News-Info

Label !

Le circuit féminin des joueuses de 45 ans et plus prend un peu plus de dimension sur la scène golfique, avec un intérêt croissant du public qui prend plaisir à revoir les anciennes stars du circuit américain. C’est la raison pour laquelle le Legends Tour se nomme désormais Legends of the LPGA. Un nouveau label qui signe une légitime reconnaissance.

US Women’s open : les nouvelles dates

L’USGA a publié de nouvelles dates de l’omnium américain féminin, avec une perspective de 29 ans, ce qui engage déjà certains, à rester en bonne condition physique.

Ce sont notamment les deux parcours de l’état de Pennsylvanie, qui décrochent le gros lot, que sont le Oakmont golf club et le Merion golf club. Outre le fait que ces deux parcours vont accueillir également les épreuves masculines de l’open américain, ils programme, quasiment, une année sur deux, les plus prestigieux tournois du PGA tour et du LPGA Tour. Une bonne manière de pérenniser ces épreuves emblématiques jusqu’en 2050.

US Senior Women’s open: Inoxydable Sorenstam !

Photo : USGA

Au cœur d’une actualité sportive surchargée, ce week-end, la suédoise Annika Sorenstam a remporté son 11ème titre majeur, mais cette fois-ci, chez les séniors !

Vainqueur à trois reprises de l’US Women’s open, celle qui est désormais reconnue comme la plus grande joueuse de golf de tous les temps, a décroché un nouveau succès, en Majeur, après une retraite de 13 ans, à laquelle elle a mis un terme, partiellement, en février dernier, lors du Gainbridge LPGA. Ayant fêté ses 50 ans, le 9 octobre 2020, Annika Sorenstam effectué un retour à la compétition dans le cadre du Senior LPGA, catégorie qui réunit les joueuses âgée, d’au moins 45 ans, et dont les premières épreuves ont eu lieu, en 2019. Grâce à ce championnat, les anciennes gloires du circuit mondial féminin, et toujours compétitives, ont l’occasion de vivre une nouvelle carrière sportive et de retrouver leur public tout en s’exposant face à la nouvelle génération. Connue la plus grande figure du golf moderne, Annika Sorenstam manquait à ses fans et au sport, depuis 2008, date à laquelle elle effectua sa dernière épreuve officielle, sur le LPGA tour.

La suédoise a frappé fort, dès le début de cet US Sénior Women’s open en signant une carte de 67, prenant, du même coup, la tête de l’épreuve. Leader après deux tours, la suédoise au 90 victoires et aux 10 Majeurs, n’a laissé aucune chance à son adversaire directe, sa compatriote Liselotte Neumann, également sur le retour et vainqueur de l’US Women’s open, en 1988. Ainsi, les deux anciennes capitaines de Solheim Cup ont tenu le haut du classement, sans quitter leur position. Le 3ème tour fut moins heureux pour Sorenstam, qui rendit une carte de 72, dans le Par total, ponctuée de 3 bogey, avec un retour en 34. Fidèle aux deux premiers scores qu’elle réalisa, Sorenstam ne concéda qu’un bogey pour cinq birdie, dont trois à l’aller et un score de 34. Avec ce 68, elle signe un résultat de final de –12, devançant Liselotte Neumann de 8 coups, et Dame Laura Davies, premier vainqueur de cette épreuve, en 2018, et détentrice du record du tournoi, à –16.

Avec cette victoire, Annika Sorenstam inscrit un 4ème titre majeur à son palmarès, empoche la somme de 180 000 dollars et obtient une exemption pour la prochaine épreuve de l’US Senior Women’s open, qui se déroulera sur le parcours du Pine Needles Lodge & Golf club.

La tenante du titre Helen Alfredsson n’a jamais réussi à jouer sous le Par et clôture cette épreuve à la 7ème place, sur le score de +2. Catriona Matthew, actuelle capitaine du team Europe de Solheim Cup, est 4ème ex æquo, avec un score de –2, en compagnie de la Japonaise Yuko Saito.

