Scandinavian Mixed : Jonathan Caldwell s’impose !

Au terme de la 4ème journée, ce tournoi mixte a trouvé son maître. Mais les féminines n’ont pas démérité !

C’est finalement le Nord Irlandais Jonathan Caldwell qui s’est imposé sur le parcours de Vallda sur le score total de –17, en ayant signé une dernière carte de –8. Il décroche, ainsi, son premier succès sur l’European Tour, devant l’espagnol Adrian Otaegui, et l’anglaise Alice Hewson, qui a su rester au contact tandis que Caroline Hedwall s’est effondrér au classement, au terme d’une journée en +4.

Les féminines n’ont pas démérité dans cette épreuve puisque outre Hewson, on trouve l’allemande Olivia Cowan, à la 10ème place, à –10., mais aussi les amateurs Maja Stark et Linn Grant, 18ème à –8, en compagnie de Sanna Nuutinen et de Caroline Hedwall. La joueuse sud-africaine Lee-Anne Pace a très bien réagi dans ce dernier en signant une carte de –4 pour une 25ème place. La française Anne-Lise Caudal termine à –2, en 52ème position, avec un dernier tour en –2. Au final, ce sont 26 joueuses du Ladies European Tour qui auront su rivaliser avec leurs homologues masculins, sur les quatre tours de ce tournoi.

Le classement final => ICI

Scandinavian Mixed : Femmes et hommes partagent la tête !

Le Scandinavian Mixed porte désormais ben son nom puisque c’est un mix de deux femmes et deux hommes qui se partagent la tête de l’épreuve. Et rien ne dit que la victoire sera masculine !

Après la giffle que le pool tricolore a pris dans cette épreuve, que le journal Ouest France n’a pas manqué de relater en parlant de « baffe », Anne-Lise Caudal, seule survivante du Cut, a connu un troisième tour infernal. La française a dévissé au classement avec une carte de 76 (+4), comportant cinq bogey, un double et seulement trois birdie. Elle est désormais en fond de classement, à la 61ème place, 12 coups derrière les leader !

C’est donc un quatuor qui tient la tête de ce tournoi avec une Caroline Hedwall qui a connu, comme Anne-Laise Caudal, une journée difficile, mais en +1. Néanmoins, ce score lui a permis de se maintenir tout en haut du classement et d’accueillir, à ses côtés l’anglaise de 23 ans, Alice Hewson. Victorieuse sur le L.E.T, en 2020, l’anglaise a signé une carte de –3 comportant trois bogey. Jusqu’ici, elle avait signé un –4 puis un –5, avec un seul bogey par tour. Deux joueurs de l’European Tour ont rejoint Hedwall et Hewson au terme de ce moving day. Il s’agit du gallois Rhys Enoch et de l’australien Jason Scrivener. Ce dernier est remonté en tête grâce à sa carte de –6 comportant un bogey et un eagle tandis que Enoch signe un eagle, sur le trou n°6 mais concède deux bogey sur le 11 et le 13. De ces quatre joueurs de tête, seules les féminines ont, au minimum, une victoire au compteur. Mais à –12, Hedwall, Hewson, Enoch et Scrivener ne sont pas à l’abri d’un retour du groupe constitué de Scott Hend, David Drysdale, Ashley Chesters, James Morrison et Adrian Otaegui, classés à –11. Ni même de ceux à –9, également composé uniquement de joueurs masculins. Les premières féminines, après le duo Hedwall et Hewson sont l’australienne Stéphanie Kyriacou, 14ème à –8, Olivia Cowan (-8), et Karolin Lampert (-8). Une bonne nouvelle pour le golf féminin européen que de voir autant de joueuses bien classées dans ce tournoi, preuve que les gros bras de salle de musculation ne sont pas la clé essentielle pour s’imposer en compétition.

