Top 10 e-notoriété des médias numériques: le golf en fin de classement !

L’APCM publie chaque mois le classement de notoriété numérique des médias en ligne affiliés à cet organisme. Au mois de septembre 2021, le premier média d’information en ligne, site internet et application mobile confondus, qui a recueilli le plus de visites et l’opérateur Orange, avec plus de 138 millions de vues. Au niveau golf, le Journal du Golf ne recueille que 14 328 vues, ce qui laisse imaginer la faible notoriété de notre sport, au niveau national. Rappelons que le nombre de pratiquants, en France, est estimé à quelques 600 000 personnes pour, environ, 403 000 licenciés. Ce manque d’intérêt médiatique pose des questions et notamment sur la capacité à développer l’information, autour de la discipline, via les supports numériques.

De notre côté, notre modeste contribution, via le groupe Facebook LPGA french fans team, ne cesse de progresser avec, en septembre, une hausse de 1,11% du nombre de membres. ce qui est nettement mieux que la baisse moyenne du chômage en France.

Merci de continuer à nous lire et à soutenir nos initiatives.

Jin Young Ko égale Sorenstam !

Ce dimanche, lors du dernier tour de la Founders Cup, la sud-coréenne Jin Young Ko a égalé le record de 14 tours à la suite, en 60, détenu, jusqu’ici, par la suédoise Annika Sorenstam. Une performance rare qui n’avait pas été atteinte depuis 2005. La joueuse sud-coréenne a débuté sa série lors du dernier tour de l’Evian championship, en jouant 69. Si elle devait entamer le BMW Ladies championship avec une carte de 69, ou moins, Jin Young Ko battrait ce record de 14 à la suite.

Cognizant Founders Cup : record et doublé pour Jin Young Ko !

Le 10ème anniversaire de la Founders Cup a bien été à son terme, malgré un climat automnal peu propice au bon déroulement de l’épreuve dans l’état du New Jersey, nouveau lieu de rendez-vous, sur décision du sponsor. S’il y a eu peu de surprises pour la victoire finale, le jeu fut d’une grande qualité, avec un record égalé !

Troisième victoire de la saison pour Jin Young Ko qui conforte sa seconde place à la Race to CME et qui prouve, surtout, sa capacité à rester la meilleure joueuse mondiale. Et Nelly Korda de ne pas faire un faux pas sous peine de perdre sa couronne, fraîchement acquise.

Dominant ce tournoi depuis le premier jour, la sud-coréenne de 26 ans a maintenu son avance de 5 coups, dès le trou n°14, sur son adversaire direct, qui fut l’américaine Lindsey Weaver, dans un premier temps. Car du mouvement il y en a eu, mais juste derrière la leader. Weaver, Masson, J.Korda, Lee6 ou encore Szokol, Saso et Lopez, allaient s’échanger les places du Top 6, jusqu’aux derniers trous.

La montée en puissance de Masson

Elle est encore loin des 14 tours sous le Par, ce record que Annika Sorenstam a inauguré. Mais Caroline Masson a signé sa 5ème carte consécutive, sous le Par, avec, pour un dernier tour, un score de 64 sur ce Par 71. Même si sa saison est un peu hachurée, Masson engrange son 3ème Top 10 et son meilleur résultat de l’année. Dans le vent, sous la pluie, l’allemande est allée chercher chaque coup avec intelligence et détermination, sans concéder le moindre bogey. « Vous vous demandez si je me suis senti comme à la maison ? Si nous avons beaucoup de climats similaires à celui-ci ? Je ne sais pas» déclarait Caroline Masson, souriante, après son dernier tour. « J’ai simplement eu une très bonne approche mentale » complétait-elle. « Bien sûr, je ne peux pas nier que ce fut difficile et que nous savions qu’il allait pleuvoir. Mais j’étais très calme au fond de moi. Je ne me suis pas mis la pression ». Les 9 derniers trous de l’allemande ont été un festival de birdie, avec une suite de trois, du 11 au 13, quand le vent se renforçait et que la pluie s’intensifiait. En décrochant cette seconde place, Caroline Masson a renoué avec une confiance qu’elle avait perdue et qui avait occasionné un peu de repos de sa part, après un été difficile.