A noter que JoAnne Carner, ancienne star du LPGA tour, désormais âgé de 82 ans, a rendu une carte de 79, lors du second tour, échouant 9 coups à franchir le Cut. L’américaine a quand même signé deux birdie dans ce dernier tour, une performance très honorable au regard de son âge. Née le 4 avril 1939, Carner a notamment remporté l’Open américain en 1971 et 1976 et a été capitaine de la Solheim Cup en 1990 et 1994, années victorieuses pour les Etat-Unis. 

Les amateurs récompensées

Elles étaient 33 joueuses amateurs dans le champ et seules 7 survécurent au Cut. Parmi elles, Martha Leach et Helen Port, qui se partagent la 20ème place, pour terminer meilleures amateurs du plateau. Agée de 59 ans, Helen Port est enseignante à Saint-Louis, dans le Missouri, et a été sept fois championne USGA. Quant à Martha Stacy Leach, elle est également une championne nationale USGA et ancienne championne junior universitaire. Elle est née à Savannah, dans l’Ohio, en 1961 et est membre du Hall of Fame de l’association de golf de Georgie. 

Le classement final => ICI

L’article de l’USGA => ICI

US Women’s open senior: Sorenstam en tête !

image golfweek.com

Jeudi 29 juillet, les anciennes gloires du golf mondial et notamment du LPGA Tour, sont entrées en lice pour le 3ème US Women’s open sénior de l’histoire du circuit féminin, des joueuses de plus de 45 ans. Et comme par hasard, Annika Sorenstam est en tête !

Peu de communication, sur cette épreuve, en raison d’un calendrier chargé, en cette fin de mois de juillet et une épreuve qui passe un peu inaperçu, notamment sur le plan médiatique. 123 joueuses au départ et un cut qui a conservé les 50 meilleures et ex æquo. Quelques grands noms du golf féminin ont survécu à ces deux jours de compétitions tels Dame Laura Davies, Juli Inkster, Trish Johnson, Helen Alfredson, Catriona Matthew et surtout, les deux anciennes capitaines de l’équipe de Solheim Cup Europe, Liselotte Neumann et Annika Sorenstam.

Les deux suédoises occupent respectivement la première et la seconde place devant la japonaise Yuko Saito et l’américaine et amateur Ellen Port. Sorenstam a réalisé deux journée avec en ne concédant qu’un birdie, signe qu’elle a bien travaillé depuis la réapparition, sur le circuit féminin, en début d’année. Après une carte de 67, elle a conclu son second tour avec le score de 69 et une suite de Par, du 10 au 18. Neumann a fait un peu plus de faute mais a nettement plus souvent trouvé le chemin du birdie, sur les deux journées. La suédoise signe 13 birdie en deux jours pour une première carte de 70 et une seconde de 69. Elle est seule seconde à –5, trois coups derrière Sorenstam. Catriona Matthew, toujours dans le coup et retraitée du LPGA Tour, a joué sous le Par, les deux jours, mais son premier tour en 71, avec un seul birdie, pèse désormais sur sa progression. La tenante du titre Helen Alfredson, est un peu à la peine, sur le parcours du Brooklawn country club, dans le connecticut. Avec un score de +2 total, son premier tour en 74 l’a fortement pénalisé.

Quelques statistiques

Annika Sorenstam est la joueuses qui a pris le plus de green en régulation, soit 15 sur 18, devant Dana Ebster (13/18) et Kris Tschetter (14/18). Au nombre de fairway touchés, Sorenstam n’est que 36ème avec un rapport de 9/14tandis que Liselotte Neumann a clairement passé son temps, hors des fairway, avec 7/14. Leader du classement des fairway touchés, Robin Donnelley (13/14) a manqué le Cut. Enfin, deux joueuses ont signé deux eagle chacun, il s’agit des américaines Kris Tschetter et Kris Hanson. L’amateure Martha Leach signe, quant à elle, l’unique trou en un de ces deux jours de compétition.

Le parcours

Fondé en 1895 par l’industriel et financier, le Docteur I de Ver Warner, ce club a d’abord connu un parcours de 9 trous avant de passer à 18 trous, en 1910. Six années plus tard, le club house ouvre ses portes en même temps que des terrains de tennis. En 1920, les légendes Harry Vardon, Francis Ouimet et Ted Ray, héros d’un célèbre US Open, viennent jouer en exhibition. En 1974, le Brooklawn golf club accueille sa première grande épreuve avec l’US Junior amateur, qui sera suivi de l’US Women’s open, en 1974. En 1987, ce sera au tout des hommes d’investir ce parcours dans le cadre de l’US Sénior open. En 2003, les jeunes golfeuses évolueront dans le cadre de l’US Girl’s juniors championship.