Dénouement, ce dimanche, sur un parcours jugé difficile par les joueurs et où le vent est un élément important à prendre en compte dans la stratégie.

https://www.europeantour.com/european-tour/scandinavian-mixed-hosted-by-henrik-annika-2021/leaderboard

Sunshine Ladies Tour, Jabra Ladies Classic 2021 : Caitlyn Macnab donne une leçon aux pros

Avec un résultat de -12, la jeune amateure sud-africaine gagne avec 8 coups d’avance. Elle n’a pas faibli dans le dernier tour en rendant encore une carte bien en dessous du Par, soit 67, sa meilleure performance dans cette compétition. Ce sont Nicole Garcia, avec une carte de 68, et Lindi Coetzee, qui a joué +2, qui se partageront la dotation destinée aux 2 premières. Elles terminent toutes les deux deuxièmes à -4. A 5 coups derrière, Lee-Anne Pace, avec son triple Bogey et son double, rend une carte de 77, et Kelsey Nicholas, -1 journée, Top 4 à +1, font partie de la longue liste des sud-africaines avec Monique Smit, sixième à +3. Le chaîne est rompue avec la tchèque Katerina Vlasinova qui partage la septième place avec une autre sud-africaine, à +4, Michaela Fletcher. Beau plaisir de voir Emie Peronnin dans le Top 9, à +5, avec une carte en -2. Elle est accompagnée de Stacy Bregman. Elle précède Manon Gidali, Top 11 à +6 qui partage cette place avec deux joueuses du circuit européen, la swazi Nobuhle Dlamini et la russe Nina Pegova. La française Astrid Vayson De Pradenne, réalise un Top 28 à +12 et Anne-Lise Caudal, est quinzième à +15, clôture le classement des françaises.

https://sunshineladiestour.com/report/?tourn=L008…

https://sunshineladiestour.com/magnificent-macnab-makes…/

Sunshine Ladies Tour : Jabra Ladies Classic au Glendower Golf Club, Johannesburg, du 14 au 16 Avril

Les Françaises toujours présentes.Anne-Lise Caudal, Emie Peronnin, Astrid Vayson De Pradenne, Justine Dreher, Alexandra Bonetti et Manon Gidali tenteront de ravir le titre à Ashleigh Buhai. Anne-Lise l’avait emporté en 2019, et Manon Gidali s’est mise sur une belle rampe de lancement en remportant le Cape Town Ladies Open, la semaine dernière.Cette fois-ci c’est un gros tournoi doté de 600 000 Rds (345 000€) , contre 28 000 pour le premier, qui est qualificatif pour l’Amundi Evian Championship, tout comme le Jabra d’Evian. Donc motivation décuplée pour les ténors dans le champ, comme Lejan Lewthwaite, Nicole Garcia, Monique Smit et quelques autres. L’amateure Caitlyn Macnab qui a perdu en Play off contre Manon aimerait bien se mêler à la lutte. Allez les Françaises !

https://sunshineladiestour.com/report/?tourn=L008…https://sunshineladiestour.com/french-winners-target…/

#SunshineLadiesTour #Golf

Sunshine Ladies Tour, Cape Town Ladies Open: Manon Gidali s’octroie la victoire en Play Off

Première victoire professionnelle pour Manon Gidali après une lutte acharnée. Jusqu’à la fin, c’était un match play entre Manon et Cara Gorlei, mais quelques trous avant, elles étaient 4 joueuses ex æquo, à -4. manquant un peu d’expérience, l’amateure Caitlyn Macnab a un peu craqué sur la fin et termine quatrième avec une carte de 78 pour une quatrième place à -1. Quant à Lejan Lewthwaite, après être revenue à hauteur, a faibli et rend une carte de -2 pour une troisième place à -2. Manon et Cara n’ont pas pu se départager en fin de parcours, et c’est au deuxième trou de play-off que Manon a rentré une ficelle de 8 mètres pour avoir le plaisir de brandir le trophée. Emie Peronnin nous avait habitué, lors de deux premiers tours, à une carte en +1, mais sa dernière en +3 lui fait échanger un Top 9 pour un Top 12 à +5. Bravo Emie pour cette belle place. Anne-Lise Caudal avait mal débuté en jouant +7 le premier tour, mais elle s’est bien reprise avec les deux cartes suivantes en +1. Elle termine Top 19 à +9. Alexandra Bonetti, a bien joué, dans le Par au deuxième tour, redressant bien la barre, en comparaison de sa première journée en +6. Cependant, les espoirs de la voir revenir au classement se sont effacés avec sa dernière journée égale semblable à la première. Elle rentre dans le Top 25 à +12. Astrid Vayson de Pradenne ne s’est jamais rapprochée du Par lors de ces 3 jours de compétition, ce qui lui vaut un Top 27 à +13. Prochaine étape, le Jabra Ladies Classic du 14 au 16 avril, au Glendower Golf Club à Johannesburg.