69 – 68 – 69 – 64

Weaver la battante

Ce petit bout de femme, d’un peu plus de 1,60m, ne passe pas inaperçu. Et plus encore lorsqu’elle est en bagarre pour une place dans le Top 10. L’aire un peu renfrogné, Lindsey Weaver ne parvient pas à masquer sa détermination lorsqu’elle joue au golf. Son visage affiche des traits volontaires qui tranchent avec le sourire qu’elle propose volontiers aux objectifs, pour des photos d’illustration. Et la petite bouille, encore juvénile, de sa photo de profil est de plus en plus éloignée avec la femme qu’elle est devenue et qui va bientôt se marier, avec son boyfriend de longue date. Dans ce dernier tour, Weaver a tout donné pour rester dans le Top 5. Mais l’américaine a souvent manqué de longueur pour se placer correctement autour des mats. Le regain qu’elle connut après deux birdie, au 3 et au 6, fut de courte durée et elle n’aligna que des Par, brillamment sauvés, pour clôturer par deux bogey, qui la faisaient redescendre à –9. Sans doute est-ce aussi la conséquence d’un tempérament un brin caractériel. Car quand Lindsey Weaver n’est pas contente, cela se voit. Néanmoins, Avec cette 6ème place elle signe son second Top 10 de la saison.

68 – 67 – 69 – 71

Elizabeth So cool !

C’est l’américaine qui monte et qui fait progressivement parler d’elle. Rookie en 2019, Szokol vient de signer son 3ème Top 10 de la saison après avoir terminé 2ème du Marathon LPGA Classic. Après un double bogey sur le 4, puis un bogey au 5, l’américaine de 27 ans, toujours souriante et très décontractée, s’est ressaisie en se donnant de nouvelles chances de birdie. « Je suis restée patiente et j’ai attendu que les putt tombent» a déclaré Szokol en faisant allusion à ces deux fautes en début de parcours. « Mon putting fut vraiment solide toute la semaine. Je pense que j’ai eu un ou deux trois putt, donc c’est très bien, spécialement sur ces green ». Et quand la presse lui demande comment elle s’est sentie face aux difficiles conditions climatiques du week-end, elle répond « c’est sur que ce fut un peu difficile  mais ça ne me dérange pas de jouer sous la pluie.(…) Je suis heureuse d’avoir bien joué dans ces conditions » concluait-elle, sur ce sujet. Désormais 44ème de la Race to CME, Elisabeth Szokol a décroché son ticket pour la Corée du sud.

68 – 71 – 65 – 69

La bonne performance de Lopez, Saso et Lee6

Voici trois joueuses qui réalisent une bonne fin de saison après une olympiade où elles n’ont pas réalisé le résultat à la hauteur de leur attente. Après un premier tour en 70, JeongEun Lee6 a su s’adapter au parcours, comme elle sait très bien le faire, et remonter, tour après tour, vers le haut du classement. Classée 11ème au départ de la dernière journée, Lee6 signe sa meilleure carte pour passer de –9 à –10, tout en concédant deux bogey, dès les premiers trous. « Oui, j’ai eu une bonne journée aujourd’hui » assurait l’ancienne lauréate de l’US Women’s open. « La météo n’était pas la meilleure mais j’ai essayé de donner le meilleur de moi-même et de rester concentrée sur chaque coup à jouer ». A 25 ans, après une première apparition fulgurante qui reste encore dans les mémoires, JeongEun Lee6 fait désormais partie de la vingtaine de joueuses capables de décrocher la Race to CME. Et la philippine Yuka Saso d’être dans la même dynamique, bien qu’elle a connu une dernière journée très difficile, sur un parcours qui s’est progressivement détrempé. Jamais la championne en titre de l’US Women’s open ne fut en capacité d’alourdir le score pour se placer dans le sillage de Jin Young Ko. Trop de putt ne sont pas tombés mais aussi trop d’approches sont restées un peu loin du mat. Et le double bogey qu’elle a concédé, au trou n°3, n’a fait que ralentir sa progression. « c’était assez difficile aujourd’hui avec le vent. Et il a fait plus froid que la veille. Sans compter la pluie également » assurait la numéro 6 mondial qui a cherché à rester positive, malgré tout, tout au long de cette journée, qui paru également interminable, aux téléspectateurs. « Le parcours est vraiment long et ces conditions l’ont rendu encore plus long » précisait Yuka Saso qui impute son manque de résultat à cet élément. Cependant, les scores sont régulier (67 – 70 – 67 – 70) et cette 4ème place lui permet de prendre la 14ème place à la Race to CME.