A noter que Tom Morris, le petit fils de Old Tom Morris, et Gene Sarazzen ont travaillé aux Brooklawn golf club. Le premier comme pro enseignant et le second à l’entretien des clubs, comme le fut Francis Ouimet, avant de devenir, lui aussi, une légende du golf.

Lire l’histoire détaillée du club => ICI

Le site de l’USGA => ICI

Scandinavian Mixed : Jonathan Caldwell s’impose !

Au terme de la 4ème journée, ce tournoi mixte a trouvé son maître. Mais les féminines n’ont pas démérité !

C’est finalement le Nord Irlandais Jonathan Caldwell qui s’est imposé sur le parcours de Vallda sur le score total de –17, en ayant signé une dernière carte de –8. Il décroche, ainsi, son premier succès sur l’European Tour, devant l’espagnol Adrian Otaegui, et l’anglaise Alice Hewson, qui a su rester au contact tandis que Caroline Hedwall s’est effondrér au classement, au terme d’une journée en +4.

Les féminines n’ont pas démérité dans cette épreuve puisque outre Hewson, on trouve l’allemande Olivia Cowan, à la 10ème place, à –10., mais aussi les amateurs Maja Stark et Linn Grant, 18ème à –8, en compagnie de Sanna Nuutinen et de Caroline Hedwall. La joueuse sud-africaine Lee-Anne Pace a très bien réagi dans ce dernier en signant une carte de –4 pour une 25ème place. La française Anne-Lise Caudal termine à –2, en 52ème position, avec un dernier tour en –2. Au final, ce sont 26 joueuses du Ladies European Tour qui auront su rivaliser avec leurs homologues masculins, sur les quatre tours de ce tournoi.

Le classement final => ICI

Scandinavian Mixed : Femmes et hommes partagent la tête !

Le Scandinavian Mixed porte désormais ben son nom puisque c’est un mix de deux femmes et deux hommes qui se partagent la tête de l’épreuve. Et rien ne dit que la victoire sera masculine !

Après la giffle que le pool tricolore a pris dans cette épreuve, que le journal Ouest France n’a pas manqué de relater en parlant de « baffe », Anne-Lise Caudal, seule survivante du Cut, a connu un troisième tour infernal. La française a dévissé au classement avec une carte de 76 (+4), comportant cinq bogey, un double et seulement trois birdie. Elle est désormais en fond de classement, à la 61ème place, 12 coups derrière les leader !

C’est donc un quatuor qui tient la tête de ce tournoi avec une Caroline Hedwall qui a connu, comme Anne-Laise Caudal, une journée difficile, mais en +1. Néanmoins, ce score lui a permis de se maintenir tout en haut du classement et d’accueillir, à ses côtés l’anglaise de 23 ans, Alice Hewson. Victorieuse sur le L.E.T, en 2020, l’anglaise a signé une carte de –3 comportant trois bogey. Jusqu’ici, elle avait signé un –4 puis un –5, avec un seul bogey par tour. Deux joueurs de l’European Tour ont rejoint Hedwall et Hewson au terme de ce moving day. Il s’agit du gallois Rhys Enoch et de l’australien Jason Scrivener. Ce dernier est remonté en tête grâce à sa carte de –6 comportant un bogey et un eagle tandis que Enoch signe un eagle, sur le trou n°6 mais concède deux bogey sur le 11 et le 13. De ces quatre joueurs de tête, seules les féminines ont, au minimum, une victoire au compteur. Mais à –12, Hedwall, Hewson, Enoch et Scrivener ne sont pas à l’abri d’un retour du groupe constitué de Scott Hend, David Drysdale, Ashley Chesters, James Morrison et Adrian Otaegui, classés à –11. Ni même de ceux à –9, également composé uniquement de joueurs masculins. Les premières féminines, après le duo Hedwall et Hewson sont l’australienne Stéphanie Kyriacou, 14ème à –8, Olivia Cowan (-8), et Karolin Lampert (-8). Une bonne nouvelle pour le golf féminin européen que de voir autant de joueuses bien classées dans ce tournoi, preuve que les gros bras de salle de musculation ne sont pas la clé essentielle pour s’imposer en compétition.

