur les épaules de celle qui tenait l’avantage et qui doit tout recommencer, pour se donner de l’air. Et avec un tel scénario, l’américaine Danielle Kang est à son aise. Sa dernière carte fut le reflet de ce qu’elle est. Pleine de ressources, forte mentalement, et techniquement capable de joueur tous les coups. Elle réalise le meilleur score de ce moving day, en prenant 7 coups au parcours et en revenant de –5 à –12, en 3ème position. La n°2 américaine est dans une période faste, après une fin de saison qui l’a vu s’imposer et passer, très près d’un doublé, en deux week-end à la suite. Et il faut ajouter qu’elle n’a concédé aucun bogey dans ce dernier tour, et seulement deux, lors du premier tour. Danielle Kang est donc l’outsider la plus dangereuse pour Madelen Sagstrom, qui pourrait subir, à distance, la pression du jeu de l’américaine. Et la victoire de Danielle Kang surprendrait moins que celle de Sagstrom, qui fut toujours fébrile sur un dernier tour.

Boutier/Clanton : un beau duo à venir

Les médias américains ne semblent pas très enclins à relayer les performances françaises. Ce n’est pas la première fois que nous le constatons. Mais ce dimanche, il pourrait en être autrement puisque Céline Boutier, qui a réalisé un long putt sur le 17, pour passer à –10, avant de signer un dernier birdie, au 18, pour clôturer sa journée, à –11, s’alignera, au départ de ce dernier tour, aux côtés de l’américaine Cydney Clanton, héroïne du Dow Great Lakes Bay Invitational. Unique joueuse à jouer –3 dans ce Top 8, Cydney Clanton n’en a pas moins fait la démonstration de son talent. Elle a aligné 4 birdie, du 15 au 18, donnant à la fin de son parcours, l’allure d’une folle journée digne des grandes championnes. Nul doute que l’américaine sera très suivie permettant à Céline Boutier d’être dans la ligne de mire des médias. Car la française mérite ce regard médiatique, au vu de ses résultats. Elle n’a rien lâché, tout au long de cette journée, et même après l’accident du 13, où elle concède un bogey, elle a su garder la tête froide et poursuivre ses objectifs. Trois birdie en fin de partie et c’est une carte qui s’envole à –11, 4 coups derrière la leader. Autant dire un faible handicap. Au bénéfice d’un très bon dernier tour, Céline Boutier conserve une chance de s’imposer, ce dimanche, mais, surtout, elle est en lice pour un Top 3. De bon augure en ce début de saison.

La planche à savon de Ciganda

Après Jessica Korda, qui a dévissé lors du 3ème tour, c’est Carlota Ciganda qui a emprunté la planche à savon pour terminer 16ème, à –6. Alors qu’elle semblait capable de contester le leadership, à Sagstrom, l’espagnole, au swing athlétique dont la posture évoque celle des danseuses du Bolchoï, a connu une journée difficile où les bogey ont remplacés les birdie souhaités. Trois à l’aller et deux au retour, Ciganda a concédé 5 coups, la plupart sur des Par 4. Deux birdie viennent sauver la mise mais l’espagnole en a sûrement était quitte pour une séance de réglage, afin d’entamer ce dernier tour.

Avant de clôturer, il convient, enfin, de souligner la bonne performance de la joueuse tchèque Klara Spilkova, qui après avoir décroché ses droits de jeu, lors de la Q-Série, réalise une belle performance, pour son premier tournoi de la saison. De l’air frais sur ce circuit avec, également, la suissesse Albane Valenzuela qui obtiendra son premier chèque du LPGA Tour, ce soir.

Cette saison 2020 voit arriver une nouvelle vague de joueuses très talentueuses, offrant un nouvel attrait pour ce circuit dont l’avenir reste prometteur.

Retour ce soir, en Floride, sur le Gainbridge LPGA Boca Rio, à 21h00, sur Golf Channel, pour savoir si Madelen Sagstrom résistera à la pression et emportera son premier succès en carrière, sur le LPGA tour.

Le classement provisoire ici