Quant à Gaby Lopez, elle est venue s’installer dans le haut du tableau, en surprenant tout le monde, alors que jusqu’ici c’était sa compatriote Maria Fassi qui semblait bien partie pour décrocher un Top 10. Déterminée, battante jusqu’au bout des ongles, Gaby Lopez signe une remarquable carte de –6 journée, vierge de bogey. « Ce parcours est juste très bien pour un tournoi majeur et je crois qu’aujourd’hui j’ai pris plus de fairway que les autres jours » déclarait la mexicaine, qui a effectivement touché 14 fairway sur 14 et 16 green sur 18. « Ce qui m’a donné, évidemment, plus de chances de rentrer des birdie » complétait Lopez qui jouera les trois derniers tournois d’une saison où elle a signé trois Top 10.

Jin Young Ko égale Sorenstam !

C’est donc seule en tête que la sud-coréenne Jin Young Ko a mené son tournoi et ce dernier tour, qui consacre sa 3ème victoire de la saison. Un succès qui la met sur le même pied d’égalité que Nelly Korda, qui termine 19ème à –5, en ayant souffert dans le dernier tour. Mais cette 3ème victoire est également la 10ème en carrière de Jin Young Ko, qui en conquerra d’autres, sans aucun doute. « C’est un moment vraiment spécial » a déclaré Jin Young Ko, qui réalise le doublé, après sa victoire en 2019. « J’ai eu beaucoup de pression tout au long du parcours. Je savais que je défendais mon titre et que j’avais en point de mire le record d’Annika Sorenstam » assurait la sud-coréenne. « Et la météo n’était pas bonne. J’avais besoin d’un maximum de birdie, sans bogey, aussi n’ai-je pas regardé le leaderboard. Et au 18 mon caddie m’a dit « tu réalises ? ». Et j’ai dit, Non.. oui…je l’ai fait. Je suis tellement heureuse. Je peux enfin rentrer en Corée demain » déclarait Ko qui vient d’entrer, un peu plus, au Panthéon du golf féminin, en égalisant le nombre de tours, sous le Par, dans la soixantaine, jusqu’ici détenu par la suédoise Annika Sorenstam. Quatorze tours en moins de 70, une performance qui n’était plus arrivée depuis 16 ans ! Forcément, ce 10ème succès de Jin Young Ko a une toute autre saveur car en plus, Jin Young Ko est la seconde joueuse, après Karrie Webb a signer le doublé dans cette épreuve. Ce qui donne encore plus de relief à sa performance, au regard des joueuses prestigieuses que sont Sorenstam et Webb. Et le bogey du 17 n’aura été qu’un accident de parcours sur des green qui se sont gorgés d’eau, dans la dernière heure de jeu. Au point que Jin Young Ko fut contrainte de faire appel aux commissaires qui déléguèrent les greenkeepers pour enlever les flaques d’eau, sur le green. Des conditions de jeu qui sont uniquement liées à ce pouvoir de l’argent que détiennent, de plus en plus, les partenaires qui sponsorisent les épreuves du LPGA Tour, en achetant et le droit de faire figurer leur nom et le droit de faire changer le parcours d’accueil du tournoi, au risque que la météo ne viennent fortement perturber l’épreuve. Fort heureusement, le mental des joueuses est plus fort que les éléments et Jin Young Ko a, une fois de plus, prouvé sa capacité à dominer ses émotions. Elle est désormais la 5ème golfeuse sud-coréenne la plus titrée, après Se Ri Pak (25), Inbee Park (21), Sei Young Kim (12), et Jiyai Shin (11).

Delacour recule à la Race to CME

Déception pour les supporters français qui espéraient voir Perrine Delacour rester dans le Top 10, voire même progresser vers le haut du tableau. Au lieu de ça, la française a bu le bouillon en même temps que le parcours se gorgeait d’eau. Avec quatre bogey, Delacour est passée de la 6ème à la 33ème place, perdant, du même coup, sa 60ème position à la Race to CME, qui la qualifiait, d’office, pour la Corée du sud. C’est donc Céline Boutier qui termine meilleure française de cette épreuve, à la 19ème place, sur le score total de –5.

Rendez-vous le 21 octobre, pour le BMX Ladies Championship, où une autre sud-coréenne talentueuse devrait défendre son titre, en la personne de Ha Na Jang. 