Dénouement, ce dimanche, sur un parcours jugé difficile par les joueurs et où le vent est un élément important à prendre en compte dans la stratégie.

https://www.europeantour.com/european-tour/scandinavian-mixed-hosted-by-henrik-annika-2021/leaderboard

Sunshine Ladies Tour, Jabra Ladies Classic 2021 : Caitlyn Macnab donne une leçon aux pros

Avec un résultat de -12, la jeune amateure sud-africaine gagne avec 8 coups d’avance. Elle n’a pas faibli dans le dernier tour en rendant encore une carte bien en dessous du Par, soit 67, sa meilleure performance dans cette compétition. Ce sont Nicole Garcia, avec une carte de 68, et Lindi Coetzee, qui a joué +2, qui se partageront la dotation destinée aux 2 premières. Elles terminent toutes les deux deuxièmes à -4. A 5 coups derrière, Lee-Anne Pace, avec son triple Bogey et son double, rend une carte de 77, et Kelsey Nicholas, -1 journée, Top 4 à +1, font partie de la longue liste des sud-africaines avec Monique Smit, sixième à +3. Le chaîne est rompue avec la tchèque Katerina Vlasinova qui partage la septième place avec une autre sud-africaine, à +4, Michaela Fletcher. Beau plaisir de voir Emie Peronnin dans le Top 9, à +5, avec une carte en -2. Elle est accompagnée de Stacy Bregman. Elle précède Manon Gidali, Top 11 à +6 qui partage cette place avec deux joueuses du circuit européen, la swazi Nobuhle Dlamini et la russe Nina Pegova. La française Astrid Vayson De Pradenne, réalise un Top 28 à +12 et Anne-Lise Caudal, est quinzième à +15, clôture le classement des françaises.

https://sunshineladiestour.com/report/?tourn=L008…

https://sunshineladiestour.com/magnificent-macnab-makes…/

Sunshine Ladies Tour : Jabra Ladies Classic au Glendower Golf Club, Johannesburg, du 14 au 16 Avril

Les Françaises toujours présentes.Anne-Lise Caudal, Emie Peronnin, Astrid Vayson De Pradenne, Justine Dreher, Alexandra Bonetti et Manon Gidali tenteront de ravir le titre à Ashleigh Buhai. Anne-Lise l’avait emporté en 2019, et Manon Gidali s’est mise sur une belle rampe de lancement en remportant le Cape Town Ladies Open, la semaine dernière.Cette fois-ci c’est un gros tournoi doté de 600 000 Rds (345 000€) , contre 28 000 pour le premier, qui est qualificatif pour l’Amundi Evian Championship, tout comme le Jabra d’Evian. Donc motivation décuplée pour les ténors dans le champ, comme Lejan Lewthwaite, Nicole Garcia, Monique Smit et quelques autres. L’amateure Caitlyn Macnab qui a perdu en Play off contre Manon aimerait bien se mêler à la lutte. Allez les Françaises !

https://sunshineladiestour.com/report/?tourn=L008…https://sunshineladiestour.com/french-winners-target…/

#SunshineLadiesTour #Golf

Sunshine Ladies Tour, Cape Town Ladies Open: Manon Gidali s’octroie la victoire en Play Off