https://sunshineladiestour.com/report/?tourn=L006…

https://sunshineladiestour.com/a-mother-city-maiden-win…

/https://www.ffgolf.org/…/Cape-Town-Ladies-Open-SLT…

#ManonGidali #Golf #SunshineLadiesTour

Sunshine Ladies Tour, Cape Town Ladies Open: Manon Gidali se glisse dans le Top 5 des sud-africaines

Avec une splendide carte de -5, l’amateure Caitlyn Macnab prend la tête du classement avec sa compatriote Cara Gorlei, qui rend une carte de 72. Les deux sud-africaines ont 2 coups d’avance sur Manon Gidali qui est seule troisième avec ses 4 birdie du jour pour un seul bogey. Félicitations à Manon, qui est bien placée pour aller jouer la gagne demain. Quatrième place pour Lee-Anna Pace, tenante du titre, qui rend une carte en -4 pour un total de -2, deux coups devant sa compatriote Lejan Lewthwaite, une des grandes favorites, seule cinquième, dans le Par total, avec 4 birdies, pour 3 bogeys. Il faut mentionner aussi le score du jour de la sixième au classement à +1, la néerlandaise Pasqualle Coffa qui rend une carte de 69, comme l’amateure, avec 6 Birdies et un Bogey. Emie Peronnin rend une deuxième carte de 75, à +2 total et accrochant un beau Top 7.Trois autres françaises passent le Cut, qui est fixé à +9, ce qui permet à 33 joueuses de s’élancer ce vendredi pour le dernier tour. C’est bon pour Alexandra Bonetti, Top 19 à +6, pour Astrid Vayson De Pradenne et Anne-Lise Caudal, Top 25 à +8. Malheureusement, Justine Dreher termine Top 42 à +13 après 2 journées compliquées.

https://sunshineladiestour.com/report/?tourn=L006…

https://www.ffgolf.org/…/Cape-Town-Ladies-Open-SLT…

Sunshine Ladies Tour, Cape Town Ladies Open: Bon depart pour Manon Gidali et Emie Peronnin

Sur ce Par 74, Cara Gorlei rend une carte en -3 sur son territoire, avec 5 bidie et 2 bogey et prend la tête du premier tour. Elle est suivie par la suédoise Rachael Taylor avec une carte de 72 (-2).Sur la troisième marche de ce podium provisoire, Manon Gidali fait bonne figure, en jouant dans le Par, malgré une belle série de bogey sur les trous 5, 6 et 7. La française s’en est bien sortie. Elle est accompagnée par 2 sud-africaines, Nadia van der Westhuizen et l’amateure Caitlyn Macnab. Emie Peronnin la suit à +1 pour un Top 6, avec 3 bogey également, mais il lui manque un birdie pour intégrer le Top 3. Elle fait jeu égale avec deux stars de ce tour, que sont Lejan Lewthwaite, et l’anglaise Florentyna Parker, entre autres. La tenante du titre, Lee-Anne Pace est derrière, dans le top 12, à +2. Il faut descendre dans le classement pour retrouver les autres françaises. Astride Vayson de Pradenne, entre dans le top 32 à +5, Alexandra Bonetti est 36ème à +6, et Anne-Lise Caudal et Justine Dreher sont 44ème à +7.

Le classement provisoire => ICI

Sunshine Ladies Tour, Cap Town Ladies Open au Royal Cape Golf Club, du 7 au 9 Avril 2021

La joueuse sud-africaine, Lee-Anne Pace sera présente pour défendre son titre. Les meilleures joueuses sud-africaines seront également au départ, telles Nicole, Garcia, Monique Smit et Lejan Lewthwaite, qui, n’en doutons pas, ont hâte de reprendre la compétition sur leur sol. Il faudra aussi compter sur les six françaises qui ont fait le voyage en attendant la reprise sur les circuits européens : Anne-Lise Caudal, Emie Peronnin, Astrid Vayson De Pradenne, Justine Dreher, Alexandra Bonetti et Manon Gidali. Tous nos encouragements aux françaises.

https://sunshineladiestour.com/report/?tourn=L006…https://www.ffgolf.org/…/Sunshine-Ladies-Tour-Cap-au…

Meilleurs voeux !