Le classement provisoire => ICI

Cognizant Founders Cup : les départs des principaux groupes

  • 8h55 : Jenny Shin – Jennifer Chang – Nasa Hataoka
  • 9h06 : Jessica Korda – Lizette Salas – Brooke M.Henderson
  • 9h17 : Perrine Delacour – Jaye Marie Green – JeongEun Lee6
  • 9h28 : Caroline Masson – Maria Fassi – Lexi Thompson
  • 9h39 : Lindsey Weaver – So Yeon Ryu – Nelly Korda
  • 9h50 : Jin Young Ko – Elizabeth Szokol – Yuka Saso

Les positions de drapeaux

La caddie liste des 28 premières joueuses

Cognizant Founders Cup : Jin Young Ko pour le doublé ?

Une 3ème victoire, à l’horizon, pour Jin Young Ko ? (Photo: LPGA/Getty Images)

La joueuses sud-coréenne réussira-t-elle à se succéder ? Pour le moment, elle domine ce tournoi depuis le 1er tour et les quatre coups d’avance qu’elle possède vont l’aider à atteindre cet objectif. Mais derrière, se trouvent des joueuses tout aussi capables de s’emparer de la victoire, d’autant que J.Y Ko a connu quelques difficultés, dans ce moving day.

Le vent s’est levé est a rendu le parcours un peu plus difficile à conquérir. D’une manière générale, beaucoup de balles sont tombées loin des mats et les putt furent longs, parfois très longs à négocier. Mais certains sont brillamment tombés à l’image de celui de Ally Ewing, sur le 17, à environ 25 m, dont la balle a filé droit dans le trou ! Mais il y eut, également, le chip roulé et rentré de Caroline Masson, sur le 17, faisant passer l’allemande à –7, ce qui permit de la réinstaller dans le carré de tête. Il s’est dégagé de ce 3ème tour, un sentiment de combativité, avec des résultats très honorables, à la limite de la performance. A l’image de l’américaine Elizabeth Szokol, qui pointe à la seconde place alors qu’elle était 22ème la veille. Szokol signe une carte de –6 avec un aller composé de 4 birdie, lui permettant de passer de –3 à –7. Avec un dernier birdie sur le 18, l’américaine de 27 ans s’est offert une place dans le dernier groupe, en compagnie de Yuka Saso. La joueuse philippine fut très agressive et son swing a encore été l’objet de nombreux commentaires, tant par la presse américaine que par Golf Channel UK, qui diffusa cette journée pendant 6 heures. Régulièrement comparée à Rory McIllroy, Saso a tapé de très belles mises en jeu mais sur les green, elle fut régulièrement trop loin des mats pour espérer jouer plus bas. Cependant, il suffirait qu’elle gomme quelques imperfections pour qu’elle fasse de ce dernier tour, un feu d’artifice, coiffant sur le fil Jin Young Ko. Mais il y a également l’américaine Lindsey Weaver, future Madame Wright, qui n’a pas dit son dernier mot. Elle aussi dans une posture agressive, Weaver a manqué trop de putt pour alourdir le score. Cependant, elle est dans le coup avec un physique de plus en plus affûté. « il y avait bien plus de vent aujourd’hui que les deux derniers jours » assurait Weaver. Et il faisait un peu plus froid. Ce qui a rendu les conditions de jeu plus compliquées encore » ajoutait l’américaine qui a changé de putter et pris des cours de putting auprès Emma Talley, ces dernières semaines. Enfin, dans ce groupe à –9, se trouve So Yeon Ryu qui a souffert dans cette journée. « Ce fut une journée difficile » expliquait So Yeon Ryu. « J’ai manqué mon putt sur le green du 4 et ensuite je pense que cela a affecté ma confiance, sur l’ensemble du jeu » ajoutait-elle. So Yeon Ryu qui a vu beaucoup trop de balles passer près du trou, alors qu’elle était parvenue à se placer dans un rayon de 4 m, autour des mats. L’ex numéro un mondial rend une carte dans le Par alors qu’elle pouvait prétendre à bien mieux. Probablement être co-leader.

