LPGA Drive On Championship : Danielle Kang en grande forme !

Malgré l’absence du public, cette première journée a remis en selle les talents du LPGA Tour. Pas perturbées par ses longues semaines loin des fairway du circuit, les joueuses du circuit mondial ont donné le meilleur d’elles-mêmes et prouvent que rien ne peut entamer leur soif de jouer et de sortir les meilleurs coups de golf. A cet exercice, Danielle Kang est, une fois encore, la meilleure, avec dans son sillage une pléiade de noms bien connus.

Ce ne sont pas 5 mois et demi qui ont rouillé les clubs de golf et les compétences de l’américaine Danielle Kang. Avec une journée sans bogey, la voici en tête avec une carte de 66 comportant 3 birdie à l’aller comme au retour. Toujours aussi enthousiaste et énergique, Kang est restée fidèle à sa philosophie de vie : être positive et s’amuser ! Et si l’américaine aime faire la sieste régulièrement, elle ne s’est pas endormie sur le parcours de l’Inverness Golf Club. Un coup derrière, la britannique Jodi Ewart-Shadoff a également trouvé ses marques sans concéder de bogey. Partie du 10, c’est sur le retour qu’elle signe son meilleur score avec 4 birdie, dont trois à la suite, du 2 au 4. Céline Boutier, revenue aux Etats-Unis très tôt en s’étant illustrée par deux fois, ces dernières semaines, avec deux victoires, est en confiance. Les 166 jours d’interruption n’ont visiblement pas eu d’effet sur son golf ce qui lui permet d’être dans le Top, avec Lee-Anne Pace, à –4. Ce handicap de 2 coups sur la leader la laisse en excellente position pour envisager de conquérir un second titre sur le LPGA Tour. Mais la lutte pour la victoire sera rude, car derrière, en embuscade, des grands noms du circuit ont bien négocié cette première journée.

Attention aux stars !

Elles sont là et bien là les Amy Olson, Lydia Ko, Minjee Lee et Hee Young Park. Figurant dans le Top 5 à –3, l’ancienne reine du LPGA Tour a de bonnes sensations sur ce parcours même si elle reconnaît avoir manqué, ça et là, quelques occasions de mieux faire. Mais l’étroitesse des green et leur ondulation lui ont posé quelques problèmes, qu’elle devra gérer sur les deux jours restant. Néanmoins, Lydia Ko n’a pas perdu la main durant la période off de la saison et elle s’est même entraînée en Floride avec Anne Van Dam et Lindy Duncan. Un seul bogey sur sa carte pour 4 birdie permettent à la néo-zélandaise de rester sereine pour entamer le second tour. Amy Olson a, au contraire, dû batailler un peu plus avec le parcours. En témoigne sa carte trop colorée de bogey qu’elle a équilibré avec 7 birdie. Si elle parvient à trouver les clés pour ne plus faire de fautes, il y a tout lieu de penser qu’elle peut faire mal au parcours, ce week-end. L’australienne Minjee Lee joue bien, comme à son habitude. Mais son putting reste son point faible. Trop de balles sont passées à côté du trou et cela se ressent au score. Aucun bogey mais seulement 3 birdie. Elle doit se reprendre si elle veut conserver sa place dans le Top 10. A la 8ème place, Hee-Young Park est le première sud-coréenne en haut du classement. Partie du trou n°10 elle a connu des hauts et des bas et voit sa carte pénalisée par deux bogey et une longue suite de Par, sur le retour. Mais chacun sait que les joueuses du matin calme ont de la ressource et peuvent aller crescendo. La n°1 espagnole, récemment remise du Covid-19, Carlota Ciganda, se place dans ce Top 10 à –2 mais semble en difficulté sur un parcours qu’elle trouve difficile. Les green étroits ont, comme pour Lydia Ko, étaient sa bête noire. Et le rough tout autour également. Cependant la joie de jouer à Inverness compense avec un faible score.

Un Top 30 bien fourni

Impossible de faire des pronostics à ce stade de la compétition. Lexi Thompson, toujours plus musclée, a aligné de beaux putt mais elle reste loin des leaders. A +1, l’américaine est toujours en dessous de son meilleur niveau et les 3 bogey sur sa carte stigmatise cet état de fait. La liste des joueuses à +1 est d’ailleurs longue avec la chinoise Yu Liu, la suédoise Madelene Sagstrom, l’espagnole Azahara Munoz, les américaines Morgan Pressel, Cristie Kerr et Brittany Lincicome mais aussi la suissesse Albane Valenzuela et la française Perrine Delacour. 20 joueuses, au total, dans ce groupe, ce qui laisse présager du mouvement, avant l’irrémédiable Cut de samedi soir. Un Cut duquel Céline Herbin, la 3ème française dans le champ, est à la limite, à +3. Fidèle à elle même, Céline Herbin a encore signé un double bogey, dès son premier trou, sur le 10. Des fautes qu’elle commet trop souvent et qui l’empêchent de mieux figurer au classement. Par bonheur, elle efface ce triste score par un eagle sur le Par 5 du 2. Bénéficiant de moins bonnes conditions d’entraînement que les têtes d’affiche du circuit, la française doit compter sur d’autres points forts, que sont son mental et sa technique, pour compenser. Avoir les trois françaises dans le Cut, pour disputer le dernier tour, serait une excellente nouvelle et un bon résultat pour les motiver au terme de ce tournoi de reprise.

Rendez-vous ce samedi soir, à 22h30, pour suivre le second tour sur le futur parcours de la Solheim Cup 2021.

Le classement provisoire ici