Première victoire professionnelle pour Manon Gidali après une lutte acharnée. Jusqu’à la fin, c’était un match play entre Manon et Cara Gorlei, mais quelques trous avant, elles étaient 4 joueuses ex æquo, à -4. manquant un peu d’expérience, l’amateure Caitlyn Macnab a un peu craqué sur la fin et termine quatrième avec une carte de 78 pour une quatrième place à -1. Quant à Lejan Lewthwaite, après être revenue à hauteur, a faibli et rend une carte de -2 pour une troisième place à -2. Manon et Cara n’ont pas pu se départager en fin de parcours, et c’est au deuxième trou de play-off que Manon a rentré une ficelle de 8 mètres pour avoir le plaisir de brandir le trophée. Emie Peronnin nous avait habitué, lors de deux premiers tours, à une carte en +1, mais sa dernière en +3 lui fait échanger un Top 9 pour un Top 12 à +5. Bravo Emie pour cette belle place. Anne-Lise Caudal avait mal débuté en jouant +7 le premier tour, mais elle s’est bien reprise avec les deux cartes suivantes en +1. Elle termine Top 19 à +9. Alexandra Bonetti, a bien joué, dans le Par au deuxième tour, redressant bien la barre, en comparaison de sa première journée en +6. Cependant, les espoirs de la voir revenir au classement se sont effacés avec sa dernière journée égale semblable à la première. Elle rentre dans le Top 25 à +12. Astrid Vayson de Pradenne ne s’est jamais rapprochée du Par lors de ces 3 jours de compétition, ce qui lui vaut un Top 27 à +13. Prochaine étape, le Jabra Ladies Classic du 14 au 16 avril, au Glendower Golf Club à Johannesburg.

https://sunshineladiestour.com/report/?tourn=L006…

https://sunshineladiestour.com/a-mother-city-maiden-win…

/https://www.ffgolf.org/…/Cape-Town-Ladies-Open-SLT…

#ManonGidali #Golf #SunshineLadiesTour

Sunshine Ladies Tour, Cape Town Ladies Open: Manon Gidali se glisse dans le Top 5 des sud-africaines

Avec une splendide carte de -5, l’amateure Caitlyn Macnab prend la tête du classement avec sa compatriote Cara Gorlei, qui rend une carte de 72. Les deux sud-africaines ont 2 coups d’avance sur Manon Gidali qui est seule troisième avec ses 4 birdie du jour pour un seul bogey. Félicitations à Manon, qui est bien placée pour aller jouer la gagne demain. Quatrième place pour Lee-Anna Pace, tenante du titre, qui rend une carte en -4 pour un total de -2, deux coups devant sa compatriote Lejan Lewthwaite, une des grandes favorites, seule cinquième, dans le Par total, avec 4 birdies, pour 3 bogeys. Il faut mentionner aussi le score du jour de la sixième au classement à +1, la néerlandaise Pasqualle Coffa qui rend une carte de 69, comme l’amateure, avec 6 Birdies et un Bogey. Emie Peronnin rend une deuxième carte de 75, à +2 total et accrochant un beau Top 7.Trois autres françaises passent le Cut, qui est fixé à +9, ce qui permet à 33 joueuses de s’élancer ce vendredi pour le dernier tour. C’est bon pour Alexandra Bonetti, Top 19 à +6, pour Astrid Vayson De Pradenne et Anne-Lise Caudal, Top 25 à +8. Malheureusement, Justine Dreher termine Top 42 à +13 après 2 journées compliquées.

https://sunshineladiestour.com/report/?tourn=L006…

https://www.ffgolf.org/…/Cape-Town-Ladies-Open-SLT…

Sunshine Ladies Tour, Cape Town Ladies Open: Bon depart pour Manon Gidali et Emie Peronnin

Sur ce Par 74, Cara Gorlei rend une carte en -3 sur son territoire, avec 5 bidie et 2 bogey et prend la tête du premier tour. Elle est suivie par la suédoise Rachael Taylor avec une carte de 72 (-2).Sur la troisième marche de ce podium provisoire, Manon Gidali fait bonne figure, en jouant dans le Par, malgré une belle série de bogey sur les trous 5, 6 et 7. La française s’en est bien sortie. Elle est accompagnée par 2 sud-africaines, Nadia van der Westhuizen et l’amateure Caitlyn Macnab. Emie Peronnin la suit à +1 pour un Top 6, avec 3 bogey également, mais il lui manque un birdie pour intégrer le Top 3. Elle fait jeu égale avec deux stars de ce tour, que sont Lejan Lewthwaite, et l’anglaise Florentyna Parker, entre autres. La tenante du titre, Lee-Anne Pace est derrière, dans le top 12, à +2. Il faut descendre dans le classement pour retrouver les autres françaises. Astride Vayson de Pradenne, entre dans le top 32 à +5, Alexandra Bonetti est 36ème à +6, et Anne-Lise Caudal et Justine Dreher sont 44ème à +7.

Le classement provisoire => ICI