Les surprises Thompson et Fassi

Deux joueuses se sont invitées à la 6ème place, occasionnant une belle surprise. Il s’agit de l’américaine Lexi Thompson et de la Mexicaine Maria Fassi. D’abord Thomspon parce qu’elle retrouve ce jeu qui a fait sa réputation. Son 65 de la veille a prouvé que la grande Lexi est sur le bon chemin. Ensuite, il faut constater qu’il y a une nette amélioration au putting même si les balles ne tombent pas encore régulièrement dans le trou. Mais il est un constat que la progression est bien là. Classée 55ème, au terme de la 1ère journée, Thompson est désormais 6ème, à –7. Deux bogey et trois birdie ponctuent sa journée, mais rien ne dit que dans le dernier tour elle ne sortira pas une nouvelle carte largement sous le Par. Quant à Maria Fassi, la voici, à nouveau, en haut d’un leaderboard, avant le dernier tour. Opérée du genou gauche, en avril, la joueuse mexicaine avoue se sentir bien mieux et espère encore jouer sous le Par dans le dernier tour. Très régulière depuis trois jours, Fassi est peut-être en train de jouer son meilleur golf depuis son arrivée sur le circuit. Il lui reste, à présent, à confirmer.

Delacour tient bon

Si Céline Boutier a moins bien négocié ce tournoi, Perrine Delacour affiche une belle régularité, même si, à chaque tour, elle rend un coup au parcours. Signant un 67 le premier jour, elle a joué 69 vendredi et 70 ce samedi tout en ayant été contrainte de terminer sa 2ème journée, à cheval sur la suivante. Cependant, le résultat final est celui qui compte. La voici 6ème, à –7, et projetée 51ème de la Race to CME, donc idéalement placée pour partir en Corée du Sud pour disputer le BMW championship. Ce dimanche, la française aura une nouvelle opportunité de signer un Top 10, sinon mieux.

La victoire pour Jin Young Ko ?

La joueuse sud-coréenne avoue être impatiente de disputer ce dernier tour bien qu’elle ait rencontré quelques difficultés dans ce moving day. « il n’y avait pas de vent les deux derniers jours. Mais aujourd’hui il devait souffler à environ 16 Km/h. Donc ce fut difficile de faire le bon choix de club » avouait la leader du tournoi. « Mais les fairway sont très bons et les green aussi » ajoutait-elle. Mais quand on pose la question à Jin Young Ko d’une possible victoire, elle répond qu’elle ne veut pas y penser et qu’elle préfère se concentrer sur son swing, son jeu et son putting. Un putting toujours précis mais dont les balles ne sont pas suffisamment tombées, ce samedi. Egalement un peu loin des mats, comme d’autres joueuses, Ko fut en peine de se donner les meilleures opportunités de birdie. Deux petites fautes, à l’aller, lui ont coûté cette progression qu’elle a, enfin, pu concrétiser au retour, avec deux birdie et sept Par. Si elle devait signer un nouveau tour, sous le Par et une victoire, Jin Young Ko égaliserait le record de Annika Sorenstam, qui a joué 14 tours d’affilés, sous le par et elle égaliserait, également, le nombre de victoire, dans la saison, détenu par Nelly Korda, avec trois succès, hors J.O.

Retour ce soir, dans le New Jersey, pour suivre le dénouement de cette Founders Cup, sur Golf Channel, à partir de 18 heures.

Le classement provisoire => ICI

Cognizant Founders Cup : fin du second tour et les départs du Moving day

Le second tour est enfin achevé, depuis 16h00, heure française et Jin Young Ko a maintenu son avance en jouant –3 pour un score total de –11. So Yeon Ryu a engrangé trois coups de plus, à la reprise et pointe désormais seule seconde, à 3 coups derrière sa compatriote. Lexi Thompson effectue une belle remontée en ayant gagné 50 places, grâce à une carte de –6, constituant la meilleure performance du jour. Perrine Delacour recule d’une position, en raison d’un bogey sur son dernier trou (9). Mais à –6 elle reste bien placée pour conquérir un très bon résultat, ce week-end, voire décrocher sa première victoire. Le Top 9 est constitué de 6 joueuses, dont Minjee Lee, Maria Fassi et Brooke M.Henderson. Céline Boutier est désormais 31ème avec Carlota Ciganda et Anne Van Dam. Sandra Gal, qui avait effectué un excellent premier tour, quitte le tournoi après une lourde journée en 77 et un score total de +1. Mi Jung Hr (+1), Mel Reid (+1), Sophia Popov (+1), Na Yeon Choi (+1), Esther Henseleit (+3), Stacy Lewis (+4), Leona Maguire (+7), Aditi Ashok (+9) ne franchissent pas le Cut.

