Calendrier LPGA : les nouvelles dates

L’épidémie de Covid-19, qui sévit, dans le monde, bouleverse l’activité humaine jusque dans ses loisirs.

La plupart des grands évènements sportifs sont annulés, tels les Jeux Olympiques et les circuits de golf professionnels sont également concernés par ces bouleversements de dates.

Ainsi, la LPGA a fait savoir que les épreuves suivantes sont reportées aux dates suivantes :

  • ANA Inspiration : 10 au 13 septembre 2020
  • Volvik Founders Cup (19 – 22 mars) : reporté à une date ultérieure
  • Kia Classic (26 – 29 mars) : reporté à une date ultérieure
  • Lotte Championship (15 – 18 avril) : reporté à une date ultérieure
  • Hugel Air Premia (23 – 26 avril) : reporté à une date ultérieure
  • LPGA Mediheal (30 avril – 3 mai) : reporté à une date ultérieure

Par ailleurs, les épreuves asiatiques du début de saison ont été annulées ce qui ampute, pour le moment, le calendrier de 7 dates dont 5 pourraient se dérouler plus tard dans la saison.

Le Cambia Portland Classic est, quant à lui, décalé au 17 septembre.

La LPGA, malgré le manque de visibilité sur le traitement de l’épidémie, qui touche de plus en plus sévèrement les Etats-Unis, prévoit une reprise du calendrier au 11 mai, avec le Pelican Women’s Championhsip, en Floride.

Cette prévision semble, pour le moins ambitieuse, puisque l’état de Floride connaît une forte progression de cas. Ce mercredi 25 mars, étaient recensés 20 décès et 1467 cas, soit 240 cas de plus en une seule journée. La côté Est est, pour le moment, la plus touchée par le Covid-19 avec notamment les villes de Miami et West Palm Beach. L’aéroport de Miami est le seul, de Floride, a rester ouvert, sur décision du gouvernement américain, jusqu’au 15 avril.

Le parcours où doit se dérouler ce nouveau tournoi, du calendrier du LPGA, se situe sur la côte Ouest, près de la ville de Clearwater, à l’ouest de Tampa. C’est donc un trajet de 4h30 pour rejoindre le parcours, depuis Miami, que devraient emprunter les joueuses qualifiées. Mais une autre inconnue persiste. L’autorisation d’entrée sur le territoire de toute personne en provenance de l’Union Européenne.

Pour le moment, les USA ont fermé leurs frontières et sauf à se trouver sur le sol américain, il est impossible de prévoir un déplacement, sur le sol américain.

Reste à savoir comment la LPGA va articuler son calendrier, sachant que la plupart des week-end sont réservés et qu’il y a encore de peu de visibilité, sur la fin de l’épidémie.