« Difficile de voir le futur, toujours en mouvement est l’avenir » répliquait la plus célèbre grenouille de la galaxie, dans un film devenu culte. En 1992, lorsque la reine Elizabeth II d’Angleterre qualifiait son année d’Annus Horribilis, elle ne savait pas, encore, que le ciel tomberait sur la tête de ses sujets, comme sur celui du Monde entier, 28 ans plus tard, en raison d’une infime petite chose, invisible, circulant d’individu en individu, avec des conséquences sanitaires tragiques. Et personne, il y a un an, ne se doutait que l’année 2020 marquerait le siècle comme jadis 1918, avec la grippe espagnole, marqua le sien. Et le choléra et la peste ont également laissé l’empreinte de leur passage dans l’histoire de l’humanité.

L’année qui vient de s’achever a donné à l’homme l’occasion de se confronter à lui-même, en vivant une expérience à laquelle peu étaient préparés. Discipline et rigueur se sont imposées, jour après jour, comme les préceptes essentiels à observer. Lavage des mains, distanciation sociale, fin des embrassades et des serrages de mains dont, nous les latins, sommes si friands.

Ce fut pourtant difficile de se faire à l’idée que les léchouilles et les papouilles, les petites tapes amicales, les accolades fraternelles, et même le simple passage d’un objet, de main en main, allaient être proscrits, jusqu’à nouvel ordre. Il fallut endurer le confinement, l’attestation de sortie, la limitation géographique des déplacements, y compris pour le sport, le respect du marquage au sol et enfin, le port du masque, auquel les asiatiques sont rompus depuis plusieurs décennies.

Fort heureusement, le golf est un sport de gentleman ! Mais aussi ouvert et pratiqué brillamment par les Ladys. Golfeuses et golfeurs n’ignorent donc pas les règles de savoir vivre. Et le dernier qui a voulu me serrer la main après avoir observer sa pause pipi derrière les buissons du 18, soigne encore la tendinite de sa main tendue, qui ne trouva jamais la mienne.

Le monde du sport a surmonté l’épreuve que ce maudit virus nous impose. Et notamment le golf. Partout où ce fut possible, les tournois furent organisés. Et le LPGA Tour, comme les autres circuits féminins, ont fait face, avec succès, courage et détermination, à cette adversité qui nous promettait de rester cloué sur le canapé, à regarder les rediffusions pré pandémie. Les protocoles sanitaires, dans le monde du golf, ont été mis en place avec pragmatisme. Et nul besoin pour les responsables des divers circuits mondiaux, d’avoir fréquenté quelques hautes écoles de l’administration, pour se montrer efficaces. Mike Whan le premier, dont le bilan 2020 est remarquable.

En France, la Fédération française de golf et son désormais président, Pascal Grizot, se sont battus pour que les golfs et leurs parcours rouvrent le plus tôt possible, au terme du premier confinement. Direction, personnels et pratiquants ont démontré que le golf est une discipline pleinement compatible avec les gestes barrières et les consignes sanitaires les plus strictes. Aux Etats-Unis, la plupart des parcours sont restés ouverts et l’économie golfique ne s’est jamais aussi bien portée, que pendant cette crise sanitaire.

De notre côté, nous vous avons alerté, très tôt, dès le mois de février, sur la situation sanitaire, en diffusant toutes les informations en notre possession. Et en mars, nous avons relayé les informations liées aux gestes barrières ainsi que celles se rapportant à l’annulation ou la suspension des épreuves du circuit féminin.