Les principaux départs du 3ème tour

  • 10h56 : Céline Boutier – Carlota Ciganda – Anne Van Dam
  • 12h02 : Amy Olson – JeonEun lee6 – Madelene Sagstrom
  • 12h13 : Yuka Saso – Wei-Ling Hsu – Brooke M.Henderson
  • 12h24 : Maria Fassi – Caroline Masson – Minjee Lee
  • 12h35 : Lizette Salas – Perrine Delacour – Xiyun Lin
  • 12h46 : Jenny Shin – Chella Choi – Lexi Thomspon
  • 12h57 : Lindsey Weaver – So Yeon Ryu – Jin Young Ko

Cognizant Founders Cup : Jin Young Ko mène un tournoi décousu !

Chella Choi effectue une belle remontée en intégrant le Top 10.

En passant de l’Arizona au New Jersey, la Founders Cup a probablement perdu de sa régularité, en raison des conditions météorologiques, qui sont très différentes entre la cote Est et la cote Ouest des Etats-Unis. Ainsi, avec deux tours inachevés et amputés d’une heure, chaque matin, la sud-coréenne Jin Young Ko mène cette épreuve sans même avoir conclu sa seconde journée.

Qu’il semble loin le bon temps où la Founders Cup se déroulait sous le soleil de l’Arizona, sur le parcours du Wildshire Golf club, à Phoenix. Le printemps sur la cote Ouest était déjà très ensoleillé et il faisait bon jouer au golf, sans se soucier des horaires. Mais depuis cette semaine, l’épreuve qui rend hommage aux fondatrices de la LPGA est victime d’un coup de grisaille, car le climat du New Jersey n’a rien de comparable avec celui de l’Arizona. Bien sûr, il a fallu recomposer le calendrier en fonction de la crise sanitaire mais en octobre, les instances de la LPGA ne pouvait ignorer qu’un tournoi aux environs de New York pourrait ne pas se dérouler normalement. C’est chose faite depuis jeudi matin avec un retard important, chaque matin, en raison du brouillard occasionnant un tournoi haché, puisque le soir, les parties sont interrompues en raison de la luminosité qui baisse très tôt. Ce samedi matin, il y a donc bien une joueuse en tête, mais elle mène avec encore 4 trous à jouer. Et derrière, c’est guère mieux, puisque 62 autres joueuses, soit un peu moins de la moitié du champ, doivent encore terminer leur partie. Et pour certaines, il reste la moitié d’une carte à remplir. Des conditions pénibles tant le sur le plan psychologique que physique, puisque chaque tour devient un marathon. Et il semble que ce soit le pouvoir de l’argent qui pèse sur l’organisation du calendrier et le choix des parcours, puisque le siège de Cognizant se trouve dans le New Jersey. Néanmoins, Jin Young Ko reste en tête de cette épreuve avec 3 coups d’avance, à –10, tout ayant 4 trous à jouer, du 6 au 9. Derrière, le classement est chamboulé, avec l’américaine Lindsey Weaver qui est remontée à la seconde place, à –7, en ayant terminé sa partie avec un score de –4 journée. L’américaine qui a joué 32 à l’aller, sans bogey, tandis qu’elle concédait deux bogey pour deux birdie, au retour. « J’ai simplement rentré beaucoup de putt au début et touché beaucoup de green » assurait la joueuse de 28 ans. Lindsey Weaver qui expliqua, également, qu’elle était heureuse de ne pas avoir un dernier trou, à 7h00 le lendemain matin, preuve que les conséquences du brouillard et du manque de luminosité pèsent sur le moral des joueuses. Et So Yeon Ryu et Perrine Delacour, également 2ème à –7, ont encore du pain sur la planche. Les deux joueuses ont encore très bien négocié ce second tour, avec un score de –3 journée mais Ryu doit encore jouer 4 trous et Delacour 6 trous, pour finaliser leur score. Resteront-elles en si bonne position, en jouant dans la fraîcheur matinale ?

Minjee Lee et Caroline Masson, qui ont terminé avant la nuit, ont effectué une belle remontée en passant de la 22ème à la 9ème place. Les voici à –5, prêtent à affronter le moving day qui devrait se dérouler correctement, puisque seules une soixantaines de joueuses doivent y prendre part. Céline Boutier sera de celles-ci car la française a renouvelé son score de 70 pour un total de –2 et une 28ème position. Quant à Céline Herbin, le parcours du New Jersey n’a pas été son meilleur ami puisque la française quitte le tournoi sur le score de +6, en 118ème position, en compagnie de Jodi Ewrat-Shadoff, Ssu-Chia Cheng, Angel Yin et Aditi Ashok. Brittany Lang clôturant le leaderboard, en s’étant effondrée dans le second tour, avec une carte de 81. Leona Maguire et Matilda Castren sont, elles aussi, éliminées de cette Founders Cup.

La suite, ce soir, sur Golf Channel, pour voir comment ce leaderboard va évoluer, avec un Cut dans le Par qui a éliminé bon nombre de joueuses de notoriété, ainsi que les deux amateurs Amari Avery et Jensen Castle.

Le classement provisoire => ICI

Vite dit :

Lindsey Weaver : « c’est mon dernier tournoi de la saison et je suis donc très heureuse d’être ici. C’est aussi mon dernier tournoi en tant que Lindsey Weaver. L’année prochaine je serai Lindsey Wright et je suis très excitée par cette nouvelle »

Cognizant Founders Cup : les départs des françaises et les positions de drapeaux

Encore beaucoup de brouillard, ce vendredi matin, ce qui a retardé les départs. Les parties du premier tour se sont achevées à partir de 9h30 et les premiers départs du second tour ont eu lieu à 9h45.

Tee n°10

  • 10h18 : Céline Boutier – Jessica Korda – Minjee Lee
  • 11h13 : Céline Herbin – Brittany Lang – Giulia Molinaro
  • 15h27 : Perrine Delacour – Ana Belac – Su Oh

Les positions de drapeaux

Cognizant Founders Cup : confortable avance pour J.Y Ko !

Photo : LPGA/Getty Images

A trois longueurs de la fin de la saison, Jin Young Ko est une joueuse en forme. Alors qu’elle a failli partir en playoff, lors du dernier tour du ShopRite LPGA Classic, voici qu’elle est, de nouveau, aux commandes de cette nouvelle épreuve. Et dans son sillage, l’allemande Sandra Gal et la française Perrine Delacour.

Ce sera, cette fois encore, un tournoi très ouvert, malgré la découverte d’un nouveau parcours, pour le déroulement de cette épreuve. Alors que la nuit a interrompu la fin de cette première journée, qui avait débuté une heure trente plus tard, en raison du brouillard matinale, le leaderboard a figé l’essentiel des positions. Et en haut du classement, il est heureux de voir l’allemande Sandra Gal, qui avait dû se retirer du circuit, il y a deux ans, après avoir contracté la maladie de Lyme, qui l’avait fortement fatiguée. « Oui, je me sens vraiment bien » assurait l’allemande, en interview. «Je suis entré dans ce tournoi en frappant très bien la balle et c’est, en quelque sorte, l’accumulation du travail des dernières semaines » ajoutait-elle. Sandra Gal qui a beaucoup travaillé, en compagnie de son coach David Whelan, ancien pro d’origine britannique. Pointant à la seconde place, l’allemande de 36 ans a rendu une carte vierge de bogey, pour un score de –5. Un bon résultat pour Sandra Gal qui a manqué le cut des quatre épreuves qu’elle a disputé, cette saison, depuis son retour. En 3ème position, 6 joueuses sont à égalité et parmi elles, la française Perrine Delacour qui se montre, de plus en plus, dans le haut du tableau, semaine après semaine, sans toutefois parvenir à concrétiser lors du dernier tour. « J’ai joué très solide tout au long de ces dernières semaines » confirmait la française, après sa partie. « Je me place simplement dans le bon rythme et j’essaie juste de donner le meilleur de moi-même sur chaque coup à chaque tour » confirmait la n°2 française qui tourne autour d’une première victoire, au regard de ces résultats encourageants. Malgré un bogey sur le 9, Perrine Delacour a très bien négocié la suite de sa journée, par 4 birdie, sur le fameux tracé du New Jersey. Classée 60ème à la Race to CME, elle pourrait encore progresser pour intégrer le Top 40, en fin d’année. Brooke M.Henderson est également de ce groupe et a, comme Delacour, concédé un bogey pour 5 birdie. La philippine Yuka Saso continue son ascension fulgurante sur le LPGA Tour en jouant 67, sans bogey. Classée 6ème mondial et 21ème de la Race to CME, elle pourrait bien faire partie des joueuses à se disputer la prime du dernier tournoi de la saison. Les sud-coréennes Amy Yang et So Yeon Ryu sont également de ces joueuses à avoir bien négocié la première journée, tout comme la n°1 mondial, Nelly Korda, plus reposée après trois semaines loin du circuit.