Tout au long de cette année, notre groupe s’est enrichi de nouveaux membres, et l’année qui débute nous donne l’espoir de franchir le cap des 500. La présence de joueuses des circuits amateurs et professionnels, de leurs parents ou de leurs amis, valorise nos actions et nous confortent dans le bien fondé de cette démarche. Ce groupe s’est révélé, plus encore, être le vôtre par les commentaires réguliers à nos diverses publications. Votre présence, votre soutien, votre participation méritent un mot : Merci !

Depuis tout ces mois, si beaucoup d’entre vous ont pu taper leur petite balle blanche, sur leur parcours préféré, il est un fait que la vie quotidienne fut compliquée et qu’elle l’est encore. Le poids de la crise a autant pesé sur les esprits que le corps. Certains d’entre vous ont, sans doute, été directement confrontés à la maladie. D’autres ont peut-être été touchés par des problèmes économiques et d’emploi. Ou leurs proches. Nous savons que rien n’est simple en cette période et que l’avenir reste confus. Néanmoins, comme l’écrivait Jean Giono, « les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger».

C’est pourquoi, Jean-Luc Maisonhaute et moi-même, vous adressons nos meilleurs vœux, pour cette année 2021, avec cette carte gourmande, en espérant que l’évocation du sucré effacera l’amertume de 2020 et que cela vous aidera à patienter jusqu’à la reprise des championnats, fin janvier, et des jours meilleurs. Car il y en aura.

Aussi conclurais-je avec ces mots de Jean d’Ormesson : « Tout le bonheur du Monde est dans l’inattendu ».

Restez confiants, ne relâchez rien et prenez soin de vous.

Bonne année !

Lutte contre le COVID-19

Notre groupe, dédiée à la promotion du golf féminin, vous a alerté, très tôt, dès le 28 février, sur la situation sanitaire autour de la propagation de ce virus. Trop d’individus ont pris le sujet à la légère et la situation s’est aggravée. Les divers gouvernements des pays de l’Union Européenne, ont également tardé à réagir, dont la France, qui a longtemps minimisé la situation.

Aux Etats-Unis, la LPGA a annoncé, le 11 février, l’annulation des premiers tournois de la saison; se déroulant en Asie. Le 13 mars, elle annonçait le report de nouvelles épreuves.

Aujourd’hui, la France vit un épisode important de confinement, accompagné de mesures coercitives.

Dans cette logique, que nous avons adopté depuis plusieurs semaines, nous tenons à continuer à vous tenir informés de tous les éléments essentiels, pour agir contre la propagation de ce virus et se conformer aux règles édictées par le gouvernement français. Il ne s’agit pas, uniquement, de notre santé mais bien de celle des autres au travers de notre comportement.

LES GESTES BARRIERES

En consultant le site internet de votre Agence Régionale de Santé, vous trouverez toutes les informations utiles en matière de gestes barrières et de règles sanitaires élémentaires.

LA PRATIQUE DU SPORT

Selon les organisations officielles de santé, le virus COVID-19 est un virus aéroporté. Ce qui signifie qu’il a besoin d’un support pour se déplacer tel l’être humain, au travers, notamment, des postillons. Il ne circule pas dans l’air sur une longue distance. Il est donc tout à fait possible de continuer à faire de l’exercice physique. Malgré tout, l’ensemble des fédérations sportives ont adopté la même ligne de conduite. A savoir interdire toutes les compétitions et manifestations sportives. Les clubs sportifs ayant une responsabilité propre, dans la gestion des compétitions et des rassemblements. La Fédération Française de Golf a publié un communiqué dans lequel elle explique les dispositions qu’elle prend et les consignes qu’elle donne.

Aujourd’hui, le gouvernement a indiqué qu’il est possible de faire du sport et les professionnels de la santé recommandent de pratiquer une activité physique, dans le cadre de cette situation de crise, pour rester le plus en forme possible. Rapprochez-vous de votre golf pour savoir quelle politique il adopte, si toutefois il est ouvert.

MINISTERE DE l’INTERIEUR

Depuis hier soir, le Ministère de l’Intérieur a annoncé des mesures fortes et depuis 12 heures, il est impératif de disposer d’une attestation dérogatoire de déplacement et d’un justificatif, pour chaque déplacement, y compris pour faire du sport.

Vous pouvez télécharger ces documents sur ces deux sites

Ministère de l’intérieur

Service-public.fr