Trois coups d’avance pour Ko

Ainsi, celle qui a le mieux appréhendé les difficultés de ce nouveau tracé, c’est la sud-coréenne Jin Young Ko, qui a pris les commandes de l’épreuve, avec le score de –8. Un peu marquée par sa seconde place à Atlantic City, l’ex leader du Rolex ranking a cherché à effacer sa déception du dernier week-end. « J’ai cherché à me mettre dans une pensée positive et aujourd’hui j’ai réalisé un bon premier tour. Et mon putting n’était pas si mauvais » assurait Jin Young Ko qui a été victime d’un petit jeu, de la part du LPGA Tour, qui a fait sensation sur les réseaux sociaux. Jin Young Ko qui a déclaré ne pas chercher à redevenir n°1 mondial. Son objectif est simplement de jouer, coup après coup, et ne pas regarder le tableau des scores. Une façon d’avancer sans se mettre la pression et de voir où son jeu la mènera. Mais il ne fait aucun doute qu’elle reste capable de détrôner l’américaine, tant ses résultats restent associés au haut niveau. Pour preuve, son retour en 30, avec 6 birdie, sans l’ombre d’un bogey et cette série de deux fois trois birdie pour passer de –3 à –8. Jouant avec la même décontraction, et toujours bien conseillée par David Brooker, Jin Young Ko a les moyens de retrouver le toit du Monde, en fin de saison. D’autant que sa courbe de progression est en hausse depuis la mi septembre. Mais les points accumulés par Nelly Korda, aux J.O, ont nettement contribué à la maintenir en tête du classement mondial.

Ces parties à terminer

Elles sont 30 joueuses à devoir clôturer leur première journée, ce vendredi et parmi elle, la française Céline Herbin. Classée en 96ème position, Herbin pointe à +2 après 14 trous, en étant partie du tee n°1. La française est pénalisée par 4 bogey à l’aller mais elle a redressé la courbe, dès le trou n°10, par un birdie, et un second au 12. Espérons que cette interruption de jeu ne viendra pas altérer la progression qu’elle avait mis en route, la veille. Pernilla Lindberg et Jodi Ewart-Shadoff sont également au même rang, en étant partie du tee n°10. La suédoise qui peine à concrétiser de bons résultats, depuis sa victoire à l’Ana Inspiration. Sophia Popov et Mel Reid sont elles aussi en mauvaise posture, à +1, en 77ème position et il leur reste deux trous à jouer. Dans le Top 10, seule Moriya Jutanugarn est encore contrainte de terminer sa carte. Elle est classée –3, après 15 trous. Et elle n’a réalisé que des Par, sur son retour (1 –10).

Petit démarrage pour Céline Boutier

Auréolée d’un second succès, la n°1 française est désormais la chouchoute des caméras et des commentateurs. Regardée comme la nouvelle référence du golf féminin français, Céline Boutier ne peut plus faire une approche ou un putt sans être filmée. Une bonne nouvelle pour les fans qui peuvent enfin mieux suivre son évolution. Classée 39ème, elle a connu un début de parcours difficile en alternant bogey et birdie. Mais au retour, elle a su mieux limiter les fautes et s’en sort avec 8 Par pour un birdie et un score de –1. Désormais dans le Top 20 de la Race to CME, la n°1 française n’a plus rien à prouver, en cette fin de saison, sauf à satisfaire ses ambitions personnelles.

Rendez-vous, ce soir, à 18h00, sur Golf Channel, pour suivre le second tour de cette Founders Cup.

Le classement provisoire => ICI

Cognizant Founders Cup : les départs des françaises, les positions de drapeaux

En raison du brouillard, les départs sont retardés d’une heure.

  • 8h32 : Perrine Delacour – Ana Belac – Su Oh
  • 12h28 : Céline Boutier – Jessica Korda – Minjee Lee
  • 13h23 : Céline Herbin – Brittany Lang – Giulia Molinaro

Forfaits

  • Austin Ernst a été remplacée par Andrea Lee
  • Jillian Hollis a été remplacée par Luna Sobron Galmes